Si j'avais su, Megan Montaner change de vie

Si j’avais su sur Netflix : si tu pouvais changer ton passé, le ferais-tu?

Si j’avais su est une série qui fait le pari de faire changer de vie sa protagoniste. Une pepite qui mélange les genres et qui marque surtout le retour de Megan Montaner. Si lo hubiera sabido aurais-je pris les mêmes décisions?

Si j'avais su, Megan Montaner change de vie
Si j’avais su, Megan Montaner change de vie

On va tenter de répondre à cette question grâce à la fiction.

Si j’avais su est une série de 8 épisodes hispano-turque à découvrir sur Netflix qui mélange le drame, la romance, la comédie et la science fiction. Ça fait beaucoup? Vous allez voir qu’au contraire ces multiples genres en font une série comme on en a rarement vue.

Si j’avais su : nos décisions auraient-elles étaient différentes si on avait connu le résultat à l’avance?

Qui ne s’est jamais demandé si sa vie aurait été différente si ses choix avaient été autre? Si j’avais su est la série qui analyse les prises de décision d’une trentenaire déçue par son quotidien qui se voit proposer le moyen de tout changer mais cela ne sera pas sans conséquences…

Synopsis : Emma a épousé Nando très jeune. Il était son amour de jeunesse et elle n’a pas résisté à sa demande en mariage. Elle est ensuite tombée enceinte lors de leur voyage à Paris et a fait le choix de renoncer à ses études pour devenir maman à temps plein. Mais les années ont passé et Emma est déçue par leur union ainsi que par sa vie de famille. Elle a le sentiment que son existence a perdu de son attrait. Prisonnière d’un quotidien sans charme ni passion, elle prend conscience que, si elle pouvait remonter le temps, elle n’accepterait pas d’épouser Nando et envisage de divorcer afin de tout reprendre à zéro.

Quelques jours plus tard, alors qu’elle s’apprête à assister à une éclipse lunaire avec des amis, une anomalie temporelle la renvoie dix ans plus tôt, en 2008. Emma se retrouve alors piégée dans le corps de ses 20 ans. La vie lui offre l’opportunité de faire le point sur la personne qu’elle était et sur celle qu’elle veut devenir, tout en sachant déjà ce que lui réservent les dix prochaines années ou peut-être pas…

Si j’avais su reprend un peu le concept du film 30 ans sinon rien mais à l’envers. On place cette femme dans sa vie d’avant la laissant au passage en reprendre le contrôle.

Si j’avais su, un triangle amoureux complexe :

Si j’avais su, est une coproduction turco-espagnole qui aurait dû être produite et tournée en Turquie. Cependant, les autorités turques se sont plaintes qu’il y avait un personnage gay dans le casting. Ce sont ces protestations qui ont conduit à l’annulation de ce projet Boomerang TV et au transfert de tout le travail en Espagne.

Si j’avais su est une série complexe difficile à résumer par le terme comédie romantique. En effet, la fiction offre dans un premier temps une réflexion sur la vie de famille d’une mère qui a peut-être renoncée trop tôt à sa liberté. Ainsi, Megan Montaner incarne Emma, un personnage pour lequel on ne peut qu’éprouver de l’empathie voir s’identifier et les créateurs Irma Correa et Ece Yörenç n’auraient pas pu trouver de meilleure comédienne pour ce personnage.

L’actrice est maman et s’est fortement investie dans le personnage d’Emma qui est complexe et qui ne va pas cesser d’évoluer tout au long des épisodes. Elle partage sa vie avec Nado alias Miquel Fernández que vous avez récemment pu voir dans Mentiras et va devoir se heurter à la complexité de lâcher prise et de renoncer à sa vie future ou du moins à une version de sa vie. Ce duo est d’autant plus contrarié par Michel Noher qui jour Ruben, un homme qui vit exactement la même chose qu’elle mais qui cache un lourd secret.

La critique de la rédaction :

Qui n’a jamais prononcé cette phrase : « Si j’avais su, je ne l’aurais pas fait » ? Que ce soit pour de petites ou de grosse décisions, on se demande toujours si l’on a fait le bon choix dans la vie. D’ailleurs, c’est une thématique reprise de plus en plus dans les livres de développement personnel et qui intrigue car on ne peut qu’imaginer mais jamais vérifié. Et bien, la protagoniste de Si j’avais su se voit offrir la possibilité de changer de vie en faisant des choix différents. Oui mais que ce passe t’il ensuite ?

Au fur et à mesure de ses actes, Emma prend conscience qu’elle dit adieu aux points négatifs de sa vie mais aussi aux positifs. Voulait-elle un changement aussi radical? Est-elle en train de devenir une tout autre personne? À ses doutes personnels s’ajoutent aussi ceux qui relèvent de la moralité car en voyageant dans le temps, elle détient un savoir qui lui permet d’anticiper les événements lui offrant la possibilité de faire fortune…

À travers l’histoire d’Emma, ​​​​la créatrice de la fiction, Ece Yörenç (« Fatmagül »), passe par ces incertitudes de la vie qui sont transformées en un voyage amusant et passionnant dans le passé. Megan Montaner prend le contrôle de sa vie et une fois cette phase de questionnement terminée, la fiction prend une autre tournure. En effet, chacune de ses décisions lui permet d’ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure depuis toujours. Elle découvre les secrets de ses proches, revisite certains moments de sa vie les voyant d’un autre angle.

Si j’avais su est une série unique qui offre une véritable réflexion sur la vie tout en gardant une petite touche d’humour qui fait la différence. A voir sans tarder sur Netflix .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 × trois =