You are here
Home > Actualité > Gigantes, la série sombre et sauvage de Movistar+

Gigantes, la série sombre et sauvage de Movistar+

Movistar+ crée la surprise avec sa nouvelle série GIGANTES. Des mains de Enrique Urbizu, cette fiction sombre, sociale et intense fait déjà écho aux Etats-Unis.

Gigantes, la série signée Enrique Urbizu.

Qui est Enrique Urbizu ? L’un des réalisateurs Basques à l’emprunte unique. Une patte qui fait de lui l’un des cinéastes les plus connus dans le thriller. Une vision intense des choses et sans filtre. Son dernier film No Habra Paz para los Malvados avec José Coronado et Rodolfo Sancho (mar de plastico) a obtenu 6 Goya dont celui du meilleur scénario et direction. Un film qui met déjà en avant sa signature.

Alors quand Enrique revient pour un projet pour la télévision, pas étonnant qu’il soit attendu impatiemment. Un retour qui fait déjà du bruit puisque présenté au MIPCOM de 2018, Gigantes déchaine les passions. Les Etats-Unis sont déjà sur le coup avant même sa diffusion nationale.

Gigantes de movistar+, une histoire de famille ?

Bienvenue dans la famille Guerrero ! Ou peut être pas… La famille gère une boutique d’antiquités qui cache la plus grosse entreprise de trafic de drogue. Au coeur de Madrid mais aussi de la culture Gitane, les frères bataillent les uns les autres pour ou contre les affaires familiales.

Ainsi, lorsque le frère ainé Daniel sort de prisons les relations sont encore plus tendues. Il souhaite récupérer les commandes de l’entreprise familiale que son frère Tomas a mené pendant son absence. Et à cela s’ajoute la mission de récupérer son jeune frère Clemente qui a fuit cette vie pour vivre une vie de boxeur clandestin dans un famille Gitane.

Autour de leurs problèmes internes, la Police mène l’enquête et veut détruire leur réseau de distribution. Sans compter sur les principaux concurrents qui comptent profiter de la situation pour détruire le statut de la famille Guerrero.

Movistar+ capte un casting de Gigantes :

Abraham, le père de famille est interprété par José Coronado que vous avez vu aux côtés de Mario Casas dans Contratiempo.

Ses enfants sont interprétés par Izak Ferriz est le fils ainé des Guerrero mais son visage est aussi celui du père de Teresa dans Physique ou Chimie ou l’un des prétendants de Cites la série de TV3. Ensuite il y’a Daniel Grao dans la peau de Tomas, l’homme d’affaire de la famille. Daniel est très connu de vous tous en tant que l’Homme dans Julieta de Pedro Almodovar ou le père dans la Catedral del Mar disponible sur Netflix. Puis on peut s’arrêter sur Carlos Librado dit Nene . Il interprète le plus jeune des fils Guerrero. Actuellement collaborateur du programme Zapeando, cet ancien sportif a toujours été sur les planches. Vous l’avez vu dans el Guardian Invisible et dans les 2 autres chapitres qui viennent d’être tournés.

Côté casting féminin on compte sur Yolanda Torosio danseuse et actrice vue dans Dreamland, Sofia Oria (Blancanieves), Elisabet Gelabert (la Niña de Fuego), Xenia Tostado (Amar es para sempre) et Juana Acosta (Velvet, perfectos desconocidos)… Un casting féminin qui détient des rôles que l’on promet important et clés dans cette histoire de famille. En effet le Clan Guerrero a de quoi être malmené par ces Dames !

Alors que penser de Gigantes ?

Au début, la série vous laisse de marbre. Tout est cru. Tout est montré. Mais finalement les personnages sans coeur vous attrapent et leurs histoires aussi. Les côtés sombres sont omniprésents par l’image, le contexte, l’écriture aussi. Les duels, les rivalités tout est réalistes. On se prend dans l’histoire alors que tout est fiction et même irréel. Car oui, tout est fantasme et on ne peut imaginer que la vie réel soit ainsi. Une fiction qui vous embarque. Un thriller qui nous séduit.

 

Source : movistar+, APC.

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top