You are here
Home > A la découverte de... > CineHorizontes, le cinéma espagnol s’installe à Marseille

CineHorizontes, le cinéma espagnol s’installe à Marseille

La quatorzième édition du CineHorizontes se tiendra à Marseille et ses environs du 6 au 15 novembre 2015. Mêlant films grand-public et d’auteur, nous vous proposons découvrir la sélection de ce festival entièrement consacré aux productions latines.

Depuis plus de 10 ans, le festival CineHorizontes s’est donné pour objectif de permettre au public français de découvrir le vaste monde du cinéma espagnol. En quelques chiffres, ça donne 47 films dont 7 courts-métrages répartis sur 10 jours en 41 projections principalement sur Marseille et ses alentours.

L’invitée d’honneur Isabel Coixet et l’ouverture festive avec Gracia Querejeta.

Chaque année, le festival rend hommage à une personnalité du cinéma espagnol. Cette année, l’invitée d’honneur est la grande réalisatrice catalane Isabel Coixet. Une cinéaste atypique qui a tourné une dizaine de fiction un peu partout à travers le monde. A cette occasion, une retrospective de ses plus grands films est organisée avec la projection de Ayer no termina Nunca avec Javier Camara, Carte des sons de Tokyo présenté en 2009 au Festival de Cannes, Ma vie sans moi et The secret life of words.

La soirée d’ouverture est placée sous le signe de la comédie avec la présentation de Felices 140 de Gracia QuerejetaPrésélectionné pour représenter l’Espagne aux Oscars par l’académie du cinéma espagnol qui lui a finalement préféré Loreak, Felices 140 est une histoire touchante et très réaliste. Cette comédie dramatique de Gracia Querejeta nous emmène à la découverte des magnifiques paysages du bord de mer de Tenerife  pour nous surprendre par son histoire faite de rebondissements (lire notre article sur le long-métrage).

6 longs-métrages dans la grande-compétition :

Parmi la compétition officielle, on retrouve deux films qui ont fait parlé d’eux ces dernières semaines : Loreak et Hablar.

Loreak de Joan Garaño et Jose María Goenaga est le second film en basque à avoir une carrière internationale. En effet, il a été choisi par l’académie du cinéma espagnol pour représenter le pays lors de la prochaine cérémonie des Oscars américains. Loreak se centre sur la vie de trois femmes Ane, Lourdes et Tere aux histoires différentes mais avec un point commun : elles ont perdu quelqu’un qu’elles aimaient (lire notre article).

Hablar traverse pour la première fois les frontières et on espère que cette sélection lui portera bonheur. Ce long-métrage est la dernière réalisation de Joaquín Oristrell à qui ont doit des films tels que Dieta mediterránea (2009), Hay motivo (2004) et des téléfilms comme Felipe y Letizia (2010). Il revient cette fois-ci avec une comédie dramatique divisée en petites histoires contemporaines qui se croisent par l’intermédiaire des personnages au sein de quartiers populaires. Un projet ambitieux au coeur des espagnols tourné en un seul plan avec un casting prometteur dont Raúl Arévalo (La Isla Minima, Velvet ), Nur Al Levi, Juan Diego Botto, Marta Etura, Alex García (Seis puntos sobre Emma, Habitaciones cerradas), Goya Toledo, Miguel Angel Muñoz (Sin Identidad), Melanie Olivares, Sergio Peris-Mencheta (Isabel)… (lire notre article) Pour l’occasion, le réalisateur est le président du jury de la compétition Opéra Prima.

Le reste de la compétition est composé de Murieron por encimas de sus posibilidades d’Isaki Lacuesta, A perfect day de Fernando León de Aranoa présenté en mai dernier à la Quinzaine des réalisateurs lors du dernier Festival de Cannes, Negociador de Borja Cobeaga déjà sélectionné au Festival de San Sebastian et Los Exiliados Romanticos de Jonas Trueba.

Opéra prima, à la découverte des jeunes réalisateurs.

La sélection opéra prima a pour objectif de faire ressortir des réalisateurs émergents qui se sont illustrés ces dernières années. Parmi les sélectionnés, on retrouve principalement des longs-métrages ayant été présenté au dernier festival de Malaga dont A Cambio de Nada de Daniel Guzman, Sexo Facil, peliculas tristes, A escondidas de Mikel Rueda qui a remporté un prix au dernier festival de Nantes, Todos sus secretos de Manuel Bartual avec Ingrid Garcia Jonsson (Hermosa Juventud).

Enfin, le dernier film en liste est un long-métrage d’animation primé au festival d’Annecy et de Stiges. Intitulé Poseso et réalisé par Sam Orti, il est qualifié de comédie satanique en pâte à modelée avec possessions, exorcismes, poltergeist, sorcellerie, sang et flamenco.

Le panorama

Fan de cinéma espagnol, vous avez la possibilité de re-découvrir les films populaires de ces dernières années avec la projection de la comédie de l’année 2014 Ocho Apellidos Vasco ainsi que de l’énigmatique La nina de fuego.

Le festival comporte aussi une sélection de films documentaires et de cours-métrages.

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant le festival sur le site officiel de CineHorizontes ainsi que sur Facebook

Source : Service presse de CineHorizontes
Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top