You are here
Home > A la une ! > Bajo sospecha, Yon Gonzalez : « je dois chercher la vérité dans chaque scène »

Bajo sospecha, Yon Gonzalez : « je dois chercher la vérité dans chaque scène »

Actuellement diffusée chaque jeudi sur Antena 3, Bajo Sospecha continue de captiver les téléspectateurs avec une intrigue quasiment impossible à résoudre et son excellent casting. Après Gonzalo de Castro et Hugo Becker, c’est au tour de Yon Gonzalez de se confier sur cette seconde saison qui a marqué un tournant radical pour la série.

 

Comment as-tu vécu le changement de registre pour  cette nouvelle saison de Bajo Sospecha (lire notre article sur le sujet) ? Ton personnage est passé d’un barman infiltré dans un village à un infirmier au sein d’un grand hôpital. Est-ce que ça a été difficile à interpréter?
Ça m’est égal qu’il soit infirmier ou autre chose, j’ai mis son costume. Dans notre cas, moi et mon personnage, nous devons affronter la situation et nous adapter.

Justement, comment est-ce de jouer un personnage qui fait semblant d’être quelqu’un d’autre?
Dans les scènes, tu dois chercher la vérité et le faire avec la meilleure crédibilité possible. Ce sont des personnes qui doivent dissimuler qui ils sont face aux autres. Il faut se comporter de manière positive et faire en sorte que personne ne soupçonne rien à notre propos. Nous devons passer inaperçu et nous fondre dans le décor.

As-tu été conseillé par des spécialistes ?
C’est que mon personnage n’a pas beaucoup de soins à faire en général contrairement aux séries hospitalières. Il n’a donc pas besoin d’énormément de vocabulaire technique car Victor n’y connait rien. Bien sûr, il y a quelques scènes de chirurgie dans lesquelles je dois passer pour un vrai infirmier mais dans ces situations, nous avons une assistante qui nous indique le chemin à suivre pour ne pas faire d’erreur.
Par exemple, lors d’une scène dans laquelle je devais rompre une capsule et remplir une seringue, l’assistante m’a indiqué comment le faire correctement.

A quel moment, les acteurs sont-ils informés de la fin de la saison?
A la maison, en lisant (des rires). Nous connaissons la fin de la série lorsque nous nous asseyons que le canapé et que nous lisons le scénario. Sur le moment je me suis dit : « Joe, et s’ils me tuent et qu’ils ne me disent rien !(des rires). C’est divertissant car nous sommes tout le temps en équipe sur le tournage à enquêter sur les uns et les autres pour trouver le coupable…

Comment est-ce de travailler avec des acteurs tels que Concha Velasco (Grand Hôtel), Lluís Homar (Grand Hôtel), Gonzalo de Castro…?
Nous avons un casting extraordinaire et ça rend le travail plus agréable et facile. Ils me donnent tout ce dont j’ai besoin, ils sont très réceptifs et grand. J’ai appris un paquet de choses auprès d’eux.

Comment sont les relations entre Alain (Hugo Becker) et Victor?
Leur relation commence avec une petite rivalité mais au final ce sont deux personnes de même niveau. Un coup ils sont amis ensuite ils s’affrontent à cause de tout ce qu’ils se passent autour d’eux. Ils aiment bien se chamailler et ce duo est en général très divertissant.

Que penses-tu du couple Belen/Victor?
Quand elle découvre que Victor est policier, elle entre en conflit avec lui, mais leur relation est très intense. Ils vivent des choses de plus en plus intimes et les choses deviennent plus fortes au fil des épisodes et comment ça finira… Et bien, il faudra que vous regardiez les prochains épisodes pour le savoir (des rires)

As-tu une anecdote de tournage à nous raconter?
Dans la scène, je devais descendre par la corde d’un ascenseur pour l’atteindre. J’ai tenté de le faire pour que ça soit réaliste et je suis descendu 9 étages sans l’aide de la corde qui était là pour ma sécurité, mais j’y ai laissé mes mains (des rires).

‘El Internado’, ‘Gran Hotel’, ‘Bajo sospecha’… ce sont toutes des séries signées Atresmedia donc on peut dire que tu es un garçon » made in Atresmedia »?
(Des rires). J’ai bien pris en compte que quasiment toutes les séries que j’ai fait dans ma carrière étaient produites pour Antena 3. Sans cette chaîne, je ne sais pas où je serais. Nous avons travaillé beaucoup d’année ensemble.

En quoi as-tu changé depuis tes débuts?
Par chance, depuis que j’ai commencé ma carrière avec la série SMS, j’ai toujours pu enchainé avec d’autres rôles les uns après les autres. Jusqu’ici, je n’ai jamais eu réellement le besoin de taper aux portes pour réclamer du travail, et je remercie cette constance dans ma carrière. J’espère que les choses continueront de cette façon (des rires).

Comment est-ce d’enchaîner les projets ?
Nous avons terminé le tournage de Bajo Sospecha et j’ai déjà un nouveau projet pour août. Il s’agit d’une série pour Antena 3, mais il y a quand même des mois des différences entre les tournages.

Comment as-tu vécu cette seconde saison de Bajo Sospecha?
C’est plus facile de tourner la seconde saison d’une série car tu connais déjà la composition du personnage et tu sais que le public l’a approuvé auparavant. Dans cette saison, j’ai du revenir sur mon personnage qui s’est reconstruit et qui doit faire face à la fois à de nouvelles relations, mais aussi aux problèmes antérieurs et notamment ceux qu’il a avec son père. Il tente de faire évoluer leur histoire. C’est une série d’action où tout va très vite.

Vous pouvez suivre Bajo sospecha chaque jeudi à partir de 22h40 sur Atresplayer. Pour tout savoir sur la série, rendez-vous dans notre rubrique spéciale.

Más vídeos en Antena3

Laisser un commentaire

Top