You are here
Home > A la une ! > #FCEN2017 : « Que Dieu nous Pardonne » bénît la sélection officielle !

#FCEN2017 : « Que Dieu nous Pardonne » bénît la sélection officielle !

Notre présence au Festival du cinéma de Nantes est à la fois un plaisir et un régal. En effet, nous pouvons partager avec d’autres spectateurs Français à chaud leurs sentiments sur des films que nous avons l’habitude de visionner entre rédacteurs de LaMontéeIbérique !

Premier film de la sélection officielle de cette 27ème édition du FCEN que nous avons visionné : Que Dios Nos Perdone de Rodrigo Sorogoyen.

Rodrigo Sorogoyen est le réalisateur de deux longs-métrages déjà récompensés et connus du grand public : 8 citas et Stockholm. Dans ces conditions, nous étions impatients de découvrir Que Dios Nos Perdone, sa nouvelle histoire. Effectivement, nous avions pleinement confiance dans le regard et l’esprit de ce réalisateur. Tout d’abord, il faut préciser que ce film est n’est pas adapté « aux âmes sensibles » comme nous a prévenu une spectatrice Espagnole lorsque nous patientons dans la file d’attente. En effet, ce film entre dans la catégorie film noir, film policier du festival.

L’intrigue brève pour vous laisser tout le suspense :

Eté 2011, Madrid n’échappe pas à sa réputation d’enfer avec des températures incroyables. Sur un fond de crise financière, de révolution 15-M et face à la visite du Pape Benoît 16, une série de crimes s’abat sur la ville. Les victimes sont toutes des femmes âgées. Poussé à bout,  les inspecteurs de la brigades criminelles doivent résoudre ces enquêtes.

Chaque personnage est intense et les profils ont été étudiés au millimètre pour des rôles marquants et forts.

Le Casting :

Roberto Alamo (la piel que habito) obtiendra au dernier Premios Goya, le prix du meilleur acteur pour son rôle de Policier torturé.

De plus, il ne faut pas oublier le reste du casting dont Antonio de la Torre (Felices 140), Javier Pereira (Stockholm), Luis Zahera (Combustión), Raul Prieto (La Señora), Maria de Nati, Maria Ballesteros (Impares), Jose Luis Garcia Perez (Bajo Sospecha), Rocío Muñoz (Victor Ros)….

A vous public de noter la sélection officielle !

On vous rappelle que ce film fait partie de la sélection officielle et donc que vous festivaliers avez la parole ! Vous pouvez donner une note  à chaque fin de séance.  Grâce à vous, Que Dios Nos Perdone pourrait être primé du Festival…  Nous avons partagé et écouté les avis des festivaliers ayant participé à la séance.

Déjà, dans la salle les réactions du public se sont fait entendre… Ainsi, nous avons eu le droit à quelques : « Olala », « Non ! », « C’est pas possible », « AAhh »… Vous savez désormais que la surprise sera au rendez-vous de ce long-métrage !

Le mental et le caractère des personnages nous ont particulièrement marqués. Fort,  comme on nous l’avait bien fait comprendre avant la projection, nous n’avons pas été déçu.  De notre côté, il nous a fallu laisser retomber nos émotions pour pouvoir émettre un jugement.

Ce film ne laisse pas indifférent, des festivaliers ont clairement dit ne pas avoir aimé. Nous pensons surtout que les plans fixes parfois dérangeants mais tellement importants pour comprendre le thriller et l’état d’esprit des personnages. D’autres festivaliers eux ont été admiratifs de ce film tellement réaliste et torturé. Nous rejoignons cet avis Que Dios nos Perdone il nous absorbe, nous sommes un des Policiers et assistons comme eux à toutes les étapes de l’enquête avec notre vision des choses et notre caractère.

Ainsi nous avons attribué la note de …. (mais non, même au festival nous respectons le secret du vote)

Retrouvez Que Dios Nos Perdone au Cinéma le Katorza pendant le Festival ! Pour suivre le festival en direct de Nantes, rendez-vous dans notre rubrique spéciale !

Sources : FCEN, Warner Bros, Atresmedia

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top