You are here
Home > A la découverte de... > Manuela Velasco, de la terreur au sentimental

Manuela Velasco, de la terreur au sentimental

Avec Velvet, Manuela Velasco est passée de la terreur au sentimental. La star des célèbres REC avance doucement mais surement dans le milieu du cinéma. Actrice de théâtre, de séries et de films à succès, celle qui a commencé sa carrière comme journaliste multiplie aujourd’hui les productions à succès. 

Manuela Velasco, une jeune fille appelée par les caméras :

Manuela Velasco Diez  a commencé sa carrière à l’âge de 12 ans sous le regard du grand Pedro Almodovar dans le film La Ley del Deseo traduit La loi du désir.  Elle y interprète Ada lorsqu’elle était enfant. Le succès de ce long-métrage est international. Toutes fois, ce n’est pas cette première expérience cinématographique qui permettra à Manuela de se faire connaitre.

Devenue adulte, elle étudie l’histoire de l’art mais baigne depuis toujours dans le milieu de l’audiovisuel. En effet, sa tante Concha Velasco est une actrice connue et reconnue qui l’aide à démarrer. De plus, son père Manolo Velasco est le directeur de la photographie de la série Cuentame como paso. Elle fini par prendre des cours d’interprétations durant lesquelles elle côtoie Raúl Arévalo et Kira Miró. Néanmoins, ce n’est pas en tant qu’actrice qu’elle va se faire connaitre du grand public. 

Manuela Velasco, une vocation en amène une autre.

Avant de se consacrer pleinement au cinéma, il faut savoir que les espagnols ont connu la belle Manuela dans un autre rôle : celui de présentatrice sur le petit écran. En effet, durant plusieurs années, la comédienne en devenir jongle entre deux métiers. Ainsi, entre 1999 et 2010, elle présente plusieurs émissions. Elle est notamment aux commandes de programmes sur  Canal+ et Cuatro. Anecdote intéressante, sauf exception comme Cuatrosfera, elle présente surtout des émissions dédiées à la musique.

Bien sûr, en parallèle elle participe à quelques longs-métrages. Elle joue notamment en 2007 dans El club de los suicidas. Néanmoins, sa carrière cinématographique peine réellement à démarrer jusqu’à ce qu’une production vienne bouleverser son agenda… 

Le Ciné et la Terreur : 

On raconte que c’est en la voyant dans son rôle de présentatrice que Paco Plaza et Jaume Balagueró, réalisateurs de REC l’ont choisi pour interpréter Angela Vidal. Leur sélection fût la bonne. En 2007, sort le premier film de cette saga de terreur qui aura réussi à franchir les frontières. Elle permettra à Manuela de remporter le goya à la meilleure actrice révélation cette même année.

En 2009, elle reprend le rôle de reporter dans REC 2 et dernièrement dans REC 4 (voir notre article sur la saga). REC permet véritablement à Manuela de passer à une autre étape de sa carrière. L’actrice est désormais très plébiscité et va continuer d’allier petit et grand écran.

Une multitude de séries à la recherche du bon rôle. 

Durant plusieurs année, Manuela a gardé une relation privilégier avec la télévision. Dans un premier temps présentatrice, elle fait aussi de nombreuses apparitions dans des séries. Dès 1998, elle enchaine les seconds rôles dans Este es mi barrio, A las once en casa et bien sûr, la célèbre fiction  Médico de Familia. Dans les années 2000, elle participe aussi à El comisario, Hospital Central, El Síndrome de Ulises, Ange ou démon… Elle enchaîne les rôles de plus en plus importants mêlant les genres et prouvant, mais la majeure partie de ses participations sont minimes. Ainsi, elle ne joue que dans un voir trois épisodes maximums hormis pour la télénovela Géminis, venganza de amor.

Finalement, elle s’attarde un peu dans Doctor Mateo durant 2009 ainsi que dans la Chica de ayer. Toutes fois, c’est l’Aigle Rouge (Aguila Roja) qui marquera les esprits. Elle y interprète Eugenia de Molina dans les saisons 3 et 4. Elle troublera la relation de Margarita et Juan…

 Manuela passe ensuite d’une série historique à une série contemporaine et comique : Aída. Elle y interprète Ainhoa, la secrétaire et future petite amie de Luisma.  Retrouvez tous les épisodes sur mitele.com

Velvet, la série qui permet de la re-découvrir :

En 2014, Manuela rejoint le casting de Velvet qui reste à ce jour sa plus longue participation à une série avec 55 épisodes. Elle donne vie à Cristina Ortegui, l’un des personnages principaux. On  la retrouve dans un rôle sensible au cœur des années 50. Cristina est une jeune femme fortunée qui épouse le beau Alberto (Miguel Angel Silvestre) sans savoir que ce dernier en aime une autre. Velvet est une série culte en Espagne et s’achève après 4 saisons. Manuela voit son personnage évoluer jusqu’à sombrer dans la folie et commettre l’irréparable.  En effet, la belle Cristina a découvert que son mari la trompe et est prête à tout pour se venger (voir article sur le sujet). Dans l’ultime chapitre, elle a l’occasion de collaborer avec sa tante Concha Velasco.

La série sort en Vosfr en France et continue en spin off en Espagne avec Velvet Coleccion. Toutes fois, Manuela a refusé de participer à cette suite pour se consacrer à d’autres projets.

Manuela Velasco, une comédienne de théâtre.

Entre les tournages des épisodes de Velvet, Manuela a  trouvé le temps d’être sur le planches du Théâtre où elle se réinvente complètement. A l’affiche de Feelgood, elle y interprète Elisa qui fera tout pour décrocher une exclu à l’occasion du meeting du président de gouvernement.

Fran Perea (B&B, Luna el misterio de calenda, los serrano) , Ainhoa Santamaría (Isabel), Javi Coll (Doctor Mateo, La Tira), Jorge Usón (Doctor Mateo), Javier Márquez sont ses partenaires.

Ainsi, Manuela continue d’allier cinéma, télévision et théâtre. Elle était notamment à l’affiche de Bajo terapia et Todo es mentira

Manuela Velasco, une actrice discrète : 

Avec une carrière pleine de rôles différents, Manuela est une actrice complète mais pas forcément médiatique. Il faut dire qu’elle reste en marge des médias et ne dispose que d’un compte instagram pour communiquer avec ses fans. Son talent est peut être héréditaire ; elle n’est autre que la nièce de Concha Velasco actrice de renom que vous avez pu voir  dans Grand Hotel.

On souhaite une aussi riche et longue carrière à sa petite nièce qui revient en 2017 avec la série Traicion… 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

4 thoughts on “Manuela Velasco, de la terreur au sentimental

Laisser un commentaire

Top