Patricio Guzman raconte son pays imaginaire

Interview : Patricio Guzman vous raconte son pays imaginaire

Patricio Guzman n’imaginait pas retourner au Chili pour filmer une nouvelle révolte. C’est finalement ce qu’il a fait avec « Mon pays imaginaire », un documentaire un brin poétique qui met en avant le combat des chiliens et surtout des femmes pour faire évoluer leur pays.

Interview :  Patricio Guzman vous raconte son pays imaginaire
Interview : Patricio Guzman vous raconte son pays imaginaire

Il vous raconte cette immersion dans un Chili en apparence moderne qui se bat pour une meilleure justice sociale.

Après le film très poétique LA CORDILLÈRE DES SONGES clôturant sa saga, Patricio Guzman ne s’attendait pas à reprendre sa caméra pour filmer une nouvelle révolte. C’est pourtant le mouvement citoyen initié en 2019 au Chili qui l’a poussé à ressortir son matériel. Ainsi, Mon pays imaginaire est son dernier documentaire. Une oeuvre singulière pour laquelle il a rassemblé toutes les générations et mis en avant le combat des femmes pour faire changer la société.

Patricio Guzman présente le documentaire  » Mon pays imaginaire » :

Écrire sans savoir ce qui va se passer, c’est la chose la plus importante dans le cinéma documentaire. Telle est le message de Patricio Guzman. Cinquante ans après avoir réalisé LA BATAILLE DU CHILI, le cinéaste est retourné dans la rue pour filmer ce mouvement populaire qui s’est appuyé sur les réseaux sociaux pour faire passer son message. Une nouvelle assemblée constituante, un nouveau gouvernement, il a d’abord suivi de loin ces mouvements avant de se rendre à son tour dans capturer un pan de l’histoire.

À l’occasion de la sortie du documentaire, il est revenu pour nous sur la genèse de ce projet ainsi que sur sa vision de son pays et de cette nouvelle génération prête à tout pour faire changer les choses.

Synopsis : « Octobre 2019, une révolution inattendue, une explosion sociale. Un million et demi de personnes ont manifesté dans les rues de Santiago pour plus de démocratie, une vie plus digne, une meilleure éducation, un meilleur système de santé et une nouvelle Constitution. Le Chili avait retrouvé sa mémoire. L’événement que j’attendais depuis mes luttes étudiantes de 1973 se concrétisait enfin. » Patricio Guzmán

Ce documentaire retrace les immenses manifestations de rue commencées en octobre 2019 au Chili et qui aboutiront à l’élection d’une assemblée chargée de réécrire la constitution, héritée de la dictature de Pinochet

Patricio Guzman, une vie à rendre hommage à son pays :

Patricio Guzman a fait rayonner le Chili à travers le monde. Durant des années, ses films ont été acclamés dans les festivals internationaux et il est aussi à la tête depuis 1997 d’un festival dédié aux documentaires dans son pays d’origine.

Toutefois, ses productions ont longtemps créé la polémique au Chili car un bon nombre d’entre eux se réfère au coup d’État de Pinochet soit un fait historique qui reste encore un sujet sensible. Néanmoins, ces dernières années, le scandale a laissé la place à l’admiration si bien qu’aujourd’hui chacune de ses productions restent longtemps à l’affiche au Chili. D’ailleurs, le ministère de l’Éducation du Chili a même acquis des copies de ses ouvrages pour les présenter dans les universités, les lycées et les collèges.

Au fil des années, ses longs-métrages ont représenté une balade poétique en Amérique latine. Il nous avait notamment raconté sa manière de travailler lors de notre précédente rencontre en 2019 lors de la promotion du film la cordillère des songes. Mi país imaginario est un oeuvre différente plus mouvementée, peut-être moins poétique qui traduit son désir de montrer une population motivée qui a envie de faire changer son pays.

Mon pays imaginaire est à découvrir dans les salles françaises à partir du 26 octobre.

Vous pouvez retrouver la liste des cinémas le proposant sur le site Allocine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − 1 =