You are here
Home > A la une ! > Carlos Santos : ‘Felix est l’ange gardien de l’espionne de Tanger »

Carlos Santos : ‘Felix est l’ange gardien de l’espionne de Tanger »

Carlos Santos est Felix le voisin et meilleur ami de Sira qui l’aide à se faire une place dans la haute société. A l’occasion de la diffusion de l’Espionne de Tanger sur Netflix, l’acteur a accepté de revenir sur cette fiction qui a été l’un des plus gros succès de sa carrière.

CARLOS-SANTOS

Comment décris-tu Félix, ton personnage dans l’Espionne de Tanger?
Felix est le voisin de Sira à Tetuan, c’est un personnage qui la modèle en quelque sorte. Il lui enseigne ce qu’il faut savoir pour entrer dans la haute société et c’est grâce à ça qu’elle va petit à petit se faire des relations. C’est un peu son Pigmalión car il façonne ce grand diamant brute qu’est Sira. C’est aussi son ami, un de ses anges gardiens à l’intérieur de l’enfer de Tetuan.

D’où vient tout le savoir de Felix? A-t’il étudié le protocole?
Non, il n’en n’a pas eu beson car il n’est jamais sorti de Tetuan mais il est très cultivé et connait tous les tenants et les aboutissants de la ville. Il est amoureux de la peinture et très intéressé par l’histoire de la ville.

Pourquoi Felix est-il un personnage crucial dans la vie de Sira?
C’est lui qui commence à lui raconter qui est qui dans la ville. Par exemple, lorsque Rosalinda Fox lui rend visite pour la première fois, c’est Félix qui explique à Sira qui elle est et pourquoi elle doit faire attention à elle, qui sont ses relations… Felix introduit Sira dans le cercle très fermé des gens importants de Tetuan. Candelaria l’aide à monter le tailleur et à sortir de l’obscurité mais Félix l’aide à retrouver la lumière et la pousse par exemple à assister à la fête ou elle retrouve Marcus Logan.

Comment s’est passé le tournage à Tetuan?
Ce fût un cadeau d’avoir pu tourner la-bas durant un mois. C’était incroyable. Le premier jour, j’y suis allé alors que je n’avais pas de scènes à tourner juste pour connaître l’équipe. J’étais impatient de me transporter en 1936 et de voir tous les montages.

Les décors étaient-ils aussi impressionnant que ce que l’on peut voir dans la série?
Ce n’était pas les décors qui étaient les plus impressionnants, c’était les propres rues de Tetuan transposaient avec un maximum de détails. Même en regardant attentivement les épisodes, vous ne trouverez aucun éléments contemporains.

T’attendais-tu à un tel succès international (la série a été vendue un peu partout à travers le monde et a atteint les 5 millions de téléspectateurs en Espagne)?
Pour être franc oui. En général, on ne peut pas savoir le succès que va avoir un projet quelque soit la production mais dans ce cas précis, la nouvelle a eu beaucoup de succès avec 2 millions de lecteurs pour chaque livre et j’étais sûr que les lecteurs seraient impatients de voir les aventures de Sira prendre vie.
En Espagne, Antena 3 a bien soigné la promotion de la série et a proposé aux téléspectateurs de découvrir l’envers du décors avec des making off qui signifiaient : « c’est une production spéciale, du cinéma fait pour de la télévision ».

Question pratique que nous sommes obligés de te poser : sais-tu coudre?
Ma grand-mère était couturière tout comme celle d’Adriana Ugarte (lire l’interview d’Adriana) donc, les machines à coudre, l’odeur qu’elles émanent sont des détails très familiers pour moi. J’ai passé mon enfance à la voir travailler sur sa machine et mes souvenirs sont très bons.

Qu’elle est ta séquence et ton personnage préféré?
Je suis très fan de Candelaria (Mari Carmen Sánchez), qui est très drôle et Rosalinda Fox (Hannah New). Il y avait une séquence dans laquelle Rosalinda Fox vient nous chercher pour faire un pique nique et elle apparaît avec des lunettes de soleil, son foulard et cette voiture… J’avais l’impression d’ être transporté dans le temps et ça semblait réel.

J’ai aussi bien aimé la séquence où nous allons à Tanger sur la plage pour nous baigner et nous portons des maillots de l’époque. Il n’y avait pas de dialogue, on nous filmait seulement dans l’eau en train de rire et c’était très amusant à tourner. Nous avions envie d’aller à l’eau car il faisait très chaud.

Que penses-tu de ton look dans la série?
Il est bien. J’ai aidé à dessiner les costumes de Felix qui devait avoir une part d’élégance. C’est un personnage qui aime combiner les couleurs et être élégant. D’ailleurs, j’ai gardé la moustache pour un autre projet que j’ai tourné juste après « Miel de naranjas ». La moustache est un vrai plus (des rires).

Pour en savoir plus sur la série, nous vous invitons à vous rendre dans notre rubrique spéciale où vous trouverez notamment des interviews inédites des acteurs et des anecdotes sur l’univers de cette espionne si populaire !

Laisser un commentaire

Top