L'équipe de la Jauria

#Cinema : rencontre avec l’équipe de La Jauria le Grand Prix de la semaine de la critique

La Jauria est le premier long-métrage d’Andrés Ramirez Pulido. Un film colombien présenté à la semaine de la critique qui a remporté le grand prix et le Prix SACD.

L'équipe de la Jauria
L’équipe de la Jauria

La Jauria est le premier long-métrage du réalisateur colombien Andrés Ramirez Pulido. Un film fort à la fois sombre et touchant sur une prison expérimentale au coeur d’une forêt.

La Jauria, une jeunesse abandonnée :

La Jauría est l’histoire d’un adolescent et de toute une génération qui entretient une relation de haine et de mort avec son père, une génération abandonnée qui, sans s’en rendre compte, s’inscrit dans un cercle de violence héritée. 

Synopsis : Eliú, un garçon de la campagne, est incarcéré dans un centre expérimental pour mineurs au cœur de la forêt tropicale colombienne, pour un crime qu’il a commis avec son ami El Mono. Chaque jour, les adolescents effectuent des travaux manuels éprouvants et suivent des thérapies de groupe intenses. Un jour, El Mono est transféré dans le même centre et ramène avec lui un passé dont Eliú tente de s’éloigner.

El Mono reconnait avoir participé au meurtre, mais il ne le regrette pas. En revanche, Eliú se sent coupable.

Rencontre avec l’équipe du film :

À l’occasion de l’avant-première de La Jauria, nous avons pu rencontrer Andrés Ramírez Pulido. LA JAURÍA est son premier long métrage mais il a déjà réalisé des courts-métrages dont DAMIANA sélectionné en compétition officielle à Cannes il y a quelques années. Pour lui le cinéma, et l’art en général, est un pont entre le monde visible et invisible, un pont entre ce que nous sommes maintenant et ce que nous pourrions devenir. Il est revenu sur la genèse de ce film.

Nous avons aussi été à la rencontre des deux comédiens présents à Cannes. JHOJAN ESTIVEN JIMENEZ et Jhoani BARRETO sont deux acteurs non professionnels qui ont été repéré dans la rue par le réalisateur. Une interview plutôt comique car ils ne sont habitués à ce genre d’exercice mais ils ont volontiers répondu à nos questions avec naturel et honnêteté. D’ailleurs, vous retrouverez sur notre compte Instagram les coulisses de cet entretien.

La critique de la rédaction :

La Jauria est un film sorti de l’imaginaire d’Andrés Ramirez Pulido qui prend toutefois un ancrage dans le réel. En effet, le réalisateur met en scène des jeunes vivant dans des conditions modestes qui basculent dans la délinquance comme il y en a beaucoup dans les quartiers difficiles. Toutefois, le long-métrage se différencie dans son traitement de la violence. En effet, elle n’est jamais explicite mais plutôt insufflée prenant différentes formes tout au long du récit. Une omniprésence qui n’est pas une fatalité tel est le mot d’ordre qui domine.

Au fil de l’histoire on découvre la difficile rédemption d’un adolescent qui a commis un meurtre mais qui tente de changer. Plus il évolue et plus il prend conscience du monde qui l’entoure et auquel il ne souhaite plus appartenir. Une belle leçon d’espoir mise en scène dans un décor envoutant qui prend toute sa place dans le récit. Le lieu de tournage est un brin mystique et participe à créer l’ambiance si particulière de ce long-métrage poétique.

La Jauria montre un système social et étatique défaillant, marqué par l’abandon, la condamnation et l’égoïsme mais n’est pourtant pas une dénonciation ou un film engagé. Comme nous l’a expliqué le réalisateur, c’est une histoire qui a germé dans son esprit et qu’il a eu envie de raconter. Libre à chacun donc d’en tirer ses conclusions. En tout cas, La jauria est un long-métrage qui donne une autre vision du cinéma colombien et plus largement latino-américain.

Après avoir été primé à la semaine de la critique, La Jauria sortira dans les salles françaises le 5 avril 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × 4 =