You are here
Home > A la une ! > Patrick Criado : « Fernando change dans la saison 2 de Mar de plastico »

Patrick Criado : « Fernando change dans la saison 2 de Mar de plastico »

A seulement 20 ans, Patrick Criado a su s’imposer comme l’un des acteurs les plus prometteurs de sa génération. Après avoir été au coeur de l’intrigue de la première saison de Mar de Plastico, l’acteur a accepté de parler son personnage dans la série. Arrêté pour le meurtre de sa demi-soeur après une scène terrible de torture, Patrick vous dévoile ce qui attend son personnage dans cette seconde saison où il est désormais incarcéré loin de ses proches… 

PATRICK-CRIADO-MDP2

Comment as-tu travaillé ton personnage pour cette seconde saison de Mar de Plastico dans laquelle il sera la majeur partie du temps en prison ?
Une chose est sûre mon personnage a changé. La seconde saison commence quelques mois après la détention de Fernando et la résolution de l’assassinat d’Ainhoa. La prison a transformé Fernando.
La prison a changé sa manière de voir les choses, de vivre… De mon côté, j’ai vu travaillé la création du personnage différemment, en partant toujours de ce que j’avais fait dans la première saison mais en abordant les choses d’un autre point de vu.

Aimes-tu les trames de cette seconde saison?
Pour être franc, je suis très content. Je crois que ces nouvelles trames sont très bonnes et qu’on peut sortir des couleurs et des nuances de chaque séquences que ça soit pour les scènes que je partage avec Hector (Rodolfo Sancho) ou celle avec Cristina (Andrea Trepat). Ce sont les deux personnages que me visiteront le plus. Cristina est une admiratrice qui vient me voir. Je peux aussi dire que mon frère Sergio (Federico Aguado) viendra aussi me voir. Dans l’ensemble, je suis très content.

Tout au long de la première saison, ton personnage Fernando s’est montré sadique, calculateur et froid. Pourtant, il était bienveillant avec son frère qui faisait ressortir une facette plus humain de lui. Désormais, tu es en prison et il n’y a personne pour s’occuper de lui. Fernando en est-il affecté?
Il ne peut plus veiller sur lui depuis la prison, mais ils ont maintenu dans le scénario cette chose qui fait que Fernando redevient Fernando lorsqu’il est au contact de son frère. Avec les autres, il cherche toujours ce qu’il peut obtenir d’eux mais avec Sergio, c’est différent. C’est son frère et il le protège même s’il essaye de le convaincre de faire des choses pour lui, il s’en occupe.

Dans les nouveaux épisodes, tu reçois de mystérieuses lettres qui donnent des informations sur ce qui se passent à Campoamargo… Vont-elles te permettre de négocier avec la police pour obtenir de meilleures conditions de détention? Fernando a t’il prévu une stratégie?
Il est possible que Fernando cache quelques choses à propos de ces fameuses lettres… mais pour le moment, je ne peux rien dire (des rires).

Lors de la première saison, tu savais que ton personnage était l’assassin d’Ainhnoa avant de commencer le tournage de la première saison. Pourtant à l’époque, tu as menti à tout le monde en déclarant que tu ne savais rien sur ce qui allait se passer… Est-ce que c’était amusant de tromper tout le monde?
(Des rires), ce fût très divertissant. Evidemment, je ne pouvais rien raconter à la presse… mais je n’ai rien dit non plus à mes amis. Nous déjeunions ensemble et nous parlions de la série, des théories de chacun à propos de l’assassin mais je ne disais rien de ce que je savais et je développais à mon tour une théorie : « et bien je crois que c’est Fulanito » alors que je savais que c’était mon personnage (des rires).

Qui d’autre était au courant?
Sur le tournage, je l’avais seulement dit à Fede [Aguado].

C’est celui en qui tu as le plus confiance? Ça fait longtemps que vous vous connaissez?
Nous sommes du même quartier « La Elipa » mais nous ne nous connaissions pas à l’époque. J’ai toute confiance en lui et comme il joue mon frère dans la série, nous avons passé beaucoup de temps ensemble.

Qu’est-ce qui t’a poussé à lui faire confiance?
Et bien, nous sommes deux pièces d’un puzzle qui se correspondent parfaitement. Nous répétions et à un moment, nous avons abordé la question de qui était l’assassin. Il m’a dit qu’il ne comprenait pas certaines choses que je disais lorsque je travaillais mon personnage et j’ai considéré qu’il était important pour lui de comprendre certaines de mes décisions concernant mon interprétation et les raisons qui me motivaient. Les autres n’avaient pas besoin de cette information donc je n’ai rien dit.

Le final de la première saison a beaucoup fait parler et notamment une des scènes de l’épisode final dans laquelle ton personnage Fernando torture son père et lui dévoile qu’il est derrière l’assassinat de sa demi-soeur. Comment t’es-tu préparé?
Nous étions à Alméria ce qui est un détail important. Quand tu es dans ce lieu, il y a quelque chose dans l’ambiance, une concentration qui est importante. Nous retouchions cette scène chaque jour et je me demandais quelle en serait l’issue… Je l’ai aussi travaillé avec Fedé un jour où nous étions ensemble avec Pedro [Casablanc] à l’hôtel.
Plus tard lorsque nous avons été sur le lieu du tournage, je me suis senti bien. Nous avons tourné les deux scènes en deux jours mais nous avons passé énormément de temps à les préparer… Le tournage a même été interrompu et je suis resté une demi-heure avec la script pour renforcer les dialogues. Le tournage était incroyable !
Je remercie Jorge Redondo le producteur exécutif de l’avoir fait. Je n’aurais pas pu sortir ce genre de séquence et la jouer de cette façon sans le soutien et l’aide de la production. Ils m’ont permis d’en profiter et d’en faire profiter les téléspectateurs.

Justement, qu’est ce qui te permet de profiter de ton travail d’acteur?
Ce côté puissant, de savoir très clairement ce qui va se faire… l’ambiance aussi, et le fait que tout ne soit pas très rapide ce qui me permet de penser, d’essayer différentes options. Ce sont toutes ces choses qui me permettent de profiter de mon métier.

Tu es jeune et pourtant tu n’es pas enfermé dans des rôles d’adolescent en quête d’amour ou un peu voyou. Est-ce une coïncidence ou un coup de chance? À ton âge, ce sont plus le genre de rôle que tu devrais faire et pourtant tu en as très peu fait…
Ce n’est pas une coïncidence. J’ai reçu des offres de rôles de ce genre notamment pour des séries où je devais jouer ce genre de personnage, mais je tiens à garder ma carrière sur la bonne voie en privilégiant des personnages pleins de projets qui m’excitent et me motives. C’est ce que je fais. Je préfère refuser un personnage principal dans une série qui ne va pas me motiver en tant qu’acteur et attendre quelques mois qu’arrive un projet qui va me permettre de retrouver cette motivation. Je le vis.

La seconde saison de Mar de Plastico devrait prochainement être diffusée sur Antena 3.

Laisser un commentaire

Top