Netflix : Le carnet de Sara, la quête de Belen Rueda pour retrouver sa soeur.

Netflix : Le carnet de Sara, la quête de Belen Rueda pour retrouver sa soeur.

Le Carnet de Sara (El cuaderno de Sara) est un voyage dangereux au Congo que vous pouvez faire via Netflix. Un film fort qui vous entraine sur le pas de Belen Rueda, une femme prête à tout pour revoir sa soeur.

Netflix : Le carnet de Sara, la quête de Belen Rueda pour retrouver sa soeur.

Un long-métrage qui mélange drame familial et humanitaire un brin politisé.

El cuaderno de Sara de son titre espagnol est un film réalisé par Norberto López Amado qui s’est auparavant illustré en participant à de nombreuses séries dont El Internado ou encore el Tiempo entre costuras. Il a choisi de réaliser un film fort ancré dans le réel qui marque les esprits.

Le Carnet de Sara, un voyage dangereux loin de Kinshasa :

Synopsis : Laura est très attachée à sa soeur qu’elle voit peu. En effet, Sara travaille pour une ONG dont la dernière mission s’est déroulée au Congo. Si elle recevait quelques nouvelles, tout contact est rompu du jour au lendemain laissant entrevoir la possibilité qu’il lui soit arrivé malheur.

Personne ne sait où elle se trouve et il semblerait qu’elle ait disparu sans laisser de trace. Pourtant,  un jour, une photo apparaît sur laquelle on aperçoit la jeune femme. Sans douter une seconde qu’il s’agit bien d’elle sa soeur Laura décide de partir à sa recherche. Sur place, elle ne dispose que d’un seul indice : la photo et découvre qu’elle a été prise dans un village minier à l’Est du Congo.

Mais le pays est instable, de nombreux risques et aventures viendront compliquer l’aventure de Laura…

L’équipe du Carnet de Sara a du tourner le film dans des conditions exceptionnelles :

Ce qui frappe le plus dans le carnet de Sara c’est son réalisme et cela s’explique en partie par la manière dont le film a été réalisé. En effet, le réalisateur a fait le choix plutôt audacieux de tourner ses séquence en respectant l’ordre chronologique, ce qui n’est pas habituel. A ce propos, Norberto López Amado a déclaré au site metropolitano.gal/

« Le fait de tourner dans l’ordre chronologique nous a fait vivre le film non seulement comme une fiction, mais comme quelque chose de réel qui a changé notre regard sur le monde. L’excitation et l’aventure sont mélangées à parts égales. Accompagner Laura à la recherche de Sara a été un voyage de compréhension et d’amélioration.« 

Propos de Norberto López Amado

Belén Rueda (La Embajada) interprète le rôle Laura, cette femme courageuse et déterminée du film Le carnet de Sara qui découvre des coutumes, des traditions, des hommes et des femmes. Un monde bien éloigné de son quotidien qui s’avère aussi très dangereux. Ainsi, elle affronte la guerre, les conflits internes et les risques vécus au Congo. D’ailleurs, pour ce film, Belén s’est complètement investie en commençant par s’immerger au sein même du pays. Effectivement, elle s’est déplacée pour les repérages et a vécu une aventure proche de celle de son personnage mais quand même moins risquée.

Belén est accompagnée par Marián Álvarez (Velvet Colección, Felices 140) qui interprète Sara, avec un rôle qu’on va voir sans voir. De plus, à ce duo s’ajoutent aussi Manolo Cardona (Narcos), Nick Devlin (The Bookshop), Marta Balaustegui (14 de abril la republica), Enrico Lo Verso (Las 13 rosas).

Enfin, il faut s’arrêter sur la révélation du film qui n’est autre qu’ Iván Mendes. Effectivement, cet acteur a su s’imprégner du personnage de Jamir, un jeune africain qui a le courage d’accompagner Laura dans son aventure. Un enfant enrôlé dans la guérilla et qui a déposé les armes. Un premier rôle au cinéma qui nous espérons lancera sa carrière.

Notre vision du Carnet de Sara :

Le Carnet de Sara est un film qui dépeint sans compromis la dureté du monde dans lequel il prend place et n’hésite pas à augmenter lorsque cela est nécessaire le niveau de dureté de ses images avec une volonté : s’ancrer dans la réalité.

Sans réellement entrer dans le contexte politique, le long-métrage fait une sorte d’état des lieux d’un pays encore rongé par les conflits entre tribus. Ces derniers mènent une guerre qui engendre notamment énormément de viols. De plus, certains groupes n’hésitent pas à éduquer des enfants pour tuer. A l’heure actuelle l’ONU, les ONG sont dépassés par ce conflit si bien que peu de pays décident de s’en mêler. Les atrocités sont racontés, sont dites mais n’oublions pas que nous ne sommes pas devant un documentaire.

Noberto López Amado qui a participé à la réalisation de El Incidente ou encore El Principe a su mélanger fiction et réalité avec le Congo en toile de fond principal et la famille de Sara en secondaire. Le carnet de Sara repose essentiellement sur les épaules de Belén Rueda qui signe une interprétation forte et authentique dans peau d’une femme forte.

Chaque situation est réaliste. Les tensions et le suspense font partie intégrante du film. Seul les rêves de Laura permettent de s’évader.

Le Carnet de Sara a réuni plus de 515000 spectateurs dans les salles obscures Espagnoles.

Disponible sur Netflix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt + 10 =