You are here
Home > Archives > 2015 > Les otages du désert : les acteurs se confient sur le tournage

Les otages du désert : les acteurs se confient sur le tournage

Les trois épisodes de la mini-série espagnole Les otages du désert ont été proposés ce mercredi 26 août en prime time. Nous vous proposons de revenir sur les réactions des acteurs suite au tournage sur-réalise de la fiction à succès de Telecinco.

LOS-NUESTROS

La mini-série les otages du désert à réunit plus d’un million de téléspectateurs sur M6 soit un score honorable qui place la chaîne dans le top 5 des audiences de la soirée. D’ailleurs, vous avez été très nombreux à commenter les épisodes en direct sur les réseaux sociaux.

Fruit d’une coopération entre l’armée espagnole et le groupe Mediaset, cette série a impressionné les téléspectateurs par son réalisme dû à des conditions de tournages extrêmes qui ont permis aux acteurs de se mettre dans la peau des forces spéciales de l’armée.

D’ailleurs, Hugo Silva (La Musaraña, El ministerio del tiempo) avait déclaré suite à la diffusion espagnole  :

« Le tournage a été une expérience fantastique, Blanca Suarez est une très bonne camarade et un morceau d’actrice. Dès le moment où tu portes l’uniforme, tu te mets dans la peau du personnage et l’exercice militaire présent a rendu cette transformation plus facile. Le résultat est très bon. Travailler sur une production de ce genre, ça a été comme devenir un militaire. Nous avons suivi un enseignement militaire lorsque nous tournions à Fuerteventura. Nous nous sommes transformés en un groupe de soldat et depuis nous avons gardé contact les uns avec les autres. Les militaires doivent avoir une bonne préparation mentale car ils sont soumis à beaucoup de stress. J’ai été surpris par leur côté humain, c’est un groupe où l’amitié et l’honneur sont des valeurs importantes. »

L’armée a joué un rôle crucial dans le réalisme de cette fiction. Ce sentiment est partagé par le reste du casting donc Blanca Suarez (la bella y la bestia, el barco, les amants passagers) qui interprétait la fameuse tireuse d’élite :

« Nous avons vécu avec eux et ils nous ont beaucoup aidé. Ils nous ont montré leur monde qui a ému toute l’équipe.Nous avons pu passé beaucoup de temps avec eux à nous entraîner et à leur poser des questions sur leur vie et sur leur travail. Pour être dans l’équipe, il a fallu une grosse préparation psychologique. Je crois que les gens qui choisissent de dédier leur vie à ce métier doivent avoir un bon mental pour bien contrôler la psychologie. Ils s’entraînent aussi bien mentalement que physiquement quelque soit leur spécialité.  »

Mais aussi Antonio Velazquez :
 » L’armée a un cœur géant. Dès le premier jour , nous avons été traités comme de vrais Bérets verts. Mon personnage aime la guerre « 

Source : Telecinco.es

 

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top