You are here
Home > Archives > 2014 > Hermosa Juventud au cinéma le 10 décembre

Hermosa Juventud au cinéma le 10 décembre

Hermosa juventud traduit littéralement  « La belle jeunesse » est un long-métrage espagnol réalisé par Jaime Rosales. Présenté dans le cadre du Festival de Cannes dans la catégorie Un certain regard, il a reçu la mention spéciale du jury oecuménique. Depuis, il enchaîne les récompenses un peu partout en Europe dont une au festival CineHorizontes.

Natalia ( Ingrid García Jonsson) est une jeune fille de 22 ans qui n’a pas fait d’étude. Elle vit avec sa mère et son frère depuis le divorce de ses parents. Son père qui a rencontré une femme est au chômage et s’occupe très peu de ses enfants, laissant leur mère les assumer financièrement. Lors de l’anniversaire d’une amie, elle rencontre un jeune homme (Carlos Rodríguez) et ils tombent amoureux.


Pleins de rêves et désireux de sortir de la pauvreté, il travaille sur un chantier, mais un salaire de 10 euros la journée ne suffit pas pour vivre. Il convainc alors sa copine de tourner une sex-tape pour 600 euros. Après cela, Natalia découvre qu’elle est enceinte et décide de garder le bébé. Malgré leurs efforts, le jeune couple a beaucoup de mal à trouver un travail et à subvenir aux besoins de leur petite famille…

Les choses ne sont donc pas simple lorsque l’on sort de l’adolescence ,ce n’est pas un fait nouveau et même la volonté dont fait preuve les deux protagonistes ne va pas suffire à améliorer les choses. Ce drame se dessine donc pas à pas tout au long de la trame narrative, même si des petites notes positives laissaient présager une issue moins sinistre.

Ce qu’il faut savoir de Hermosa Juventud  c’est qu’il donne une vision très pessimiste de l’avenir des jeunes au sein de la société qui tend à traduire une forme d’appel à l’aide de cette génération qui a le sentiment d’être abandonnée par la vie. En effet, en Espagne 54% des jeunes entre 15 et 24 ans sont au chômage. De plus, le manque d’ouverture du système d’éducatif rend difficile l’accès à des formations courtes. Natalia enchaîne les démarchages professionnels, son CV à la main sans trouver une porte ouverte.

Nos deux amoureux pleins d’espoir ont pourtant un côté insouciant, festif qui se traduit par la forte présence des réseaux sociaux. De longues scènes silencieuses laissent apparaître à l’écran des discussions sur skype et des séries de photographies montrants cette jolie petite famille heureuse d’être ensemble, mais incapable de subvenir à ses besoins dans un pays en crise.

Ce long-métrage dresse donc un portrait amer de l’Espagne qui surprend  par une thématique choquante : la marchandisation des corps semble être la seule issue à la misère. La scène du tournage de la sex-tape est réalisée de façon naturelle comme s’il s’agissait d’un travail comme un autre. D’ailleurs, Natalia se résoudra finalement à retourner vers cette source de revenu.
La pauvreté est ainsi décrite comme un mal auquel on ne peut échapper. Ils sont d’origines modestes et le seront toujours quoi qu’ils fassent. Une cruelle réalité qui semble dominer cette nouvelle génération.L’Europe et surtout l’Allemagne paraît être la seule alternative pour gagner de l’argent. Ce film est une critique de la société  qui donne l’impression d’abandonner ses jeunes.

Le réalisateur a voulu aller au plus près des populations pour offrir une oeuvre aussi réaliste que possible. D’ailleurs, afin de mener à bien cette production, il a rencontré des jeunes ayant vécu des problèmes similaires. Les deux acteurs principaux Ingrid García Jonsson et Carlos Rodríguez signent ici leur premier grand rôle au cinéma. Quasiment inconnus, ils portent à merveille les personnages principaux et ne laissent pas indifférents les critiques. Ainsi, Ingrid García Jonsson a déjà remporté trois prix d’interprétations. 

Hermosa juventud frappe part son réalisme et sa réalisation épurée qui donne à réfléchir sur le monde dans lequel on vit.

Projeté dans le cadre du Festival de Cannes, du Cine Espana de Toulouse et du CineHorizontes, le film sortira le 10 décembre dans les salles françaises. En attendant, des avants premières sont organisée dont une de 3 décembre à Paris organisée par Bodega Films.

 

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

One thought on “Hermosa Juventud au cinéma le 10 décembre

Laisser un commentaire

Top