You are here
Home > A la une ! > Daniel Grao : « La catedral del mar est une série d’aventure. »

Daniel Grao : « La catedral del mar est une série d’aventure. »

Avec 4 millions de téléspectateurs, la catedral mar est la série a avoir obtenu le meilleur démarrage de l’année sur Antena 3. A cette occasion, nous vous proposons de découvrir l’interview de Daniel Grao qui interprète Bernal dans la fiction prochainement disponible sur Netflix.

La catedral del mar, une fiction qui se démarque des autres :

Que peux-tu dire à quelqu’un qui va découvrir la fiction sans avoir lu le livre?
La catedral del mar est une histoire qui se déroule quasiment à l’époque médiévale. Toutes fois ce n’est pas une série historique et je vois ça comme un point positif. C’est une histoire qui raconte beaucoup de choses et notamment de l’amour, mais aussi de la trahison. Elle aborde les thématiques de la loyauté et des relations humaines. Au final, l’ensemble est situé au sein d’une autre époque.
C’est une série épique, d’aventure et surtout de qualité.

En quoi la série se différencie t’elle des autres fictions espagnoles?
La catedral del mar est une série que l’on n’aurait pas pu faire sur un plateau de tournage classique. Elle exigeait que nous fassions un tournage sous forme de voyage et c’est ce que nous avons fait dans l’idée d’avoir un résultat final à l’esthétique parfaite. En effet, ce n’est pas facile de recréer un décor de cette époque.

As-tu lu le livre?
Oui, mais pas avant d’avoir commencé le tournage de la série. J’ai trouvé que l’histoire était à la fois intéressante et captivante. Le livre m’a permis de connaitre, la ligne des pensées de mon personnage.

Daniel Grao s’interesse à la thématique de la paternité :

Comment se prépare-t’on à jouer dans une série qui se déroule dans une autre époque?
Globalement, le travail est différent au niveau du texte car on ne peut pas se laisser aller et jouer de façon conventionnelle car on prend le risque de s’éloigner de l’époque. Me concernant, cette différence de texte n’a pas été compliquée à gérer. En revanche, j’ai eu plus de mal avec le caractère de mon personnage car Bernal est un homme dont la gestuelle est brève et discrète.

Qu’as-tu aimé en ton personnage?
Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié le fait d’aborder la thématique de la paternité. De plus, j’ai aussi apprécié le fait que c’est avec lui que débute l’histoire et que la paternité va en être le fil conducteur. C’est lui qui inculte les valeurs à son fils et cela va le porter durant l’âge adulte et le pousser à lutter.

Quelle relation a t’il avec son fils?
Ils sont père et fils, mais aussi amis. C’est une époque où les enfants sont peu couvés et lui tente de faire participer son fils à sa vie en lui inculquant des valeurs.

Comment est la dynamique avec son cousin?
La série met énormément en avant les différentes classes sociales. D’ailleurs, certaines existent encore aujourd’hui, mais qui sont moins marquées. En effet, dans la catedral del mar, les gens naissent esclavent et le restent. Les barrières semblent infranchissables.

Comment s’est passé le tournage de la Catedral del mar?
Je dirais que ce fut un tournage tout le temps en mouvement car il y a eu énormément d’actions.

Pour tout savoir sur La catedral del mar, rendez-vous dans notre rubrique dédiée à l’univers de la série. 

Laisser un commentaire

Top