You are here
Home > A la découverte de... > Critique du premier épisode de Carlos Rey Emperador

Critique du premier épisode de Carlos Rey Emperador

Tve a diffusé le 7 septembre le premier épisode de sa nouvelle fiction historique Carlos Rey Emperador. Très attendue par les fans d’Isabel, nous vous proposons de revenir sur ce début très prometteur qui a affolé les réseaux-sociaux.

L’ambiance était donnée et pourtant la série Carlos Rey Emperador a réussi à surprendre les internautes qui étaient très nombreux à tweeter tout au long de ce premier opus. Placée dans le top trois des meilleures audiences de la soirée avec 2.783.000 millions de téléspectateurs, il faudra attendre quelques semaines pour voir si le programme arrive à trouver sa place. Nous décryptions pour vous le début de la série.

Un personnage que l’on va voir grandir :

À son arrivée à Castilla, Carlos est un jeune homme qui n’a aucune connaissances de ses sujets et de leurs coutumes. Il a étudié l’histoire de ses ancêtres, mais n’a jamais vécu dans son pays. Alors que l’on a connu ses grands-parents forts et sûrs d’eux, on découvre un jeune homme bienveillant à l’égard d’un peuple et d’un territoire qu’il ne connait pas. Carlos Rey emperador est une série qui ne s’intéresse pas seulement à l’homme de pouvoir, mais qui permet aussi de découvrir la personnalité de l’un des empereurs les plus puissants d’Europe par l’intermédiaire d’un Alvaro Cervantes (les otages du désert) qui interprète à la perfection ce personnage historique complexe.

La rencontre avec sa mère Juana la Loca est le moment le plus émouvant de l’épisode. Cette reine qui n’a jamais régné est enfermée et isolée du reste du monde à cause de son père qui avait préféré lui prendre le pouvoir en voyant sa folie grandir. Elle choisit de désigner Carlos comme roi de Castilla en son nom. Il rencontre à cette occasion une de ses soeur Catalina, la seule a avoir été élevée par leur mère qui est sa seule compagnie.

Une histoire de famille :

Le premier épisode de Carlos Rey Emperador est avant tout une histoire de famille. Carlos est très proche de sa soeur interprétée par Marina Salas (El Barco, les otages du désert) avec qui il a été élevé par sa tante Margarita. En revanche, il ne connait pas son frère Fernando que l’on a vu naître dans la troisième saison d’Isabel. Ce dernier a été élevé par Fernando de Aragon dans l’objectif de régner sauf que celui-ci a choisi avant sa mort de suivre les directives d’Isabel en changeant son testament et en nommant Carlos comme héritier légitime. L’ombre d’Isabel plane aussi dans l’histoire avec de nombreuses allusions à la reine qui même morte continue de marquer les esprits à commencer par Germana de Foix, la seconde épouse de Fernando de Aragon. La situation est donc très tendue à Castilla par une querelle de famille qui pourrait bien tourner en guerre civile. La rencontre entre les deux frères qui semblait menée à une guerre se transforme finalement en une réconciliation.

L’importance de l’Europe et du nouveau membre :

La France a un rôle capital dans cette histoire. Ainsi, on découvre l’intimité de François Premier interprété par Alfonso Bassave présenté comme un véritable séducteur avide de pouvoir. Le nouveau monde est aussi brièvement montré et sera la source de nombreuses convoitises.

Dans l’ensemble, Carlos Rey Emperador s’inscrit véritablement dans la lignée de la fiction Isabel. On sent l’empreinte de Diagonal tv et l’on peut remarquer certaines similitudes dans le traitement de l’histoire. 

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top