La sélection de Canneseries

#Canneseries : Focus sur la sélection !

Canneseries est de retour pour une nouvelle édition. Un festival dédié aux séries qui compte en sélection officielle par moins de 3 fictions en espagnol ! De la plus connue à la plus insolite, nous vous avons fait un résumé de qui vous attend !

1. El Inmortal, la séries espagnole de la compétition Canneseries

Dans les années 90, un gang qui contrôle le trafic de cocaïne et le milieu de la nuit madrilène, fait couler beaucoup d’encre : « Les Miami ». Son nom effraye chaque personne qui l’entend mais qui sont-ils?

El Inmortal est histoire de trahison, d’ambition démesurée et de recherche d’argent facile, qui se déroule à Madrid dans les années 90. Démesures, nuits interminables et musique techno le tout porté par un casting exceptionnel avec à sa tête Alex Garcia mais aussi Emilio Palacios, Marcel Borràs, Jason Day, María Hervás, Teresa Riott, Jon Kortajarena et Francis Lorenzo.

El Inmortal est une série policière qui retrace l’histoire de Jose Antonio et son organisation. Un homme devenu l’un des trafiquants de drogue les plus puissants d’Europe, et qui a survécu à un nombre inconcevable de tentatives d’assassinat, faisant de lui une légende. Voici l’histoire inspirée par son règne et la ville qui l’a vu mourir tant de fois.

Il y a trois ans, CANNESERIES a couronné la série originale de Movistar Plus+ « Vida Perfecta » avec les deux prix les plus importants du concours. Créée par Leticia Dolera, Perfect Life a remporté le prix de la meilleure série et un prix qui a récompensé le trio féminin leader composé de Leticia Dolera, Aixa Villagrán et Celia Freijeiro. C’est aussi la troisième participation de Movistar à Canneseries car ils avaient aussi présenté Felix lors de la première édition.

2. TV Educativa, la mini-série qui n’est pas éducative.

Educational TV, c’est tout sauf une série éducative ! Partez à la découverte du pays fictif Ulundia, à travers une démultiplication de tableaux animés, créatifs, vifs et irrévérencieux. Autant d’univers qui offrent un regard cinglant et critique sur le nôtre…

Annoncée comme produite par le Ministère de l’Éducation d’un pays fictif, Ulandia, cette série n’est pas tout à fait pédagogique. À travers des sketchs uniques aux univers et personnages totalement indépendants, la série use du ressort pédagogique tout en utilisant ses personnages comme des produits. Chaque épisode, introduit par le Ministère, vogue d’univers en univers pour résoudre ou mettre en lumière des questionnements. Une série au regard critique sur l’éducation, les stéréotypes et la culture de masse.

3. El Infierno/Hell, un monde régit par les algorithmes.

Hell est un voyage initiatique, une odyssée naviguant les états d’âme d’une jemme femme en quête d’identité, de sens, de lien. Cette série au traitement visuel puissant est un voyage sensoriel et atmosphérique qu’on nous propose de découvrir dans la compétition séries courtes de Canneseries.

Dans un monde régi par les algorithmes, likes et selfies, définissons-nous notre genre ? Ou bien notre genre nous définit-il ? Une jeune actrice en devenir, en quête de sens et de liens, tente de se frayer un chemin dans une nouvelle ville hostile lorsqu’elle tombe amoureuse d’une jeune femme et rencontre un réalisateur qui la pousse dans des situations gênantes. Hell est un drame sombre sur le passage à l’âge adulte, un voyage initiatique, une plongée dans le côté obscur de l’âme humaine. L’histoire d’une jeune femme à la recherche de son identité dans un monde aliénant.

Si vous êtes dans le sud de la France, sachez que vous pouvez profiter gratuitement du Festival Canneseries. Il vous suffit de réserver vos places directement sur le site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 2 =