Sur l'autel de la famille, un secret bien caché

Sur l’autel de la famille, Najwa Nimri tente de préserver son secret sur Netflix

Sur l’autel de la famille/ Sagrada Familia est une création de Manolo Caro avec entre autre Najwa Nimri. Il vous entraîne dans le quotidien d’une famille qui fait tout pour conserver ses secrets. Un thriller mystérieux avec en toile de fond une thématique bien contemporaine à découvrir sur Netflix.

Sur l'autel de la famille, un secret bien caché
Sur l’autel de la famille, un secret bien caché

Sur l’autel de la famille est une série sur la notion de famille. Une fiction écrite par Manolo Caro qui disons le franchement aime beaucoup travailler autour des clans génétiquement liés mais il tente d’aujourd’hui d’aborder la thématique sous un angle nouveau… 

Sur l’autel de la famille, un secret complexe à protéger.

Sur l’autel de la famille/ Sagrada Familia est une fiction qui mélange thriller, drame et mystère avec pour toile de fond la thématique de la famille.

Synopsis : Gloria est une mère de famille vivant dans une très jolie banlieue pavillonnaire. Récemment installée, elle s’est rapidement fait tout un groupe d’amies qui l’accompagne au quotidien. En effet, Gloria est une maman célibataire qui élève le petit Hugo âgé de seulement un an. Elle est en apparence épaulée par Aitana qui est officiellement jeune fille au pair et officieusement sa fille. Leur lien de parenté est secret tout comme le fait que vit avec elles Abel, son autre fils et le frère jumeau d’Aitana qui n’a pas le droit de se montrer et qui ne peut sortir qu’à la nuit tombée…

Pourquoi autant de mensonges ? Cette famille a fuit sa maison suite à une terrible tragédie emportant avec elle un secret qui s’il est dévoilé pourrait les mettre en danger… Ils vont donc devoir tout faire pour vivre une vie normale qui n’en n’est pas une.

Toutefois cette apparence tranquillité est remise en cause par des voisins un peu trop curieux qui ne sont peut être pas là par hasard…

Manolo Caro essaye le genre du thriller dramatique 

Manolo Caro est un grand amateur de séries plutôt comiques voir ironiques. En effet, ces dernières années, il est devenu un des créateurs phares des productions latino américaines de Netflix. Il s’est notamment fait connaître grâce à la fameuse saga La casa de los flores où son humour déjanté a su séduire le public. Il a réitéré son succès à des. Erase una vez convainquant le chanteur Sebastian Yatra de s’essayer à la comédie pour une fiction musicale qui revisite les contes de fées. 

Sur l’autel de la famille est donc une série d’un tout autre registre qu’il a développé le temps de 8 épisodes. Si on reconnaît sa touche, l’ambiance est bien différente. Effectivement le style est sombre avec un puzzle complexe qu’il faut reconstituer petit à petit. 

Côté casting, Manolo a su bien s’entourer offrant à des acteurs des rôles plutôt intéressants.  Najwa Nimri  est une comédienne qui enchaîne ces dernières années les rôles complexes incarne cette patriarche qui a tout risqué par amour mettant au passage toute sa famille en danger dont sa fille interprétée par Carla Campra. Celle que vous avez peut être découvert dans Feria incarne avec Alvaro Rico un couple touchant passionné de musique. 

Il a aussi offert à Alba flores un rôle bien différent celui de la casa de papel dont nous ne vous en dirons pas grand chose. Ce qui a fait parler en Espagne, c’est justement ce duo Alba/ Najwa. Avant la casa de papel, les comédiennes ont participé ensemble à Vis a vis. Elles avaient des personnages qui avaient une relation particulière. Entrevoir une nouvelle fois ce duo était donc quelque chose de très attendu.

La critique de la rédaction : 

Sur l’autel de la famille est une série très intrigante. Un secret entoure cette famille pas comme les autres et il prend place dans une vie pour ainsi dire classique. Cette banlieue pavillonnaire madrilène fait un peu penser à desperate housewifes. L’intérêt de cette série tient justement dans le fait que les scénaristes ont développé chaque personnage même ceux qui n’ont rien à voir avec l’intrigue principale.

Manolo Caro a développé son histoire en s’inspirant du quotidien. En effet, il a expliqué au site Europa press s’être intéressé à l’importance de la mère en discutant avec ses amis du concept de mère porteuse. Il avait autour de lui des personnes pour et d’autres contre et ce débat lui a donné l’idée d’écrire cette histoire qu’on ne dévoilera pas d’avantage pour ne pas spoiler l’intégraité de l’intrigue. Sachez seulement qu’à travers le mystère, Sur l’autel de la famille aborde les liens de parentés et plus généralement la notion de famille voir même la religion. D’ailleurs la fiction a un petit côté mystique visuellement prononcé notamment à travers les vitraux créé par Gloria. 

Manolo profite par ailleurs de la série pour rendre des hommages à ces cinéastes  préférées. Buñuel ou encore The Truman Show sont entre autres quelques références qu’on découvre à travers Abel.

Sur l’autel de la famille est donc une série plutôt surprenante qui montre que Manolo Caro est capable de changer de registre et qui reste un des créateurs fétiches de Netflix.

On a qu’une question en tête : à quand la suite?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × deux =