You are here
Home > A la découverte de... > #Portrait : Asier Etxeandía est le caméléon espagnol

#Portrait : Asier Etxeandía est le caméléon espagnol

Asier Etxeandía est un acteur caméléon qui séduit aussi bien le petit que le grand écran. Alors qu’il cartonne dans la série Velvet dans la peau d’un styliste exentrique, il enchaine aussi les longs-métrages à succès qui franchissent les frontières de l’Espagne. On vous en dit plus sur la carrière de l’un des interprètes incontournables du cinéma espagnol !

Comment définir Asier Etxeandia ?

Asier peut être qualifié d’acteur tout terrain grâce à sa maitrise de tous les registres. Tout au long de sa carrière, il a su se diversifier et démontrer qu’il était aussi bien à l’aise dans le drame que la comédie. Il enchaine ainsi les rôles sombres et sérieux ou encore les plus fous et les plus excentriques. Comme à la maison sur les planches de théâtre et les tournages de série, il n’a pourtant jamais oublié les plateaux de cinéma. Ce basque juste entré dans la quarantaine connaît le succès que se soit dans des productions importantes ou plus intimiste.

Ses débuts entre télévision et théâtre.

A 20 ans, Asier quitte son Pays Basque natal pour rejoindre la capitale où il se forme au métier d’interprète.

C’est à la télévision qu’il débute en 2002 sur Antena 3 dans la célèbre production de Globomedia bien connue en France : Un Dos Tres. Il y joue Beni, un jeune homosexuel aux traits délirants et exubérants. De peur que ce rôle le bloque dans le futur, il quitte la serie à la fin de la première saison. Les fans ne l’oublieront pourtant pas !

Par la suite, le Théatre et la comédie musicale vont lui ouvrir grand les bras. En effet,  l’année suivante, il devient Maître de Cérémonie dans Cabaret. Pendant plus de 3 ans, il impressionne le public et ses collègues. Il obtient d’ailleurs une nomination aux Fotogramas de Platas ainsi que le Prix d’Union des Acteurs.

En 2004, il revient sur le petit écran avec Mateo dans Cuéntame cómo pasó. Finalement, il intègre  de manière épisodique les fictions Los Serrano et El Comisario. Malgré cela, c’est une nouvelle fois le théâtre qui le rappel pour Divina Comedia de Dante Alighieri.

Un acteur plébiscité par le public :

Il faut attendre 2006 pour que le cinéma lui ouvre ses portes avec trois films :

  • café solo con ellas
  • las trece rosas
  • mentiras y gordas.

Il fait ensuite son retour à la télévision dans le rôle de Yago dans Cuestión de sexo puis de Gorka dans Herederos.  D’ailleurs, à cette époque, il enchaine les productions et intègre durant pendant deux saisons  los hombres de Paco, le célèbre programme qui révèle Michelle Jenner et Hugo Silva.

Toutefois, il n’a jamais réellement quitté le théâtre qu’il retrouve régulièrement pour différentes pièces telles que Hamlet ou Madea… La Avería lui permet d’obtenir le prix Max et le prix Union des Acteurs et El Intérprete lui offrira un nouveau prix de l’union de Acteurs.

En 2012, il revient sur le petit écran avec La Fuga de Telecinco. Série futuriste dans le milieu carcéral, il surprend en s’essayant à un nouveau genre. En effet, il y interprète le chef de sécurité, un homme strict, fort et dangereux. Sa capacité à interpréter un homme sournois et violent démontre tout ses talents d’acteurs. De plus, il y partage l’affiche avec Maria Valverde et Aitor Luna. Malheureusement, la fuga est une production très couteuse aux audiences non satisfaisantes. Par conséquent, elle  est annulée après une saison.

Il rejoint ensuite durant quelques temps la série des après-midi d’Antena 3 : Amar es para siempre dans le rôle de Rubén Tudela, un pianiste qui voit son physique se dégénérer à cause d’une maladie.

Raul de la Riva, le révolutionnaire artistique des galeries Velvet.

Aucun rôle n’est plus marquant dans la carrière d’Asier que Raul de la Riva. En effet, en 2014 le public le redécouvre grâce à son intégration à la série Velvet. Raul de la Riva est un grand créateur de mode excentrique, ambigu et intense. Un homme très humain sympathise rapidement avec les couturières des galeries dont Ana. Sophistiqué, ce personnage lui permet de faire un retour réussi sur le petit écran et prend de l’importance au fil des saisons au point d’être devenu incontournable. Ainsi, Asier entretient une image proche du public qui a pris l’habitude de découvrir ses aventures chaque semaine à la télévision. Plus encore, ses talents donnent du cachet à la série culte d’Antena 3 prolongée par un spin-off sur Movistar+.

Une grande carrière au cinéma :

Devenu incontournable à la télévision, Asier le devient aussi peu à peu au cinéma. Ainsi, il joue dans le film produit par Alex de la Iglesia, Musarañas aux côtés de Macarena Gomez et Nadia de Santiago.

En 2015, il est l’un des personnages principaux de MA MA,  un long-métrage avec Penelope Cruz au succès immédiat. Par la suite, il enchaine les rôles forts notamment dans La Novia aux côtés de Inma Cuesta, Alex Garcia et Manuela Velles qui lui vaut une nomination aux Premios Goya.

En 2018, c’est l’illustre Pedro Almodovar qui le choisi pour intégrer le film Dolor y gloria dans lequel il partagera à nouveau l’affiche avec Penélope Cruz mais aussi Antonio Banderas et Leonardo Sbaraglia.

Le futur du cinéma, du théatre et de la télévision espagnols se fera sans nul doute avec la participation de cet acteur aux multiples facettes et au talent incontesté. Vous pouvez le suivre sur twitter en vous abonnant au compte @asieretxeandia.

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top