You are here
Home > A la une ! > #Portrait : Maria Valverde, une actrice qui cultive le mystère

#Portrait : Maria Valverde, une actrice qui cultive le mystère

A l’affiche de Plonger, le dernier film de Melanie Laurent, Maria Valverde continue de faire ses premiers pas au cinéma français. Qui est cette actrice discrète médiatiquement, mais qui enchaine les films à succès?

Voici un portrait qui vous permettra de mieux la connaitre.

 

Actrice madrilène d’une trentaine d’année, Maria Valverde a succombé très jeune au cinéma sachant toucher à sa façon le coeur du public.

Maria Valverde à l’assaut du cinéma espagnol dès l’âge de 16 ans.

Maria est une jeune fille qui connait un démarrage de carrière très tôt. A seulement 16 ans, elle joue dans La flaqueza del bolchevique. Réalisé par Manuel Martín Cuenca, le film raconte l’histoire de Pablo dont la voiture entre en collision avec celle de Sonsoles (Mar Regueras) qui en profite pour faire croire qu’elle est blessée. Indigné, Pablo décide de lui rendre la vie impossible mais développe des sentiments amoureux pour María (María Valverde), la soeur adolescente de son arnaqueuse. Ce rôle plutôt difficile démontre les talents de la jeune valverde qui remporte un Goya pour son interprétation.

Cette récompense n’est que le début du succès qui lui ouvre les portes du monde de l’audiovisuel. Ainsi, Maria enchaine très rapidement les rôles. En 2004, elle joue dans  Fuera del cuerpo puis dans Vorvik, un film co-produit avec l’Italie qui permet à Maria de faire ses premiers par sur la scène européenne. Elle poursuit avec  Los Borgia dans lequel elle collabore avec Paz Vega.Toutes fois, c’est un autre film qui va lui offrir une popularité internationale.

Maria Valverde à la conquête des adolescents :

Durant des années, Maria Valverde a été l’actrice des productions intimistes enchainant les critiques élogieuses. Finalement en 2010, elle s’essaye à un cinéma plus grand public en jouant dans Tres metros sobre el cielo. Cette adaptation du roman de Federicco Moccia réunit toute la jeune génération de comédiens espagnols de l’époque. Il compte notamment sur la participation de Mario Casas, Alvaro Cervantes, Marina Salas, Andrea Duro, Luis Fernandez, Nerea Camacho…

La romance pour adolescents est le succès de l’année propulsant Maria en idole des plus jeunes. La suite Tengo ganas de ti sort en 2012 et rencontre le même succès. La même année, elle fait ses premiers pas à la télévision dans la Fuga aux côté d’Aitor Luna. La série fait de bonnes audiences, mais est finalement annulée.

Entre films d’auteurs et carrière populaire :

Maria n’est jamais là où on l’attend. Ainsi, après Tres metros sobre el cielo, elle surprend en participant au film Madrid, 1987, un huit clos dans une salle de bain qui raconte la relation entre un écrivain sceptique interprété par José Sacristan et une jeune étudiante qui tente de l’interviewer. Maria joue une grande partie des scènes nues, un défi qu’elle relève pour cette production intimiste tournée en seulement trois semaines. Madrid 1987 fait le tour du monde par le biais des festivals internationaux.

 La même année elle participe aussi à A puerta fría réalisé par  Xavi Puebla. Maria continue de surprendre en tournant dans La Mula présenté au Festival de Malaga. Ce film basé sur de faits réels se déroule en pleine guerre civile espagnole, mais il créé rapidement la polémique si bien que sa sortie est retardée. En effet, une plainte est même déposée contre le ministère de la culture pour censure.
En 2015, Maria fait une entorse en diversifiant à nouveau sa filmographie en jouant dans la comédie romantique Ahora o Nunca.

Une carrière internationale :

Au fil des années, Maria a de plus en plus délaissé le cinéma espagnol au profit de productions internationales. Cela commence dès le début de sa carrière en 2006 avec le drame éroque italien Melissa P qui raconte l’éveil sexuel d’une jeune Sicilienne à travers ses expériences les plus audacieuses. Son comportement décadent et autodestructeur, au lieu de lui apporter des réponses, l’entraîne dans une spirale de doutes, de souffrances et de déceptions amoureuses jusqu’au jour où un événement tragique lui ouvre les yeux sur ce que signifie réellement être une femme.

En 2009, elle joue dans le film britannique Cracks. Elle y interprète une riche étudiante forcée de vivre dans un internat isolé. D’ailleurs, Maria cherche toujours les personnages complexes. En 2014, elle participe à sa première grosse production américaine avec Exodus qui sort dans 17 pays. Toutes fois, les critiques sont mitigées et Maria n’a qu’un rôle secondaire. Toutes fois, cette expérience lui permet de faire grandir sa notoriété américaines. En 2015, elle est considérée comme une étoile européenne par European Shooting Stars 2016.

En 2016, la comédienne enchaine les productions discrètes. Elle joue notamment dans le film Germika qui raconte l’histoire d’amour entre un journaliste américain et une jeune idéaliste basque pendant la guerre d’Espagne. Il sorte la même année en VOD.

Finalement, 2017 est l’année de son retour médiatique qui se fait à la grande surprise en France. Effectivement, Maria enchaine deux tournages dont Ce qui nous lie de Cédric Klapisch et Plonger de Mélanie Laurent.

Maria Valverde est une actrice discrète médiatiquement mais qui a su au fil des années se forger une importante filmographie.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top