You are here
Home > A la une ! > Retour à l’adolescence avec El Club de los incomprendidos

Retour à l’adolescence avec El Club de los incomprendidos

A l’occasion de notre rubrique un été, une fiction nous vous proposons de revenir sur l’un des succès cinématographique des écrans espagnols du premier semestre 2014 : El club de los incomprendidos.
image

Ce long-métrage fait la part belle aux adolescents et à cette période de la vie où l’on apprend à prendre nos propres décisions. On dessine notre futur tout en testant nos limites.

Basé sur le roman Buenos días princesa de Blue Jean alias Francisco de Paula, ce film est produit par Bambú et Atrescine est réalisé par Carlos Sedes (Velvet ou Grand Hôtel). Bambu producciones est une société surtout connu pour ses productions sur le petit écran tels que Grand Hôtel, Velvet et dernièrement Bajo Sospecha.

L’histoire commence avec l’arrivée de Valéria (Charlotte Vega – El Secreto de Puente viejo) à Madrid suite à la séparation de ses parents. Elle suit avec regret sa mère Mara (Aitana Sanchez Gijon – Velvet) qui a décidé de reprendre un bar à l’abandon dans la capitale. Son premier jour de lycée est une journée de tensions. Perdue dans les couloirs, elle doit faire face aux groupes déjà formés et se retrouve vite dans une altercation. Face à ce manque d’intégration, on lui impose de suivre des réunions avec le conseiller d’orientation interprété par Raul Arevalo (Les Amants Passagers, la Isla Minima). Ce qui est au début une punition devient rapidement une réunion d’amis qui s’appelleront le club des incompris.

Entre premier amour, découverte de la capitale et de ses beautés, mais aussi de ses dangers, elle se liera avec des relations dangereuses et devra faire la différence entre le bien et le mal….

Ce club est formé par Raul (Alex Maruny – Les Bracelets Rouges ou Punta Escarlata), Meri (Ivana Baquero – mi otro yo), Elisabeth (Michelle Calvó), Bruno (Jorge Clemente -la montaña rusa), Ester (Andrea Trepat – Grand Hotel). Il faut noter la participation de Patrick Criado (Aigle rouge, El Rey) et de Yon Gonzalez (Bajo Sospecha)

Ce film dans la veine de Tres metros sobre el cielo touchera tous les amoureux des histoires romantiques autour de l’adolescence. Nous invitons aussi les nostalgiques de leur jeunesse à découvrir ce long-métrage pleins de souvenirs… 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top