You are here
Home > A la une ! > Vis a Vis/ #derrièreslesmurs : Najwa Nimri se confie sur les prisons .

Vis a Vis/ #derrièreslesmurs : Najwa Nimri se confie sur les prisons .

Vis a vis est l’une des meilleures audiences d’Antena 3 et arrive désormais en France sous le titre Derrière les barreaux. Une bonne nouvelle pour les acteurs dont Najwa Nimri alias Zulema la terreur de Macarena (Maggie Civantos) qui se confie sur l’univers carcéral.

 

Que ferais-tu en cas d’incarcération à cause d’une erreur judiciaire?
Je suppose qu’en premier j’essayerais d’emporter quelque chose d’indispensable en prison qui pourrait fonctionner à l’intérieur et surtout, maintenant que je « vis » dans une prison, je crois que je serais très sportive.

Que ferais-tu pour être libérée ?
Je te répond comme Najwa et non comme Zulema (son personnage dans la série) donc j’utiliserais tous les moyens légaux pour raccourcir mon séjour en prison.

Deviendrais-tu amie avec une des prisonnières de la Cuz del Sur, la prison dans Vis a vis?
Vu mon caractère, pour être sincère, je ne crois pas que je me ferais des amies très rapidement. J’essayerais de passer inaperçue et d’être invisible.

Si tu ne pouvais téléphoner qu’à une seule personne durant ton incarcération, qui appelerais-tu?
Mon fils.

Quel élément interdit essayerais-tu de faire entrer par tous les moyens dans la prison ?
Quelque chose pour me distraire, un téléphone par exemple (des rires).

As-tu déjà approché une prison de près?
Je suis allée dans une vraie prison pas en tant que prisonnière, mais j’ai été enfermée dans un cachot lorsque j’étais enfant. J’en ai aussi visitée une pour tourner afin de me nourrir de l’ambiance. Je voulais voir le monde de vie à l’intérieur. Je pensais que la libération d’une détenue était quelques chose d’extraordinaire et j’ai vu une fille qui disait à son petit ami qui venait d’être libéré : « tu t’es coupé les cheveux » et rien d’autre…

Te souviens-tu d’une série ou d’un film sur les prisons?
Un prophète et A nous la victoire.

Comment définirais-tu Zulema?
Zulema est un scorpion qui sait qu’elle est mauvaise et qui ne compte pas changer. Dans un sens, ça rend les choses plus faciles. Au fil des épisodes, elle se construit et on peut dire qu’elle n’a pas de morale quoi que je n’irais pas jusque là. Globalement, c’est quelqu’un qui n’a pas de code de conduite. Contrairement aux autres détenues, elle n’a pas une famille qui l’attend dehors car tout ce qu’elle a fait avait un but financier. De ce fait, elle ne croit en rien et c’est une survivante.

Comment a t’elle fait pour survivre durant tout ce temps?
Au fil des années, elle a appris à esquiver les coups. C’est une femme intelligente qui sait manoeuvrer les gens. Toutefois, elle n’aime pas la violence et préfère faire exécuter les choses qu’intervenir directement. Elle ne s’est pas habituée à être en prison.

Comment as-tu appréhendé de personnage?
Dès le départ, j’ai recherché un peu stabilité dans son comportement et je l’ai trouvé grâce à l’idée qui guide sa vie : sortir de prison. En effet, elle pense à cela chaque heure de chaque jour et de chaque nuit. C’est son unique but : être au soleil, toucher la terre et plus globalement être dans un endroit qu’elle a choisi. Avant de jouer Zulema, je me mets dans un état de joie et ensuite, je me dit intérieurement que je dois être tout l’opposé. Être Zulema, c’est supprimer tout ce qui te rend heureux dans la vie.

Quelles sont ses relations avec les autres?
Zulema fait chanter tout le monde. En dehors de la prison, elle a des personnes de confiance qui filment ceux qu’elle prévoit de faire chanter. De cette façon, elle fait peser une menace sur eux. D’ailleurs, quand les gens savent que tu fais le mal, ils ont peur de d’approcher. Par conséquent, Zulema n’a pas grand chose à faire pour effrayer les autres car sa réputation la précède.

Qu’est ce qui inquiète dans le comportement de Zulema?
Son truc est de parler lentement tout en restant calme comme elle le fait avec Saray qui est une personne naturellement violente. Zulema est plus calculatrice et son calme inquiète car on ne sait pas quelles sont ses limites. Sa violence est plus contenue et on se dit attention elle est mauvaise. D’une certaine façon c’est plutôt divertissant à jouer.

Qui enfermerais-tu en prison?
Personne, ça me parait un lieu peu adéquate pour corriger quelqu’un. Je crois que ça ne fait qu’abrutir une personne.

Vous pouvez suivre les aventures de Macarena et ses camarades de cellules dont Zulema tous les dimanches à partir de 21h00 sur Téva.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

One thought on “Vis a Vis/ #derrièreslesmurs : Najwa Nimri se confie sur les prisons .

Laisser un commentaire

Top