5 productions à voir avec Barbara Lennie

Actrice aussi discrète que glamour, Barbara Lennie a enchainé les récompenses et les promotions internationales. Todos los Saben d’Asghar Farhadi ou encore Petra lui ont permis de fouler les marches du prestigieux festivals de Cannes. Mais où voir Barbara Lennie? Voici notre top 5 des productions qu’il ne faut pas louper pour avoir un aperçu de l’étendu de son talent !

Barbara Lennie est une comédienne qui n’est jamais là où on l’attend. Avec ses 13 années de carrière derrière elle, sa filmographie est enrichie tous les ans de films quelques fois surprenants voir dérangeant mais qui mettent toujours en avant ses talents. Voici une petite sélection de productions qui vous permettront de la découvrir.

La niña de fuego :

Avec 7 nominations au Premios Goya un prix d’interprétation pour Bàrbara Lennie, la nina de fuego reste un film marquant dans la filmographie de la comédienne. D’ailleurs, il fut l’un des succès critiques de l’année 2015. Réalisé par Carlos Vermut, cette production surprenante plonge le spectateur dans une histoire de chantage dévoilant le côté le plus pervers et le plus sombre de l’être humain.

Alicia, une petite fille atteinte d’un cancer en phase terminale fête ses 12 ans. Comme cadeau, elle souhaite avoir la chance d’atteindre l’âge de 13 ans. De plus, son père découvre que sa fille rêve d’avoir la robe de Magical Girl Yukiko, un personnage de manga japonnais. Malheureusement, ce costume rare et créé par une styliste de renom vaut très cher.Pourtant, dans des circonstances insolites, Luis rencontre Bàrbara (Bàrbara Lennie) qu’il finira par faire chanter pour obtenir l’argent nécessaire afin de réaliser le rêve de sa petite fille… 

Ce film sombre et dérangeant traite de sujets profonds tels que la maladie, la dépression, le sexe et la vengeance. Parfois lent, ce long-métrage montre des scènes difficiles et fortes qui insistent sur des moments mettant mal à l’aise le spectateur. Bàrbara Lennie (Isabel) porte son personnage avec brio et montre une vraie prouesse en tant qu »actrice.

The invisible guest :

Rebaptisé The Invisible guest par Netflix puis L’accusé en version française, Contratiempo est un thriller qui a épaté les espagnols. Réalisé par Oriol Paulo un cinéaste catalan à l’origine de la série Nit i Dia, ce long-métrage était l’une des sorties les plus attendues…

Synopsis : Adrian Doria, businessman à la réussite insolente, se réveille dans une chambre d’hôtel, fermée de l’intérieur, aux côtés de sa maitresse… morte. Tout l’accuse. Contre toute attente, il clame son innocence. Adrian engage la prestigieuse avocate Virginia Goodman. Ensemble, ils préparent la ligne de défense. A la dernière minute, un mystérieux témoin à charge fait son apparition. La course contre la montre commence…

Contratiempo est un film qui a su réunir de grands acteurs autour d’un thriller plutôt haletant. En tête d’affiche, nous retrouvons bien évidemment Mario Casas et Barbara Lennie. Le duo qu’ils forment est à la fois parfait et troublant. The Invisible guest est à voir sur Netflix.

Dieu, ma mère et moi :

Dieu sa mère et moi est un long-métrage du cinéaste espagnol-uruguayen Federico Veiroj. Sorti en 2015 en Espagne, ce film n’a pas laissé les critiques indifférentes. En effet, il a notamment obtenu deux prix au prestigieux festival de San Sebastian ainsi qu’une sélection dans la compétition officielle du Festival du film de Toronto.

Gonzalo Tamayo, madrilène d’une trentaine d’années, poursuit toujours ses études de philosophie, sans grande conviction. Au tournant de sa vie d’adulte, Gonzalo pense qu’un obstacle entrave son aspiration à réinventer sa vie. Effectivement, on ne lui a jamais demandé son consentement pour être baptisé ! Par conséquent, il décide donc d’apostasier et entreprend des démarches pour être radié des livres de l’Eglise. Il voit dans cette rupture radicale la fin de ses tourments et de son attachement à sa mère. Il entre alors dans une course folle, de prélat en cardinal, entraînant dans son sillage un doux chaos. A travers cette quête irraisonnée aux yeux de tous, il revisite son passé et est envahi par de drôles de visions. Va-t-il accéder à sa liberté ?
Dieu ma mère est moi est une comédie qui offre une réelle interrogation sur la religion. Côté casting, le réalisateur décide de mêler fiction et réalité. Ainsi, il fait le pari plutôt osé de demander Álvaro Ogalla d’interpréter le personnage principal. L’homme y joue par conséquent son propre rôle et donne la réplique à Barbara Lennie et Marta Larralde (Grand Hôtel, Seis Hermanas). A voir sur Netflix.

El incidente :

El Incidente est le fruit d’une nouvelle alliance d’Atresmedia et BoomrangTV a qui on doit Mar de Plastico ou L’espionne de Tangers. La fiction date de 2015, mais n’a été diffusée en 2017 en Espagne. Composée de 8 épisodes, El Incidente raconte l’histoire d’un village touché par un gros orage. Par conséquent, la vie de ses habitants va alors basculer. Des animaux disparaissent, des malades atteints d’Alzheimer commencent à récupérer leurs souvenirs, des paraplégiques retrouvent l’usage de leurs membres. Ces événements poussent la curiosité de certains habitants comme Tania, Abel, Alicia, Ana ou Pablo. Ils commencent alors une enquête pour comprendre l’origine de ces phénomènes…

La fiction marque le retour de Barbara Lennie à la télévision. En effet, elle n’avait joué dans une série depuis la première saison de Isabel la catholique. A voir sur Atresplayer.https://youtu.be/NzNjUDzsjRU

La enfermedad del domingo :

Lors de l’édition 2018 du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, la Maladie du Dimanche de Ramón Salazar a été présenté en compétition officielle. Ce long-métrage n’a pas laissé le public ni les professionnels indifférents. Ainsi, ce n’est pas un mais deux prix que Ramón Salazar a récupéré en personne en avril dernier. Le réalisateur a obtenu le prix du Public  et le grand prix Jules Verne. Alors maintenant que le film est disponible sur Netflix qu’attendez-vous pour le découvrir ?

Synopsis : Chiara a été abandonnée à l’âge de huit ans par sa mère Anabel. Chiara est un enfant sauvage, incontrôlable, unique. Lorsqu’elle retrouve sa mère 35 ans plus tard, elle rencontre une Vedette, femme du monde, muse et maitresse de maison. Chiara n’a qu’une seule demande celle que sa mère passe 10 jours avec elle. Pour Anabel, ce voyage est l’occasion de retrouver sa fille, mais pour Chiara ces 10 jours prennent une toute autre tournure…

Par ici pour voir notre interview de la comédienne lors de son passage au Cinehorizontes de Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =