#Cannes2021 : le festival est de retour!

Après un an sans édition, le Festival de Cannes est de retour. Au programme : des films venus des quatre coins du monde avec un petit penchant pour l’Amérique latine ! On fait le point sur la sélection !

Pandémie oblige, l’édition 2020 du Festival de Cannes a du être annulée. Toutefois, un label Cannes a été créé mettant en avant les films sélectionnés. Après donc un an sans Festival, l’événement est de retour sur la Côte d’Azur. Côté espagnol un film est en sélection parallèle et de nombreux seront présenté au Marché du film. En revanche, Mexique, Colombie et Argentine sont en tête d’affiche…

Cannes, la compétition officielle :

Memoria est une production de la Colombie, l’Angleterre, la Thaïlande, la France et l’Allemagne. Réalisé par Apichatpong Weerasethakul qui a remporté la palme d’or en 2010 pour Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures, nous avons à ce jour très peu d’informations sur ce long-métrage. En effet, son synopsis est volontairement énigmatique….

Synopsis : Au lever du jour j’ai été surprise par un grand BANG et n’ai pas retrouvé le sommeil. A Bogota, à travers les montagnes, dans le tunnel, près de la rivière. Un Bang.

Le casting rassemble des comédiens de différentes nationalités dont la française Jeanne Balibar, l’actrice britannique Tilda Swinton. Tournée en Colombie, le film comporte aussi des acteurs locaux dont Elkin Díaz et Juan Pablo Urrego.

Un certain regard :

La Civil réalisé par : Teodora Ana MIHAI

LA CIVIL raconte l’histoire de Cielo, une mère à la recherche de sa fille enlevée par un cartel dans le nord du Mexique. Les autorités refusant de lui venir en aide, Cielo décide de prendre elle-même les choses en main. Elle débute son enquête et gagne la confiance de Lamarque, un militaire peu conventionnel déployé dans la région. Il accepte de l’assister dans sa recherche, car les informations de Cielo peuvent être utiles à ses propres opérations. Leur collaboration va entraîner Cielo dans une terrible spirale de violence.

L’histoire est inspirée de faits réels et le film a été tourné en pleine pandémie. Côté casting, il comporte Arcelia Ramírez, Alvaro Guerrero, et Jorge A. Jimenez.

Noche de fuego réalisé par  Tatiana HUEZO

Dans un village de montagne mexicain, trois petites filles font des maisons abandonnées par les fuyards leur terrain de jeu. Elles se déguisent en femmes à l’abri des regards et trouvent refuge dans des cachettes pour échapper à ceux qui pourraient les enlever. Mais les sombres échos de la violence deviennent une menace inéluctable.

La semaine de la critique :

1. Libertad de Clara Roquet

Espagne, l’été. Libertad fait irruption dans la vie de Nora, 15 ans et bouscule le calme habituel de ses vacances en famille. Ces deux jeunes filles que tout oppose nouent alors une amitié profonde qui marquera leur entrée dans l’adolescence.

“Libertad”raconte l’histoire d’une amitié entre deux adolescentes,Nora et Libertad au cours d’un été apparemment idyllique… Il s’agit du premier long-métrage en tant que réalisatrice de Clara Roquet. Le casting s’appuie aussi bien sur des jeunes talents que sur des acteurs confirmés. On note notamment la participation Maria Morera, espoir espagnol prometteur, joue le rôle principal de Nora,14 ans mais aussi de Nora Navas, qui joue le rôle de Teresa.

2. Amparo de Simón Mesa Soto :

Colombie, 1998. Amparo, mère célibataire, lutte pour délivrer son fils adolescent qui a été appelé sous les drapeaux et envoyé en zone de guerre. Elle est propulsée dans une course contre la montre dans une société où les hommes, la corruption et la violence sont rois.

Quinzaine des réalisateurs :

Clara Sola de Nathalie Alvarez Mesén :

Dans un village reculé du Costa Rica, Clara, une femme de 40 ans renfermée sur elle-même, entreprend de se libérer des conventions religieuses et sociales répressives qui ont dominé sa vie, la menant à un éveil sexuel et spirituel.

El empleado y el patron de Manuel Nieto Zas

L’employeur est un jeune homme qui semble avoir tout pour lui, pourtant il est en proie à une inquiétude : la santé de son bébé. L’employé est à la recherche d’un travail pour subvenir aux besoins de son nouveau-né et n’hésite pas lorsque le premier lui propose de l’embaucher pour travailler dans ses terres. Grâce à leur entraide, les deux répondront à leurs besoins. Mais un jour, un accident se produit. Cet événement va tendre les liens qui les lient et mettre en danger le sort des deux familles.

Vous pouvez suivre toute l’actualité du Festival el consultant notre rubrique spéciale dédiée à l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 7 =