You are here
Home > A la une ! > Carlos Cuevas : “#Revolucion45 permet de comprendre la musique.”

Carlos Cuevas : “#Revolucion45 permet de comprendre la musique.”

Connu grâce à Merli, Carlos Cuevas joue dans 45 tours, un talentueux musicien qui imposer le rock and roll en Espagne. Un rôle qu’il vous raconte en quelques mots.

45 tours, une série sur l’industrie musicale :

Comment présentes-tu 45 tours ?
C’est une série qui s’attarde sur une période temporelle très précise et sur l’industrie musicale de cette époque. La fiction tourne autour de trois personnages : un musicien, un agent et une productrice qui luttent pour faire en sorte d’imposer le genre de musique qu’ils aiment. Ils veulent faire évoluer l’industrie musicale espagnole.

Comment est la musique dans les années 70?
Dans les années 70, la musique est plus folklorique et il est persuadé que le rock and roll va faire changer les choses et qu’il doit arriver. C’est ce qu’écoute déjà les anglais et en Espagne ça doit aussi venir.

Un musicien qui vit dans son monde :

Que peux-tu nous dire sur Robert, ton personnage dans la série?
Robert est un jeune homme très talentueux. C’est un musicien qui a une manière différente de comprendre la musique, une façon de travailler qui ne correspond pas au contexte de l’époque. Il veut se battre pour une musique plus concrète. C’est un homme très motivé qui croit en lui et qui souhaite que sa musique traverse le pays.

Comment as-tu préparé ce personnage?
Je me suis énormément documenté sur cette époque. Mon personnage est un mélange de plusieurs personnalités. On a vu des films et lu des livres. De mon côté, j’ai fait de grosses recherches et vu des milliers de longs-métrages mais par forcément sur la musique. En effet, j’ai cherché aussi des films dans lesquels il y avait des personnages avec ce besoin de développer un contexte vital comme c’est le cas pour Robert.

Selon toi, y a t’il un personnage qui se détache de l’époque?
Bob Dylan, les Beatles sont mes références musicales donc je connaissais déjà pas mal cette époque. Ces artistes sont allés plus loin que leur époque.

Une fiction surprenante :

Comment s’est passé le tournage?
Je garde en mémoire toute l’équipe de tournage. Je crois qu’ensemble, nous avons trouvé une manière commune de travailler. D’ailleurs, l’ambiance a été si agréable que le tournage a été facile. Ce fut un période durant laquelle j’étais concentrée sur le tournage notamment parce que le planning était très chargé et ne nous laissait pas de temps libre.C’était très enthousiasment notamment de voir les prises, d’écouter… Je suis très content de ce que l’on a fait car nous avons suivi une ligne très concrète.

Comment nous vanterais-tu les mérites de cette série?
Cette série est magnifique notamment parce qu’elle propose une histoire concrète que l’on découvre au boit seulement de 2 minutes notamment grâce à son esthétique. C’est une série à laquelle on accroche rapidement. On suit ces gens qui veulent changer le système.
La manière de tourner est très moderne et dans l’ensemble la série change pas mal de choses. La trame ou la technique sont différents. C’est très intéressant.

Laisser un commentaire

Top