You are here
Home > Archives > 2015 > Le XXIXè gala de Los Premios Goya

Le XXIXè gala de Los Premios Goya

La 29e cérémonie des Premios Goya a eu lieu le 7 février dernier. Un événement unique qui récompense les productions de l’année. Retour sur cette soirée qui a réuni tout l’univers de l’audiovisuel espagnol le temps durant quelques heures.

Los goya
Los goya

Ce samedi Dani Rovira a donné le coup d’envoi du gala des Premios Goya. Ces prix sont remis par l’académie du cinéma espagnol et sont considérés comme les Césars français ou les Oscars americains.

La soirée a débuté en musique avec la participation de grands acteurs pour unir leurs voix sur la fameuse chanson espagnole « Resistiré » du Duo Dinámico. A noter que les plus impatients ont pu suivre le traditionnel cérémonial du photocall sur le site de RTVE qui a mis en place comme chaque année un dispositif unique permettant au monde entier d’être au coeur de la soirée. Nous remercions d’ailleurs les lecteurs qui ont commenté avec nous cette cérémonie via les réseaux sociaux et principalement sur twitter.

Parmi ceux qui ont participé à l’ouverture, nous avons  retrouvé Fran Perea (los serrano, BnB de boca en boca), Ana Belén, Hugo Silva, Lolita Flores, Blanca Suárez (cuentame un cuento, el Barco)…

 

On note aussi la présence de beaucoup d’autres acteurs espagnols de différentes séries comme Megan Montaner (Sin Identidad, Victor Ros), Carles Francino (Victor Ros), une partie de l’équipe de physique ou Chimie dont Ursula Corbero, Marc Colet, Maxi Iglesias, Angy Fernandez, Andrea Duro, des membres de Sin Identidad tels Miguel Angel Munoz revenu du Festival de Luchon ou la série a été primée et Jordi Rebellon sans oublier les chicas de Velvet comme Manuela Velles et Marta Hazas ou encore une partie du casting de Chiringuito de Pepe avec la présence de Dafne Fernandez (Un dos tres), El Langui, Rodolfo Sancho (Isabel) et Aura Garrido (Stockholm, Ange ou démon) à l’affiche prochainement de El Ministerio del tiempo.

Mais, la soirée des Goya est surtout une fête en l’honneur du cinema espagnol et cette année avec encore plus de ferveur car comme l’a annoncé Dani Rovira lors de son monologue qui s’est un peu éternisé, en 2014 plus de 20 millions de spectateurs se sont déplacés dans les salles obscures.

Le palmarès était néanmoins sans surprise puisque la Isla Minima a confirmé sa place de grand favori en remportant pas moins de 10 Goya : meilleur costume, meilleure actrice révélation pour Nerea Barros, meilleur montage, meilleur direction artistique, meilleure image, meilleure bande son, meilleur scénario original, meilleur acteur principal pour Javier Gutiérrez, meilleure direction et meilleur film. Ce dernier prix ayant été remis par Penélope Cruz l’une des invités d’honneur de la soirée qui a fait son retour au sein du cinéma espagnol en 2014 avec le tournage de Mama.

Derrière cette avalanche de récompense, on note aussi que El Niño et 8 apellidos vascos n’ont pas été oublié. Ces derniers ont remporté trois prix dont celui de la révélation masculine de l’année pour Dani Rovira qui a créé le buzz en embrassant Clara Lago lors de la remise.

Petite déception néanmoins pour Magical Girl qui avait fait sensation au dernier Festival de San Sébastian. Le film repart avec une seule récompense, mais pas la plus petite puisqu’il s’agit de celui de la meilleure actrice principale pour Barbara Lennie (Isabel).

Beaucoup de personnalités se sont félicités que les acteurs comiques soient récompensés par l’académie comme Carmen Machi et le maître de cérémonie Dani Rovira

L’académie a également voulu reconnaître le travail d’un des grands acteurs espagnols Antonio Banderas en lui remettant des mains de Pedro Almodovar un Goya d’honneur.

Émouvant le discours du Malagueño a voulu se rappeler de ses origines andalouses et de ses proches. D’ailleurs l’invité d’honneur a joué la carte de la proximité avec le public en ouvrant en pleine cérémonie son compte twitter qui a dépassé les 50 000 abonnés en quelques heures.

Le gala s’est terminé avec la critique plus que remarquable de Dani Rovira.

Rappel des prix remis, vous pouvez revoir l’intégralité de la cérémonie sur le site de RTVE.

Meilleur film européen : Ida
Meilleurs costumes : la isla mínima
Meilleur maquillage et coiffure : Musarañas
Meilleure actrice révélation : Nerea Barros por la Isla Mínima
Meilleur montage : la isla mínima
Meilleure direction artistique : La isla mínima
Meilleur court-métrage d’animation : Juan y la Nube
Meilleur court-métrage documental : Walls (si estas paredes hablasen)
Meilleur court-métrage de fiction : café para llevar
Meilleur acteur secondaire : Kerra Elejalde por ocho apellidos vascos
Goya de honor : Antonio Banderas
Meilleur direction de fiction : 10 000 km Carlos Marques-Marcet
Meilleurs effets spéciaux : El Niño
Meilleure actrice secondaire : Carmen Machi por ocho apellidos vascos
Meilleure musique de film : la isla mínima Julio de la Rosa
Meilleure chanson de film : El Niño
Meilleur acteur révélation : Dani Rovira por ocho apellidos vascos
Meilleure adaptation de scénario : Mortadelo y Filemón
Meilleur scénario original : la isla mínima
Meilleur film d’animation : Mortadelo y Filemón
Meilleure direction de production : El Niño
Meilleur film ibéro américain : relatos salvajes
Meilleur film documental : Paco de Lucia, la búsqueda
Meilleur acteur : Javier Gutiérrez Pour la isla mínima
Meilleure actrice : Bárbara Lennie por Magical Girl
Meilleure direction de film : Alberto Rodriguez pour la isla mínima
Meilleur film : la isla mínima

 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.
Top