You are here
Home > A la découverte de... > Adriana Ugarte, la nouvelle chica Almodovar

Adriana Ugarte, la nouvelle chica Almodovar

Adriana Ugarte a pu bénéficier d’un rayonnement international grâce au film Julieta de Pedro Almodovar.  Inconnue jusqu’en 2016 en France, elle est pourtant l’une des actrices les plus influentes de sa génération en Espagne. D’ailleurs son talent a été remarqué par plus de 5 millions de téléspectateurs qui ont suivi la mini série El Tiempo entre Costuras.

image

Adriana Ugarte fait partie des visages qu’il ne faudra pas oublier. Originaire de Madrid, la jeune femme est petite-fille et arrière petite-fille de Eduardo Ugarte et Carlos Arniches, deux auteurs ayant marqués leur époque.

Le cinéma lui ouvre peu à peu ses portes :

Adriana commence par étudier l’interprétation, mais aussi la psychologie. En 2001, elle fait sa première apparition dans un court-métrage intitulé Mala Espina de Belén Macias. Par la suite, elle intervient dans des séries telles que Policias en el Corazon de la Calle ou Hospital Central.

Mais 2006 sera l’année qui propulsera Adriana au premier rang. En effet, elle est pour la première nominée comme actrice révélation au Goya grâce pour le rôle de Consuelo dans le film Cabeza de Perros (tête de chien). Aux côtés de Juan Jose Ballesta, on découvre un jeune homme à la maladie étrange qui se retrouve dans des situations particulières sans s’en souvenir.

La Senora, l’incarnation de l’émancipation de la femme :

En 2008, Adriana obtient le premier rôle de Señora, une fiction de la chaîne publique TVE .Celle-ci lui permett d’obtenir une reconnaissance à la fois des téléspectateurs; mais aussi des pères de sa profession. Le rôle de Victoria Marquéz marque les esprits dans une série historique de qualité qui retrace l’émancipation de la femme.

La même année, le cinéma fait appel à son talent pour le film EL Juego del Ahorcado. D’ailleurs, elle y retrouve deux autres acteurs de sa génération : Clara Lago (8 appellidos la saga) et Alvaro Cervantes (Carlos, Rey Emperador).

En 2010, elle devient Maria José dans le triangle amoureux du long-métrage Castillos de Cartón. Étudiante aux beaux-arts, elle vivra un amour à trois qui devra se confronter au monde réel…

En 2011, elle continue à mêler cinéma et petit écran. Ainsi, on la retrouve dans le film Lo Contrario Al Amor mais aussi dans le téléfilm Niños Robados où elle intreprète Susana qui est à la recherche de ses parents biologiques. Son personnage découvre qu’elle est l’une des enfants volés d’une organisation frauduleuse espagnole. La mini-fiction est notamment diffusée à plusieurs reprises sur 6ter.

De El Tiempo entre costuras à Palmera en la nieve : 

En 2013, Antena3 lui offre le rôle de Sira Quiroga dans la mini série El Tiempo entre Costuras. Cette fiction adaptée du roman du même nom obtiendra des recors d’audience. D’ailleurs, elle reste à ce jour l’une des séries les plus vues en Espagne. 

En 2015, elle est de retour sur TVE pour Habitaciones Cerradas, une histoire romantique et historique.

La même année, elle est à l’affiche du film à grand succès Palmeras En La Nieve. Aux côtés de Berta Vazquez (Vis a vis) et Mario Casas (El Barco), elle est Clarence, la petite-fille et nièce à la recherche du passé familial.

Julieta, le début d’une carrière internationale? 

Sa carrière et son talent sont remarqués par Almodovar. En effet, ce dernier lui confie le rôle principal de son dernier film : Julieta. Aux côtés d’Emma Suàrez elle devient la nouvelle Chica Almodovar qui viendra vous séduire.

Par la suite, Adriana se fait plus discrète. Ainsi, l’actrice enchaine peu les tournages. En 2017, on la voit dans le court-métrage publicitaire Mas alla del dinero qui remporte un prix au Cannes Lions, le festival international de la publicité. La même année, elle est à l’affiche de El sistema solar, un film qui passe inaperçu.

Enfin, en 2018, elle joue pour la première fois dans un long-métrage Français. Dans Amoureux de ma femme, la belle espagnole fait chavirer les coeurs de Daniel Auteuil et Gérard Depardieu. 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top