You are here
Home > A la une ! > #FCEN2017, L’homme aux mille visages se dévoile…

#FCEN2017, L’homme aux mille visages se dévoile…

Le 27ème festival du Cinéma Espagnol de Nantes bat son plein dans un centre-ville en effervescence avec la braderie annuelle. Mais rien ou presque ne nous détourne de notre mission de partager avec vous chaque jour un peu de ce festival.

Il est temps de vous présenter un second film en sélection officielle : El Hombre de las mil caras (L’homme aux mille visage) d’Alberto Rodriguez.

La Montée Ibérique au cœur du festival :

C’est parti pour une nouvelle journée de marathon cinématographique. Cette fois, pas de pluie, mais le public est toujours aussi nombreux.  Pour nous, le Festival de Nantes représente toute une organisation. C’est donc muni de notre planning sous le bras que nous franchissons les portes du Katorza afin de réserver des places pour l’ensemble des films. L’objectif est de partager avec vous chaque production de cet événement ! Rappelez-vous que vous pouvez prendre vos places à l’avance. De plus, vous devez avoir votre ticket en main pour ensuite faire la queue pour entrer en salle.

C’est donc avec nos tickets en possession et après avoir pratiqué notre Espagnol avec les bénévoles sur place que nous nous dirigeons vers le Cosmopolis. L’espace est situé juste derrière le Cinéma le Katorza. En effet, c’est dans ce lieu que vous pouvez découvrir une exposition dont on vous détaillera plus tard le contenu. Le Cosmopolis est aussi le lieu de restauration alors profitez du cadre pour discuter entre amis ou inconnus autour d’un verre ou de tapas. Par ailleurs, si vous nous repérez n’hésitez pas à nous faire signe c’est toujours un plaisir de partager un moment avec nos lecteurs. Petit signe de reconnaissance, nous avons le badge du festival, un sac du festival, un iphone et ipad, blouson vert et bleu…. Allez,  il est temps de partir en salle ! Après avoir fait la queue comme tous les festivaliers, nous voilà installés prêts à disfrutar !!

El Hombre de las mil caras, le Film : 

Ce film d’Alberto Rodrigez (La Isla Minima)  au budget de 5.000.000 € a été diffusé pour la première fois au festival de San Sebastian en septembre 2016. Cette oeuvre est basée sur des faits réels. En effet, le long-métrage s’intéresse à la relation entre un agent des services secrets espagnols Francisco Paesa et l’ex directeur des services de Police (la Guardia Civil) Luis Roldán.

Francisco Paesa (Eduard Fernández / una pistola en cada mano) est à l’origine de la plus grosse attaque contre l’organisation ETA. Malheureusement, il aussi entaché par une affaire d’extorsion de fonds. Face à ce scandale, il est forcé de quitter son pays durant quelques temps. A son retour, il est contacté par Luis Roldán (Carlos Santos/ l’Espionne de Tanger) et son épouse Nieves (Marta Etura / La Sonata del Silencio). Ces derniers lui offrent 1 million de dollars pour sauver son patrimoine s’élevant à 1,5 milliard de dollars. Dans une situation délicate, les Roldán devront faire confiance à Paesa et ses contacts pendant presque un an. Ce film est haletant avec le destin d’hommes qui ne tient qu’à un fil. Il est délicat de vous dévoiler plus d’informations sans prendre le risque de trop vous en dire surtout que vous pourrez prochainement le découvrir sur vos écrans…

Un casting en or : 

Le casting est tout simplement de haut vol. En effet, il peut compter sur  Eduard Fernández et Carlos Santos tout deux impressionnants. On reste sans voix face à la métamorphose de Carlos pour ce rôle. Il faut ajouter la participation de Marta Etura, José Coronado (Cien años de perdón), Luis Callejo (Kiki el amor se hace). On note aussi la présence d’Emilio Gutiérrez-Caba (Palmeras en la nieve) et Pedro Casablanc (Isabel, mar de plastico)…

Les infos ++ :

On peut au passage vous rappeler que El Hombre de las mil caras a raflé pas moins de 4 Goyas au dernier festival sur 8 nominations. Il était l’un des films les plus primés de la soirée ! Eduard Fernández a été sacré meilleur acteur pour son rôle. De son côté,  Carlos Santos a reçu le goya de meilleur acteur révélation. Enfin, Alberto Rodriguez obtiendra les goyas de meilleur directeur et meilleur scénario adapté!

De plus, le film a été tourné en parti à Paris.

Notre note : 

Nous vous rappelons que vous pouvez voter pour les films de la sélection officielle du FCEN. De même, il est possible de revoir la sélection au Katorza pendant le festival.

Tout d’abord arrêtons-nous sur votre réaction. Effectivement, la réaction du public autour de nous dans la salle a été très positive pour ce film. Pour ceux ayant suivi l’affaire, ils ont découvert l’envers du décor. Il faut dire qu’à l’époque ce scandale avait fait le tour du monde. Cette projection a  aussi été l’occasion de découvrir un autre regard sur cette histoire avec la vision du cinéaste sur un fait divers.

Le public a ri, a été surpris et parfois ému. Ce genre de réactions en masse, nous ne le voyons pas toujours. Partant de ce fait, on peut dire que ces signaux sont de bons signes pour ce film. D’ailleurs, grande nouvelle il sortira en avril prochain dans les salles de cinéma françaises ! Nous ne manquerons pas de vous le rappeler !

De notre côté, ce retour dans les années 90 ne nous a pas rappelé de souvenirs particuliers. En revanche, l’histoire des personnages nous a absorbée. Ainsi donc, on retrouve une affaire d’extorsion, des malversations, une stratégie intelligente. D’un autre côté, on doute, on se demande si c’est correct ou pas. En sommes, nous vous invitons à découvrir El Hombre de las mil caras.

Retrouvez nos aventures dans notre section Festival de Nantes.

Source : Antresmedia, Warner bros, FCEN,

 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top