You are here
Home > Cinéma > Courts-métrages > #Cannes 2018 : Diego CÉSPEDES est le gagnant de la Cinefondation

#Cannes 2018 : Diego CÉSPEDES est le gagnant de la Cinefondation

Chaque année, la Cinéfondation sélectionne des films venus d’Amérique Latine. Pour cette nouvelle édition, le cinéaste Chilien a remporté le premier prix avec son court-métrage El Verano del León Eléctrico.

Le Festival de Cannes est le lieu parfait pour découvrir les talents de demain. Pour se faire une place dans le milieu très concurrentiel du cinéma, les jeunes cinéastes commencent par réaliser de courtes productions.

Réalisateur et scénariste Diego CÉSPEDES a surpris les festivaliers avec un court-métrage intimiste et puissant inspiré de faits réels. Premier prix de la cinéfondation, nous aurons l’opportunité de le retrouver dans les prochaines années au festival.

El Verano del León Eléctrico, un fait divers traité différemment :

Caché dans une maison loin de la ville, Alonso (11 ans), accompagne sa chère sœur (17 ans). Elle attend de devenir la septième femme du Lion, un prophète qui (d’après certaines histoires) électrocute quand on le touche.

Histoire un brin personnelle, le réalisateur s’est inspiré d’un fait divers dont il connaissait les victimes. Une manière de montrer un autre point de vu de cette histoire qui a fait scandale au Chili.

Les jeunes cinéastes latinos de la Cinéfondation :

Créé en 1998 par Gilles Jacob, sous l’égide du Festival de Cannes, la Cinéfondation a pour objectif la recherche de nouveaux talents. D’ailleurs, chaque années, les réalisateurs venus d’Amérique Latine sont de plus en plus présents. Ainsi en 2016, nous avions le plaisir de rencontrer entre autre Ernesto Martinez Bucio, Malena Vain puis l’un des gagnants Michael Labarca. En 2017,Roberto Porta avait fait sensation avec sa comédie  PEQUEÑO MANIFIESTO EN CONTRA DEL CINE SOLEMNE.

Après Cannes, el Verano del León Eléctrico est sélectionné au festival du cinéma de Biarritz qui se tiendra du 24 au 30 septembre 2018

Laisser un commentaire

Top