#Cinema : Malasaña 32, le film d’horreur inspiré de faits réels.

Canal plus propose à ses abonnés de découvrir en exclusivité Malasaña 32, un film d’horreur espagnol inspiré de faits réels…

Begoña Vargas dans Malasaña 32

Malasaña 32 est un long-métrage réalisé par Albert Pintó et écrit par entre autre par Ramon Campos et Gema R. Neira les créateurs de Velvet et Alta mar pour ne citer que ces séries. Sorti en 2020 en Espagne, ce film d’horreur est un classique du genre. Néanmoins il dispose d’une spécificité qui fait trembler : il est inspiré de faits réels…

Malasaña 32, un déménagement qui tourne au cauchemar :

Avec un casting dirigé par Begoña Vargas, Bea Segura, Iván Marcos, Sergio Castellanos et Javier Botet, « Malasaña 32 » raconte l’histoire d’une famille de la campagne en quête d’une nouvelle vie à la ville.

À Madrid, dans les années 1970, Manolo et Candela s’installent dans le quartier madrilène de Malasaña, avec leurs trois enfants et le grand-père Fermín. Leur objectif : commencer une nouvelle vie dans la capitale est pagnote. En effet, à cette période Madrid est alors une grande ville en pleine transition. Ce lieu semble donc être parfait pour trouver la prospérité. Néanmoins, la nouvelle demeure de la famille Olmedo détient quelques secrets. Ces nouveaux habitant vont ainsi passer du rêve au cauchemar. Ce qui semble être un nouveau départ, une opportunité, devient une série de faits effrayants qui montrent qu’ils ne sont pas seuls dans cette maison.

Malasaña 32 est un long-métrage produit par Bambu producciones qui sont derrières de nombreuses séries à succès dont velvet, Gran Hotel, Alta mar, las chicas del cable, dos vidas… Ces dernières années, ils ont choisi de diversifier leurs contenus avec des fictions d’un autre genre et surtout un pas vers le cinéma. Begoña Vargas ou Concha Velasco.

Un film inspiré de faits réels…

Malasaña 32 est donc un film d’horreur dans le pure classique du genre à un détail près : il est inspiré de faits réels. En effet, les producteurs ont expliqué que l’idée du projet est née dans 2018 suite à la découvertes de faits divers étranges ayant eu lieu au sein du même immeuble dans les années 40 et 60.

Sur cette période le bâtiment a été le témoin de morts horribles dont la première en 1945 avec l’assassinat d’un homme à son domicile. Quelques années plus tard, c’est un voisin qui trouvera la mort dans des conditions similaires. Plus choquant encore, un homme tuera toute sa famille avant de se suicider dans le même éditrice. L’histoire ne s’arrête pas là puis qu’une femme dépressive donnera la mort à son bébé en 1964. Cet enchainement de drames fini par inquiéter les habitants qui déclareront que l’immeuble est maudit. Plusieurs émissions de télévisions ont consacré des reportages à ce lieu qui est en réalité le numéro 3 de la rue Antonio Grillo.

La critique de la rédaction :

Malasaña 32 est un film d’horreur qui s’inscrit parfaitement dans ce genre. Le fait qu’il traite d’une histoire en partie réelle n’a fait que renforcer la curiosité des spectateurs. D’ailleurs il a été déclaré film d’horreur de l’année 2020 en Espagne. Toutefois, ce long-métrage a aussi un aspect social et économique. En effet, à travers ces personnages principaux, il s’intéresse à l’exode rurale qu’à connue l’Espagne. On y découvre les inspirations d’une famille dont la vie va vite tourner au cauchemar. Sursaut, frayeurs et angoisses sont au rendez-vous ! L’esthétique est très soignée avec des décors qui nous immergent dans ce Madrid des années 70.

Malasaña 32 est proposé en exclusivité aux abonnés de Canal plus via la chaine mais aussi leur système de vidéo à la demande. Avis donc aux amateurs du genre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 + 13 =