Interview : Patricio Guzmán revient sur la cordillère des songes l’épisode 3 de sa saga

Patricio Guzmán cinéaste de renom a présenté à Cannes La cordillère des songes/ La Cordillera des los sueños, un documentaire émouvant qui vous fait voyager au coeur de la cordillère des Andes.

#Cinema : La cordillère des songes l'épisode 3 de la saga de Patricio Guzmán
#Cinema : La cordillère des songes l’épisode 3 de la saga de Patricio Guzmán

Cinéaste engagé, Patricio Guzmán a fait de son cinéma, un art mêlant passé, présent avec une volonté : raconter l’histoire de son pays et plus généralement de l’Amérique Latine.

La Cordillère des Songes, le troisième volet de sa saga :

La Cordillère des songes est la fin d’un voyage commencé il y a 10 ans, au nord du Chili, dans le désert d’Atacama avec Nostalgie de la lumière, poursuivi au sud, en Patagonie avec Le Bouton de nacre. Il s’achève sur les sommets de la Cordillère des Andes, cette colonne vertébrale qui est partout mais que les Chiliens connaissent peu. C’est la dernière étape d’une quête cinématographique où se répondent paysages, souvenirs et réflexions politiques sous une forme formidablement poétique, le cinéaste faisant œuvre de géologue pour éclairer l’histoire passée et présente.

Le coup d’État de Pinochet a fait perdre deux fois son pays à Patricio Guzman : en le poussant à partir (il a vécu 40 ans en exil) et en l’empêchant, plus tard, par les traces qu’il y a laissées (néolibéralisme et amnésie générale) de reconnaître son pays. Seule la Cordillère pouvait l’aider à se souvenir, faire rempart à la solitude et l’angoisse qui l’accompagnent depuis son départ le 11 septembre 1973.

Après, Nostalgie de la lumière et le Bouton de Nacre, La Cordillera de los sueños est une oeuvre poétique qui vous immerge au coeur de la cordillère des songes. Terre sauvage, difficilement accessible, cette montagne qui surplombe la ville de Santiago est le témoin silencieux de l’histoire compliqué du Chili.

Entretien avec Patricio Guzmán :

Présenté au Festival de Cannes avant sa sortie nationale, nous avons pu à cette occasion nous entretenir avec Patricio Guzmán. L’occasion d’un échange profond sur sa vision aussi bien de son pays, mais aussi du septième art.

La critique de la rédaction :

« Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. Après être allé au nord pour Nostalgie de la lumière et au sud pour Le Bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l’histoire passée et récente du Chili. » Patricio Guzmán

La cordillère des songes est un documentaire qui s’inscrit dans la continuité de « La nostalgie de la lumière » ainsi que de « Le bouton de nacre » . Bouleversant, ce long-métrage engagé nous fait découvrir le Chili vu par ses habitants. En effet, le cinéaste dresse le portrait de différents protagonistes avec une idée en tête : le besoin de ne pas laisser tomber dans l’oubli toute cette partie sombre de son histoire. Une immersion forte au coeur d’un pays à l’histoire compliquée qui tente d’oublier son passé pour survivre. 

Bouleversant, La cordillère des songes est un documentaire intime et poétique sur le Chili d’hier et d’aujourd’hui.

La Cordillère des songes est un long-métrage documentaire qui est sorti au cinéma en 2019. Depuis, le film est disponible sur différentes plateformes de vidéos à la demande et notamment orange.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × un =