You are here
Home > A la découverte de... > #FCEN2018 : No sé decir adiós avec Nathalie Poza

#FCEN2018 : No sé decir adiós avec Nathalie Poza

Le festival du cinéma espagnol de Nantes propose dans sa sélection officielle opéra prima de découvrir le film de Lino Escalera : Je ne sais pas dire adieu (no sé decir adiós).

Lino Escalera s’impose avec son premier film.

Lorsqu’un réalisateur arrive à toucher un public au plus profond de son être par son œuvre, il n’est pas anormal que ses paires, ses spectateurs et la critique soient élogieux.

Lino Escalera en est  le simple exemple. No sé decir adiós a tout simplement été remarqué et a obtenu 3 nominations aux Goyas. D’ailleurs, Nathalie Poza est repartie avec la prestigieuse statuette de la  meilleure actrice ! En France, le film a déjà séduit le public Marseillais en obtenant l’horizon d’or, le Grand Prix, mais aussi le prix du meilleur scénario au 16ème festival Cinehorizontes.

Lino Escalera est un brillant publicitaire mais surtout cinéaste. En effet, après quelques courts métrages, il lance son grand projet. Accompagné de Pablo Remón à l’écriture de ce long-métrage, on notera le soin particulier pour les dialogues. Le scénario est telle une partition de musique, lié, délié, coupure, force et tranquillité.

No sé decir adiós, le film.

Carla vit à Barcelone. Un quotidien compliqué, mais révolutionné lorsqu’elle elle reçoit l’appel de sa sœur Blanca. Son père José Luis est à  l’hôpital, un homme avec qui elle n’a plus de relations. Le jour même, Carla prend un vol pour Almeria, de retour dans la maison familiale. Quand les médecins lui annoncent qu’il ne reste que quelques mois à vivre à son père, elle nie tout.  Elle décide de l’emmener à Barcelone pour le soigner. Un voyage pour fuire l’évidence et la maladie, mais une occasion de se dire au revoir.

Nathalie Poza entourée de partenaires de talents

Nathalie Poza que vous avez vu dans Julieta de Pedro Almodovar ou dans  la série Traición de TVE, porte un rôle fort. Effectivement, Carla son personnage porte une fêlure qu’on ressent à l’instant où on la voit. Par ailleurs, sa sœur est interprétée par Lola Dueñas (les amants passagers) qui joue un rôle totalement à l’opposé de Carla.  Enfin, Juan Diego interprète le père et livre une interprétation juste d’un homme touchant. A leurs côtés Pau Durà et Oriol Pla de la série Merlí, Marc Martinez (Luna, el misterio de Calenda) ou encore Miki Esparbé (El Rey Tuerto)

Le festival du cinéma de Nantes est l’occasion de voir ou revoir « Je ne sais pas dire adieu ». Ce film délicat et sobre vous séduira. Profitez de l’occasion, pour le moment pas de sortie officielle en France de prévue. Par conséquent, nous vous donnons rendez-vous au Katorza le 30 mars, mais aussi le 1er et le 4 avril.

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top