Elena Rivera est Alba sur Netflix

Elena Rivera : « Alba est une série à qui peut faire changer les mentalité »

Alba est une série de Boomerang à découvrir sur Netflix. Une fiction douloureuse très réelle qui raconte le parcours d’une femme suite à un viol collectif. Un personnage difficile pour Elena Rivera qui est longuement revenu sur le tournage est sur sa vision de cette histoire nécessaire pour faire évoluer les mentalités.

Elena Rivera est Alba sur Netflix
Elena Rivera est Alba sur Netflix

Elena Rivera est une actrice qui a l’habitude de jouer des rôles difficiles. Vous l’avez notamment déjà vu dans Los herederos de la Tierra ou dans Ines de Alma mia. Alba est un personnage plus contemporain qu’elle a porté avec la lourde tâche d’en faire une femme réelle à laquelle on peut d’identifier. Un rôle fort dont elle vous raconte les moindre détails dans ce long entretien sans filtre.

Elena Rivera est Alba, une jeune femme traumatisée par un viol collectif :

Qui est Alba?
Alba est une fille très joyeuse qui a aussi beaucoup de caractère. C’est une femme forte qui sait qui a les idées claires et qui est très indépendante car elle s’est retrouvée très seule dès son plus jeune âge et elle a du s’occuper de son frère. Ils ont grandi ensemble sans parents et c’est ce qui les a rendu très autonome sur tous les points donc je dirais que c’est la clé qui a fait sa force.

Comment réagit-elle face à la tragédie qui la touche?
Elle a cette volonté de dévorer le monde et il lui a arrive cet événement qui fait qu’elle passe d’un jour normal dans sa vie, dans son village à un cauchemar. Elle subit un viol collecti qui va la marquer et qui va changer sa vie.

Alba, un tournage compliquée pour Elena Rivera :

Que représente Alba pour toi?
Alba pour moi ce ne fut pas une série facile à faire car elle traite d’un sujet délicat. Le point de départ est un viol groupé. Ce fut un rôle difficile sur lequel j’ai longtemps parlé avec les producteurs et les réalisateurs. Pour nous, c’était une évidence qu’il fallait traiter l’histoire avec prudence et surtout l’ancrer dans la réalité et par conséquent montrer aussi la cruauté de l’acte.

Comment as-tu préparé ce rôle?
Je me suis beaucoup documentée et notamment sur tout le processus judiciaire par lequel Alba va passer. Comme actrice lorsque je devais répéter les choses quotidiennement et jouer cette victime qui raconte encore et encore son histoire sans qu’on la croit, c’était difficile et j’essayais de ressentir ce qu’elle pouvait ressentir dans ce genre de situation.

La trame a t’elle touché personnellement?
Je me suis senti frustrée car je me suis mis à la place d’Alba. Tu es agressée, tu tentes de te défendre et finalement tu es seule comme tous. Ça m’a révolté et je ne savais pas comment le gérer.

Comment as-tu vécu le tournage de la scène du viol? Bien sûr, on sait que tout est chorégraphié mais comment on se sent en tournant un moment aussi difficile?
Ça fait quelques années que je fais ce métier et j’ai déjà du faire face à ce type de scènes. J’ai tenté de le faire avec professionnalisme. C’est une scène complète et très violente mais j’ai essayé de me relaxer et de détendre les autres car les acteurs étaient tout aussi stressé que moi par cette séquence. Il y avait une sorte d’intensité dans l’air au niveau de toute l’équipe à cause de la difficulté de ce qu’il fallait montrer et jouer.

Comment t’es-tu senti après?
Je me suis dits, il faut recréer cette scène donc on le fait et puis c’est tout, c’est comme ça mais
après, j’ai ressenti de l’angoisse, je me sentais nauséeuse à l’idée que bien que nous n’ayons fait qu’une représentation, c’est quelque chose qui arrive dans la vie réelle. J’ai été un peu en état de choc et secoué les jours qui ont suivi.

La réaction face au viol : à qui faire confiance?

Quelle relation entretient t’elle avec Bruno?
Bruno est un ami avec qui elle a grandi. Ils ont passé toute leur vie ensemble. Je crois en tant qu’Elena, je donne juste mon opinion, il y une sorte de lien très fort car ils se sont toujours observés. Chacun savait que l’autre était à Madrid pour étudier, ils ont tous les deux une carrière bien définie en tête. Il y a toujours eu quelque chose de spécial jusqu’à cette nuit où ils se rencontrent lors de cette fête d’étudiant à Madrid. Il y a ces retrouvailles bizarres car ils se connaissent depuis toujours mais il y a comme une sensation que quelque chose est différent.

Alba a t’elle confiance en Bruno?
Elle n’a pas confiance en lui du moins au départ car elle sait qu’il est ami intime du groupe de célébrités du quartier. Je dirais qu’Alba se dit qu’elle l’apprécie, qu’il lui plait même mais elle a peur qu’il veuille jouer avec elle et il va falloir qu’il gagne sa confiance. Toutefois, il y a une attraction entre les deux, ils ont beaucoup de choses en commun et ils vont avoir du mal à se détacher l’un de l’autre.

Qui est Bego et que représente-elle pour Alba?
Bego est sa plus belle amitié. C’est une femme qui est très impulsive bien plus qu’Alba qui est plus dans la réflexion et qui pense avant d’agir. Bego c’est à la fois la folie et la fraicheur. Je pense que c’est ce qu’Alba apprécie en Bego. C’est un peu comme si elle lui donnait de l’énergie lorsqu’elle en a le plus besoin comme après le viol. Bego est un peu comme une soeur car leur relation est très forte. Ce sont vraiment des amies intimes et je pense que les gens peuvent s’identifier dans cette relation car c’est quelque chose qui arrive dans la vraie vie.

Qui aide Alba après son viol?
Bego bien sûr mais aussi Tirso qui est la personne qui va le plus lui venir en aide. C’est un ami de toujours très spécial qui a aussi été son petit ami au village. Il va lui offrir son soutien inconditionnel et c’est ce dont a besoin Alba car elle vit un traumatisme du jour au lendemain et elle va besoin d’être entouré.
Bego, Tirso, sa famille son frère vont être des alliés et Bruno il est là tout en gardant ses distances car même si elle a envie de lui faire confiance il y a un doute sur son implication.

Une série qui peut faire changer les mentalités

Comment évolue Alba?
Elle a va évoluer seule. Elle est accompagnée et aidée mais elle a ce sentiment de solitude car c’est un traumatisme affreux de vivre un viol collectif. Il y a ce groupe de garçons autour et elle veut réussir à s’élever au dessus d’eux et à surmonter ce qui lui est arrivé. Pour cela, elle va partir en quête de justice, de vengeance tout en gardant toujours ce viol en mémoire. Je pense que c’est une guerrière qui essaye de sortir comme elle le peut de cette situation et elle va tenter seule de trouver la force d’y arriver

Penses-tu que la série peut faire évoluer les mentalités?
Je suis très contente d’avoir fait cette série et surtout qu’on ait la possibilité qu’elle soit en libre accès. J’ai eu des retours sur les réseaux et même dans la rue et j’ai pu constaté que la série avait marqué le public. Je pense que c’est bien que les gens puissent la voir et qu’elle touche un large public car elle détient un message très important. Je crois que c’est une série nécessaire pour ouvrir les yeux et de montrer une nouvelle fois que ce genre d’acte existe et qu’il faut repenser notre façon de voir la vie.

As-tu reçu des réactions?
Ce n’est pas une histoire comme les autres et je pense qu’elle ne laisse pas les femmes indifférentes et qu’elles peuvent se reconnaitre en Alba. Je le dis car j’ai reçu des messages de ce genre. Les réactions m’ont vraiment touché. Je me souviens surtout d’une fille qui m’a envoyé son récit. Elle avait vécu quelque chose de similaire à ce qui est arrivé à Alba et elle m’a dit que grâce à la série elle a retrouvé confiance et prendre contact avec un psychologue pour obtenir de l’aide.

Alba est une série qui a suscité de nombreuses réactions en Espagne. Une fiction qui s’inscrit dans la lignée de Mentiras et qui malgré sa dureté est nécessaire. Elle est à découvrir sur Netlfix.

Trailer de Alba la série espagnole à voir sur Netflix

source : Antena 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

huit − 6 =