You are here
Home > Actualité > #Cinema : NOTRE ENFANT avec Barbara Lennie est dans les salles.

#Cinema : NOTRE ENFANT avec Barbara Lennie est dans les salles.

Après La niña de Fuego et Contratiempo, l’actrice espagnole Barbara Lennie est à nouveau à l’affiche d’un film qui sort en France le 18 avril.

Dans Notre Enfant, elle donne vie à une femme prête à tout pour devenir mère.

NOTRE ENFANT est le cinquième long-métrage du réalisateur argentin Diego Lerman. Habitué des festivals, il a notamment sorti en 2014 Refugiado sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs. Pour ce nouveau long-métrage, il s’attaque au sujet très difficile de l’adoption au sein d’un milieu défavorisé.

Notre enfant, un thriller moral et émotionnel inspiré de faits réels :

Synopsis : Médecin de Buenos Aires, Malena s’apprête à devenir mère au terme d’une démarche d’adoption longue et éprouvante. Remplie d’espoir, elle parcourt les 800 kilomètres qui la séparent de la mère biologique. Mais au moment de retrouver son bébé, Malena apprend que la famille de l’enfant lui impose de nouvelles conditions…

Dans une société divisée par les inégalités, le sort d’un nouveau-né devient un enjeu. Plus encore, son avenir donne lieu à un véritable dilemme. Le film adopte le point de vue de sa protagoniste. Malena est un médecin de la bourgeoisie de Buenos Aires qui cherche à adopter un nourrisson. Les circonstances semblent simples à première vue. Toutes fois, elles se corsent peu à peu dès lors que l’argent et la précarité s’en mêlent, suscitant des situations contradictoires sans issue apparente.

Par conséquent, NOTRE ENFANT retrace le périple d’une femme qui veut devenir mère, à tout prix, et son combat désespéré pour fonder une famille. Une histoire inspirée du vécu d’une des amies du réalisateur qui s’est documenté en partant à la rencontre de familles de Buenos Aires afin de recueillir leurs témoignages.  Il faut par ailleurs savoir qu’en Argentine, la procédure d’adoption est très complexe que l’on soit en couple ou bien seul et qu’à cela s’ajoute un trafic dans la total illégalité. Ainsi, Diego Lerman a déclaré :

Il y a aussi toute une mafia d’avocats, de médecins et d’infirmières qui cherchent à mettre la main sur des enfants abandonnés pour les «confier» à des parents qui n’arrivent pas à aller au bout de leur démarche d’adoption. C’est une situation très complexe parce que, d’une certaine façon, c’est une forme de commerce, mais dans le même temps ils viennent pallier à une défaillance de l’État…

Barbara Lennie est une anti-héroïne :

Malena est interprétée par la comédienne Barbara Lennie que vous avez notamment pu voir dans La nina de Fuego ou dans Contratiempo. Elle joue ici une nouvelle fois un personnage complexe qualifié par le réalisateur d’anti-héroïne. Effectivement, Malena est une femme qui prend de mauvaises décisions. Déplus, elle commet des erreurs et qui s’attire constamment des ennuis. Elle est moralement ambivalente rendant l’attachement difficile comme l’a expliqué  Diego Lerman :

Pour moi, la fragilité de Malena était essentielle et je tenais à créer cette mise à distance entre elle et le spectateur. Pour autant, en s’attachant à sa trajectoire, le film acquiert la dimension d’un conte moral. Je voulais évoquer les rapports entre deux classes sociales à travers deux femmes aux antipodes l’une de l’autre, issues de mondes radicalement différents, qui se rencontrent pour quelque chose de fondamental : savoir qui sera la mère du bébé.

Il faut savoir que Barbara Lennie fut l’une des rares comédiennes professionnelles du tournage. En effet, la majorité du casting est composé de locaux dont Yanina Avila qui interprète la mère biologique du bébé.

La critique de la rédaction :

Notre enfant est un film touchant sur la difficile thématique de l’adoption. Il peut nous évoquer vaguement, la fiction Miguel récemment primé à Canneseries qui utilisait la même thématique. Toutes fois, la vision est ici différente puisque nous ne nous intéressons pas à la relation parent/enfant, mais bien au système qui les entoure. Les décors naturels et le traitement de l’information donnent quelque fois l’impression d’être face à un documentaire. Avec ce long-métrage, Barbara Lennie nous confirme qu’elle aime travailler sur des personnages forts et complexes. D’ailleurs, l’actrice sera prochainement à l’affiche de Todos lo saben, le film d’ouverture du prochain Festival de Cannes.

SORTIE EN SALLE LE 18 AVRIL

NOTRE ENFANT – Bande-Annonce // Au cinéma le 18 avril 2018 from POTEMKINE FILMS on Vimeo.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top