You are here
Home > Acteurs > Rossy de Palma, la touche espagnole de Cannes !

Rossy de Palma, la touche espagnole de Cannes !

Un Festival de Cannes sans Rossy de Palma n’est pas un Festival. En effet, l’actrice espagnole fétiche des français adorent fouler les marches du célèbre palais… Que savez-vous de la grande Rossy? Nous vous proposons un petit portrait de cette artiste latine très attachée à la France. 

ROSSY

Attardons-nous un peu sur Rosa Elena García Echave plus connue sous son nom d’artiste Rossy de Palma…

La Chica Almodovar :

Difficile de parler de Rossy de Palma sans s’arrêter d’abord sur ses débuts avec Pedro Almodovar. En effet, Rossy a démarré sa carrière d’actrice dans les années 80. A l’époque, c’est le grand Pedro Almodovar qui la repère dans un bar de Madrid où elle est serveuse. Charmé par son physique unique, il insiste pour qu’elle accepte de jouer une présentatrice de télévision au rire marquant dans son film « La ley del deseo ».

Cette première collaboration avec le cinéaste Manchego sera le début d’une grande amitié sur le plan émotionnelle, mais aussi professionnelle. Effectivement, ils enchaînent depuis les tournages ensemble. En 1988, on la retrouve en jeune vierge dans le film « Mujeres al borde de un ataque de nervios ».  Un an plus tard, elle a un nouveau rôle dans le long-métrage « Atame! »aux côtés de Victoria Abril et d’Antonio Banderas.
En résumé, elle est très vite reconnue comme étant une « Chica Almodovar »ce qui lui vaut ses premières nominations aux Premios Goya.

Néanmoins, Pedro Almodovar n’est pas le seul à reconnaître ses talents d’actrice. Rossy jouera naturellement avec d’autres réalisateurs notamment dans les films de « Aqui el que no corre, viella » de Ramon Fernandez. Elle collabore aussi avec Alex de la Iglesia en 1993 dans « Acción mutante ». Malgré ces nombreuses sollicitations, Pedro Almodovar n’est jamais bien loin. Ainsi, elle retrouve son réalisateur fétiche pour le long-métrage « Kika » puis dans  La Flor de mi secreto, deux productions qui lui vaudront des nominations aux Premios Goya.

 

Une carrière internationale :

En 1994, Rossy joue pour la première fois dans un film américain « prêt-à-porter ». En parallèle, le cinéma français lui ouvre ses portes. A partir des années 90, sa carrière francophone prend forme.

On la retrouve dans les films Hors jeu de Karim Dridi où elle interprète le rôle de Concepción. Elle enchaine ensuite avec le long-métrage de Chantal Lauby « Laisse tes mains sur mes hanches » ou encore dans « People » de Fabien Onteniente. D’ailleurs, à cette occasion elle retrouve José Garcia.  En 2011, elle participe même à l’émission Danse avec les stars !

Fidèle à son Espagne, elle revient dans le film « 20 centimetros » et alterne avec les productions françaises comme Les Aristo de Charlotte de Turckheim en 2009. On la retrouvera dans « los Abrazos Rotos » d’Almodovar.

Un lien unique avec la France.

Au fil des années, Rossy noue un lien très fort avec la France qui ne fait que grandir. Ainsi, elle passe une grande partie de son temps à Paris où elle enchaine les rôles. En 2014, elle participe à la comédie une heure de tranquillité  dans laquelle elle interprète la femme de ménage du couple Christian Clavier et Carole Bouquet.

Mais, Rossy tient à montrer qu’elle est une actrice qui peut se diversifier. Ainsi, en 2015, elle accepte de jouer dans le film dramatique Graziella de Medhi Charef. Elle y interprète une ancienne danseuse emprisonnée.

Synopsis : Quand elle était infirmière le jour, et danseuse le soir, Graziella aimait, ou plutôt croyait aimer Antoine, un projectionniste heureux de participer à la création de films. Mais ils ont été envoyés tous deux en prison, et elle a dû apprendre à vivre sans lui. Vingt ans plus tard, ils finissent tout juste de purger leur peine. Ils passent leur journée à Jeanne d’Arc, un grand pensionnat, et retournent le soir dans leur cellule de prison. Mais l’établissement est fermé pendant les vacances d’automne. Et la prison devient insoutenable, surtout avec ses regards en coin et son atmosphère oppressante. Ils prennent alors une décision irrévocable…

Actrice, mannequin, femme engagée :

Malgré une filmographie aussi fournie, Rossy aime diversifier ses activités. Ainsi, elle a eu le temps d’être égérie pour Jean-Paul Gaultier pour qui elle a défilé à de nombreuses reprises.

Mais, Rossy a d’autres talents cachés qu’elle nous dévoile petite à petit. Elle est également sculptrice. Ses oeuvres ont été exposées pour aider la fondation Orphan Aid Africa.

 

Modeste et ouverte à tout type de projet, elle se accepte régulièrement de faire des apparitions à la télévision espagnole.  On a pu la retrouver dans des séries espagnoles comme « la que se avecina ». Elle a aussi eu un rôle régulier dans Anclados, une fiction produite par Mediaset.

Et la palme de la Montée Ibérique est attribué a la plus Française des actrices Espagnoles Rossy de Palma…

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

3 thoughts on “Rossy de Palma, la touche espagnole de Cannes !

Laisser un commentaire

Top