You are here
Home > A la une ! > Grand Hôtel : Pedro Alonso nous dévoile la vengeance de Diego

Grand Hôtel : Pedro Alonso nous dévoile la vengeance de Diego

Pedro Alonso (Bajo Sospecha) interprète Diego, le mari d’Alicia dans la série Grand Hôtel actuellement diffusée sur Téva. Alors que celui-ci a récemment découvert l’identité de l’amant de sa femme, il semble plus que jamais décidé à se venger. Que réserve la fin de la série pour Diego alias Adrian? Pedro Alonso a accepté de nous dévoiler quelques secrets sur la fiction. 

Diego a découvert que l’amant d’Alicia (Amaia Salamanca) est Julio (Yon Gonzalez), mais il était jusqu’ici prisonnier. Arrivera-t’il à se venger de Julio?
La relation entre Diego et Julio est une histoire fatale qui va exploser et ce qui va se passer devait arriver de toute façon.(des rires. Ils étaient destinés à se trouver. Nous arrivons à la fin de la série et il y a beaucoup de choses qui vont se libérer à l’affrontement entre les deux. Ça sera un moment crucial de Grand Hôtel.

Jesús Cisneros, doña Teresa… Il y a beaucoup de personnes qui veulent de venger de Diego. Arrivera-t’il à s’en libérer?
Je crois que Diego a mal gérer la tournure qu’ont pris ses sentiments (des rires) et maintenant il est harcelé de toutes parts, mais les animaux blessés sont plus dangereux donc… L’affrontement avec chacun d’eux promet des moment à haute tension (des rires).

Diego mérite t’il une fin heureuse ou doit-il payer pour ses crimes?
Le bon côté de ma profession réside dans le fait de ne pas juger un personnage. Certaines choses peuvent te paraître bonnes et d’autres mal, mais le côté positif est de trouver le point qui nous permette de voir que ce sont des êtres humains.
Même pour les personnes les plus monstrueuses, on doit trouver une perpective qui montre qu’ils ont une raison de faire ce qu’ils font. Diego gère ses sentiments de travers, mais il le fait parce qu’il croit qu’il a raison de les manifester de cette façon. Je ne suis personne pour décider s’il mérite de mordre la poussière ou pas…Mais oui, je pense que je cours un sérieux danger (des rires).

Aimes-tu jouer le méchant du Grand Hotel?
Les personnages qui franchissent les limites de la correction exigent une prise de risque et lorsque qu’il y a ce risque, il y a aussi de l’émotion. Ce sont des personnages pleins de surprises et de vrais cadeaux. Avec Diego, j’ai eu beaucoup de frayeurs car j’avais des trames narratives très compromises et très extrêmes… Mais c’est aussi ce qui a fait que les choses se sont très bien passées. C’est un personnage très gourmand.

Que te disent les téléspectateurs de la série qui te croisent dans la rue?
Ils me disent qu’ils comprennent parfaitement les motivations de mon personnage et qu’ils sont certains que Diego a beaucoup de tendresse (des rires). Je crois qu’il y a des opinions très controversées dans la rue, mais tout le monde me commente quelque chose sur Diego et ils me le disent avec beaucoup de complicité. Je suis d’ailleurs surpris car j’ai des amis qui ont interprété des personnages méchants et les gens les incriminés dans la rue. Moi, on ne m’a jamais dit quelque chose de mal. C’est méchant qui génère le jeu.

Quel est la chose la plus curieuse qui te soit arrivée avec un fan de Grand Hôtel?
Un jour alors que je me baladais dans Madrid de los Austrias, une voiture s’est arrêtée à côté de moi et une fenêtre s’est baissée. Une dame âgée était assise, très bien habillée, elle semblait aisée, un peu du style de Doña Teresa mais du 20e siècle. Elle m’a demandé : « Tu es de Grand Hôtel? » Je lui ai répondu oui et elle m’a dit : « Je veux que tu saches que ton personnage est le plus logique de tous ». J’ai halluciné et je me suis demandé comment fonctionner la tête de cette femme pour penser de cette façon.

Comment aimerais-tu que se termine Grand Hôtel?
Il y a toujours un point de tristesse lorsque quelque chose de bien s’arrête comme c’est le cas, mais j’ai pris en compte que c’est une série qui a été bien soignée. Terminer avec une bonne ambiance, avec un bon ton et finaliser comme les grands, je le prends comme une bonne nouvelle car quelques fois certaines choses s’usent avant le final. En deux ans, Grand Hôtel a été une traversée pour se souvenir.

Que t’a apporté le personnage de Diego?
Je venais de terminer une série de trois ans à Galicia lorsque l’on m’a appelé pour faire quelque chose de totalement. Grand Hôtel est tout le contraire de ce que je faisais à l’époque. Ce fut comme un exercice de foi de la part de la production et d’Antena 3. Ils ont misé plus que ce que je pensais de mes possibilités pour défendre ce rôle et c’est quelque chose qui m’a touché. J’ai une profonde gratitude pour ce qu’ils ont fait pour moi et pour défendre Diego. J’ai essayé de travailler sur ce personnage de la façon la plus complice possible que j’ai pu. Tout s’est bien passé et j’ai fait de mon mieux pour cette série.

As-tu gardé un souvenir physique de la série comme un costume, une chemise, une cravate?
Dans quelques série sur lesquelles j’ai travaillé, j’ai emporté un souvenir de mes personnages. J’aurais aimé emporter le salon en entier et quelques voitures qui sont apparues dans la série (des rires). Ce que j’ai gardé, ce sont des bonnes sensations et le fait d’avoir rencontré une grande équipe, j’ai connu de bonnes personnes et c’est la chose la plus importante dans ce travail. C’est quelque chose qui n’a pas de prix et il n’y a pas de salon ou de voitures qui puisse remplacer cela (des rires).

Diego se vengera-t’il de Julio et Alicia? Jesus mettra-t’il son plan à exécution? Vous pouvez suivre les derniers épisodes de Grand Hôtel sur Téva. En attendant, nous vous proposons toutes les semaines de découvrir les confidences des acteurs qui ont marqué la série dont Yon Gonzalez, Amaia Salamanca, Lluis Homar, Marta Hazas et Megan Montaner.

Source : Oficina prensa Antena 3

Laisser un commentaire

Top