#Netflix : Sky Rojo va t’elle détrôner la casa de papel?

Très attendue, Sky Rojo est la nouvelle série développée par les créateurs de la Casa de papel. Casting explosif, histoire tout aussi surprenante que sa grande soeur, tous les ingrédients de la fiction à succès sont réunis !

Vancouver Media est devenue une entreprise de production incontournable en Espagne. Il faut dire que le succès de la casa de papel a propulsé l’équipe d’Alex Piña sur la scène internationale. En parallèle, les créateurs ont développé d’autres programmes dont El Embarcadero disponible sur Salto ou White line dont le succès est plus timide. Finalement, Sky Rojo est un peu un retour aux sources associant un casting très connu à une histoire riche en péripéties. Le moins que l’on puisse dire est que l’équipe créative n’a rien perdu de son originalité…

Sky Rojo est-elle la série qui va remplacer la casa de papel?

Sky Rojo raconte la folle histoire d’une cavale avec en tête d’affiche trois femmes : Coral, Wendy et Gina. Ces dernières travaillent comme prostituées au club « las novias » tenu par Roméo un proxénète sans scrupule. Ce dernier a bâti un empire du sexe avec un lieu loin de la ville dans lequel il recréé les fantasmes les plus fous. Malin, il exerce une emprise psychologique importante sur chacune de ses employées qu’il exploite sept jours sur sept.

Originaire de Cuba, Gina a été enrôlée de force dans ce réseau de prostitution. Depuis des années, elle rêve de partir loin du club, mais pour cela elle régler sa dette. Pensant que le jour est venu pour elle de retrouver la liberté, elle se confronte à Romeo. Malheureusement, la discussion dégénère en une violente altercation. Blessée, elle est finalement sauvée par Wendy et Coral deux autres prostitués qui interviennent pour lui sauver la vie. À trois, elles arrivent à venir à bout de Romeo qu’elles laissent ensanglanté dans son bureau.

Paniquées, elles décident de prendre la fuite à bord de la décapotable du club sans avoir une idée de ce qui les attend. Néanmoins, elles ne sont pas libres pour autant… Ainsi, Moisés et Christian les deux hommes de main de Romeo se lancent à leur poursuite. Une redoutable course contre la montre démarre. Persécutée quotidiennement, elles vont devoir affronter toutes sortes de dangers avec un seul objectif en tête : se faire une nouvelle vie loin de cet enfer.

A priori, le ton de la série est donné. Sky rojo raconte le parcours de ces trois femmes en quête de liberté. Effectivement, elles vont devoir redoubler d’ingéniosité pour fuir ces hommes fous qui ne semblent avoir aucune limite pour les récupérer…

Sky Rojo, le casting qui va faire le buzz :

Comme indique plus haut, Sky Rojo repose essentiellement sur son trio féminin composé de trois comédiennes très différentes. Veronica Sanchez est en première ligne en jouant Coral soit le cerveau du groupe. L’actrice a auparavant travaillé avec Vancouver sur el embarcadero, mais que les amateurs de fictions espagnoles la connaissent très bien. En effet, elle enchaine les rôles depuis son plus jeune âge dans des séries à succès. On pourrait notamment vous citer Sin Identidad, Tiempo de guerra, el caso (voir notre article).

D’un autre côté, il y a la caliente Lali Espósito alias la Wendy, la force du trio. Actrice, chanteuse et mannequin, elle est une véritable star en Amérique latine notamment depuis la telenovela Rincón de luz. Enfin, Yany Prado est une actrice cubaine qui travaille principalement au Mexique. Elle interprète Gina, la jeune fille romantique, optimiste qui est le grand coeur de la série. Sur le plan professionnel, elle surtout connue pour avoir joué Génesis dans La doble vida de Estela Carrillo et Irma dans La reina soy yo.

Pour conclure, la série compte aussi sur un trio masculin. Ce dernier est composé d’Enric Auquer, Asier Etxeandia et Miguel Ángel Silvestre. Enric connait un très bon accueil des critiques depuis son rôle dans Perfect Life primée à Canneseries. Il est l’associé de Miguel Ángel qu’on ne vous présente plus. Effectivement, l’acteur enchaine depuis des années les rôles forts dont Senses 8, Narco, Velvet… Enfin, Asier Etxeandia joue le fameux patron du club victime du coup fatal… Cynique sans scrupule, on pourrait le résumer en disant qu’il est le méchant de la série !

Sky Rojo, un retour aux sources?

Au moment de son arrivée, La casa de papel a créé la surprise notamment grâce à son histoire bien ficelée et à ses acteurs dont Alvaro Morte. Fort de cet engouement, Vancouver a développé d’autres fictions différentes au succès plutôt mitigé. El Embarcadero achetée par TF1 avant même sa présentation n’est finalement sortie que sur Salto. Malgré un succès timide en France, le programme a bien fonctionné à l’étranger dont en Angleterre. En revanche et c’est le paradoxe White Line tourné en anglais n’a pas trouvé son public peut-être parce qu’il manquait ce petit côté made in Spain.

En conclusion, Sky Rojo semble être un retour aux sources. Certes, nous sommes loin de l’histoire de la casa de papel. Néanmoins, on y retrouve ce suspens ainsi que ces tensions qui tiennent le spectateur en haleine. Cavale explosive, scènes violentes, en sommes, Sky Rojo s’adresse aux amateurs de sensations fortes en proposant un thriller déjanté. La logique n’est pas toujours au rendez-vous, mais une chose est sûre : on ne s’ennuie pas avec ces chicas en quête de liberté !

Sky Rojo et la vision des femmes :

Parfois critiqué car dit trop cliché, Sky rojo dénonce l’hyper-sexualisation de la société. En effet, la série démontre comment une femme devient un objet de fantasme pour l’homme au point d’en oublier qu’il s’agit d’une personne. Le décor fantasque nous transporte dans l’univers de la nuit avec une volonté : faire du club un lieu hors du temps ! D’ailleurs, on salue au passage le travail autour du décor de la part de l’équipe créative.

Fort, parfois choquante difficile de ne pas s’attacher à ce trio qui souhaite seulement gagner son indépendance. Au fil des épisodes chaque personnage est déconstruit pour en montrer aussi bien la part de lumière que d’obscurité. En résumé, la série tend à traduire le sentiment que dans la vie rien n’est blanc ou noir. Ainsi chaque personnage est gris par ses erreurs, ses choix de vies, mais peut s’améliorer s’il le souhaites.

Sky Rojo, on aime ou on aime pas !

Pour conclure, Alex Piña ose faire le paris de traiter la question très délicate de la prostitution en Espagne. Néanmoins, il ne fait pas de la série un débat sociétal laissant le spectateur tirer lui-même les conclusions de ce qu’il voit. En effet, les questions de société sont intégrés par l’intermédiaire de flash-backs sans pour autant entraver le récit. Qui mérite la rédemption? La final et nous nous arrêtons là pour ne spoiler personne donne plus de questions que de réponses… Mais c’est aussi pour cette raison qu’on a envie de voir la suite !

Envie d’aller plus loin? Nous vous proposons en bonus un entretien avec Yany Prado depuis Mexico. Elle vous y dévoile ses scènes préférées, sa vision de la série et ses envies pour Gina ce personnage si attachant.

Sky Rojo est à découvrir sur Netflix depuis le mois de mars. Impatient de voir la seconde saison? Un peu de patience car elle sera disponible dès cet été ! D’ailleurs, Alex Piña a laissé sous entendre que d’autres chapitres étaient en préparation… Arrivera t’il à garder le même rythme?

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =