You are here
Home > Archives > 2016 > Saint Valentin : les films pour passer une bonne soirée

Saint Valentin : les films pour passer une bonne soirée

La Saint-Valentin approche et vous n’avez rien prévu pour la soirée ?

Pas de panique, voici quelques idées de films ‘made in Spain’ à visionner seul ou accompagné pour passer un bon moment. Que vous soyez en mode romantique ou amateur de comédie, la Montée Ibérique en a pour tous les goûts de ses internautes !

 Ahora o Nunca entre romance et comédie, les fous rires sont au rendez-vous :

Eva et Alex sont un couple qui se sont rencontré lors qu’ils étaient en stage en Angleterre. Le coup de foudre est immédiat et malgré leur timidités respectives, ils finissent par s’avouer leurs sentiments. Des années de vie commune plus tard, Alex demande Eva en mariage. L’union doit être célébrée dans ce petit village anglais où ils se sont connus. Alors que la mariée arrive sur les lieux pour tout installer, le marié et une partie de la famille se retrouvent bloqué à cause d’une grève qui annule tous les vols. Alex décide de faire tout ce qu’il peut pour rejoindre sa fiancée quitte à passer par tout l’Europe pour arriver à temps à leur mariage.

Sortie en juin 2015, cette comédie romantique mélange à la fois humour espagnol et culture anglophone pour un résultat léger et drôle qui séduit tous les amateurs de ce genre de long-métrage. Réalisé par María Ripoll, le casting est exceptionnel avec dans les rôles principaux Dani Rovira un amateur de comédie romantique célèbre pour sa participation à Ocho Apellidos Vascos et Maria Valverde généralement surnommée l’étoile du cinéma espagnol dont la carrière dépasse depuis des années les frontières de son pays. Ils sont aussi accompagnés de Clara Lago (Ocho Apellidos Vascos), Jordi Sánchez et Joaquín Núñez (El chiringuito de Pepe). Sans prétention, Ahora o nunca est une petite comédie amusante, touchante et sans prise de tête qui s’intéresse aux origines des sentiments amoureux qui se questionne sur les limites que l’être humain donne à l’amour. En clair, c’est la parfaite petite comédie pour une saint valentin sans mouchoir !

Solo Química la comédie pour ceux qui ne croient pas en l’Amour :

Vous ne croyez pas à l’amour? Alors cette comédie romantique est pour vous. Oli est une jeune femme plutôt cool et rêveuse. Vendeuse en parfumerie, elle est amoureuse d’un acteur à succès Eric Soto qui est également égérie d’un parfum. A sa recherche, elle arpentes telle une fan les tapis rouges et les avant-premières pour enfin pouvoir le toucher et le rencontrer. Carlos son colocataire et ami, essaye quand à lui de lui prouver que l’Amour n’existe pas, qu’il s’agit plus d’une attraction chimique grâce à une étude qu’il réalise en tant que psychologue. Ana préfère ignorer sa théorie et espère chaque jour que son acteur s’intéressera à sa personne jusqu’au jour où une rencontre bouleverse sa vie. Que se passe t’il lorsque ce que l’on a toujours rêvé se réalise?

Solo Química est la dernière comédie d’Alfonso Albacete, directeur de Mentiras y Gordas et Sobreviviré. Produite par Rodar y Rodar (Quién mato a Bambi?, L’Orphelinat) ce long-métrage a séduit le public espagnol grâce à une génération de jeunes acteurs prometteurs dont Ana Carlota Fernández (Los Protegidos, Cuestión de sexo) qui tient le rôle principal. Elle est entourée par deux séducteurs Alejo Sauras (Los Serrano, Algo que celebrar) et l’Argentin Rodrigo Guirao (Bienvenidos al Lolita) dans les rôles masculins principaux. Côté rôles secondaires, le casting n’est pas en reste avec Jaime Olias (Ange ou Démonla Bella y la Bestia), Natalia de Molina (Bajo sospecha), Esmeralda Moya ( Victor Ros, los Protegidos), Alex Monner (Les bracelets rouges) et Rossy de Palma (Anclados).  Solo Quimica s’interroge sur la peur de l’avenir et sur la différence alors l’attraction physique et les sentiments amoureux. L’amour existe t’il réellement ou est-ce seulement un effet physique?

Perdiendo el norte : et si l’amour se trouvait en Allemagne? 

Perdiendo el norte est une comédie réalisée par Ignacio García Velilla menée par Yon Gonzalez – Hugo (Gran Hôtel– Bajo Sospecha) et Juliàn Lopez -Braulio (con el culo al aire) qui interprètent respectivement un responsable marketing et un scientifique. Les deux jeunes hommes sont super-diplômés, mais malheureusement leurs carrières sont au point mort et pire encore, le chômage les guette. Après avoir vu un reportage sur un espagnol faisant carrière en Allemagne et se vantant d’avoir la belle vie là-bas, ce duo décide à son tour de partir y tenter leur chance. Décision prise et valises sous le bras, ils arrivent à Berlin où ils trouvent un appartement en colocation qu’ils partagent avec Carla (Blanca Suarez El Barcola bella y la bestia) et Rafa (Miki Esparbé – Anclados). Commence alors la recherche d’un travail motivé par l’envie de réussir, mais tout est plus compliqué que ce qui été promis surtout qu’ils ne parlent pas un mot d’allemand…

Ce film plein d’humour joue sur les clichés, les tensions et l’amour bien entendu. Il s’appuie aussi sur un fait réel puisque chaque année, des milliers d’espagnols décident de partir vivre en Allemagne pour y travailler. Une série inspirée du long-métrage est d’ailleurs diffusée sur Antena 3. Les habitudes de chacun des deux pays sont volontairement exagérées augmentant au-insi la dose d’humour. Les espagnols font la bise à tout le monde et les allemands ont du mal à dévoiler leurs émotions créant un méli-mélo comique. Avec de l’amour mais pas trop et surtout des fous rires, Perdiendo el norte est la comédie sympathique pour une soirée sans prise de tête avec tout le petit monde du cinéma espagnol dont José Sacristian (Velvet, La nina del fuego), Ursula Corbero (physique ou chimie, Anclados, La corona Partida)….

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une excellente Saint Valentin placée sous le signe de l’apprentissage de l’espagnol 

 

Laisser un commentaire

Top