You are here
Home > A la une ! > 5 films de Penélope Cruz que vous ne connaissez peut-être pas.

5 films de Penélope Cruz que vous ne connaissez peut-être pas.

Penélope Cruz vient de se voir décerner le César d’honneur de l’année 2018. L’occasion de revenir sur la large filmographie de la comédienne. Toutes fois, intéressons-nous aux productions moins médiatiques de l’actrice. 

Penélope Cruz a commencé sa carrière dès 1991. Avec 70 productions recensées à ce jour, l’actrice dispose d’une large filmographie allant aussi bien du block-buster américain, aux productions plus intimistes. Toutes fois, nous avons décidé de nous pencher sur 5 de ses films moins médiatiques de l’actrice.

L’amour nuit gravement à la santé !

Nous sommes en 1996 et Penélope est déjà connue du public espagnol. En effet, la comédienne a déjà plus de 10 films à sa biographie et s’est surtout fait remarquer grâce au film Jamon Jamon aux côtés de son futur mari Javier Bardem. Dans L’amour Nuit Gravement à la santé, Penélope insuffle un brin de légèreté et partage son personnage avec Ana Belen qui a obtenu très récemment un Goya d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.  Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une vérité énoncée mais du nom d’un des films de Manuel Gomez Perreira. Les deux femmes y interprètent un personnage loufoque dans cette comédie classique espagnole qui fait son petit effet. Elle est aussi accompagnée d’un casting composé de Juanjo Puigcorbé (Felipe y Letizia) et Gabino Diego.

Ce film raconte les amours tumultueuses de Diana et de Santi qui débutent en 1965. A cette époque, Diana, jeune et jolie groupie, cherche à s’introduire dans la chambre des Beatles lors d’une tournée en Espagne, malgré l’opposition de Santi, le garçon d’étage. Au cours des trente années qui suivent, le hasard leur offre de multiples occasions de se revoir. En 1997, Santi, devenu responsable de la sécurité du roi d’Espagne, est à Paris. Diana tente cette fois de pénétrer dans la chambre du roi.

L’amour nuit gravement à la santé est un de nos coups de coeurs. Cette comédie romantique classique est typique est années 90 avec un soupçon d’humour made in Spain. Vous noterez au détour du film la participation de Lola Herrera, la fameuse Carmen Arranz de la série Un dos tres.

Sans nouvelles de Dieu :

En 2001, Penélope fait ses débuts aux Etats-Unis avec Vanilla Sky qui est l’adaptation américaine de Abre los ojos d’Alexandro Amenabar. Toutes fois avant de partir outre Atlantique, l’actrice continue de se faire connaitre en Europe. Ainsi, elle joue dans la co-production francophone avec une autre espagnole très appréciée des français Victoria Abril. Un long-métrage osé avec une Penélope transformée en diablesse sans scrupules.

Depuis quelques années, le nombre d’âmes reçues à l’examen d’entrée au paradis ne cesse de diminuer, tout le contraire de ce qui se passe en enfer, où on commence à manquer de place à cause de l’arrivée incessante de nouveaux pensionnaires. Déprimés et angoissés, les gardiens du paradis reçoivent une requête de la part d’une mère qui leur demande de sauver l’âme de son fils, Many Chaves, un boxeur au passé turbulent. Ils envoient alors sur Terre un de leurs agents les plus doués, Lola Nevado. Celle-ci se fait passer pour la femme du boxeur et tente de remettre Many sur le droit chemin.
Cependant, les services de renseignement de l’enfer détectent immédiatement la présence de Lola sur Terre. Pour contrecarrer ses plans, ils envoient sur place un agent à la longue expérience, Carmen Ramos. Cette dernière prétend être la cousine germaine de Many et parvient à s’introduire chez lui…

Manolete :

En 2008, la notoriété de penélope Cruz est au plus haut. En effet, elle s’apprête à remporter un Oscar pour son rôle dans vicky Cristina Barcelona et est beaucoup moins présente en Espagne. Toutes, fois elle intègre le casting du film controversé Manolete. En effet, ce dernier retrace l’histoire de Manuel Rodríguez Sánchez considéré comme le plus célèbre Matador des années 40.

Rapidement, le long-métrage est accusé de faire l’apologie de la tauromachie. Sa sortie est mainte fois retardée, et le succès n’est pas au rendez-vous. Dommage, parce cette oeuvre se centre surtout sur la vie privée de Manolete. Toujours sur les routes, il partage sa vie entre les arènes et les chambres d’hôtel solitaires. Malgré son immense célébrité, c’est un homme sobre et réservé. Lorsqu’il rencontre Lupe Sino, une femme sublime et mystérieuse, sa vie bascule. Lui qui n’a vécu jusque-là que pour monter toujours plus haut, va désormais entamer une autre quête.
Une bouleversante histoire d’amour d’un homme qui flirte avec la mort et d’une femme qui aime la vie. Le tout portée par Penélope Cruz et Adrian Brody.

Elegy / Lover :

En 2009, Penélope accepte un rôle très sulfureux dans Elegy/ Lovers, un film réalisé par Isabel Coixet. Ce dernier fait sensation à Berlin, mais reste peu médiatisé en France.

Le long-métrage s’intéresse à la sulfureuse passion d’un professeur de littérature et de sa jeune élève. En effet, Malgré son âge avancé, David Kepesh,  un professeur de littérature reconnu pour ses critiques littéraires à la radio s’éprend de Consuela Castillo, une jeune exilée cubaine d’une vingtaine d’années. Sa sensualité est envoutante et leur relation est à la fois charnelle et sulfureuse. L’esprit de David va peu à peu se consumer dans cet amour et devenir fou…
 

Ma Ma :

Ma Ma est une oeuvre très personnelle pour Penélope Cruz. En effet, pour ce film elle est à la fois actrice et productrice. D’ailleurs, il marque en 2015 son grand retour au cinéma espagnol.  Ma Ma est un drame émouvant réalisé par Julio Medem et tourné au sud de Tenerife durant l’été 2014.

MA MA raconte le parcours de Magda, une enseignante au chômage qui découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Suite à cette douloureuse annonce, elle commence une lutte acharnée contre la maladie. Pleine d’optimisme, elle est prête à tout pour vaincre ce cancer et transmet à son entourage sa soif de vivre. Auprès d’elle, ses proches découvrent une autre façon de voir la vie et partagent des moments d’humour.

Le film est porté par un impressionnant casting composé entre autre de  Luis Tosar, Asier Etxeandia (Velvet), Teo Planell, Silvia Abascal, Mónica Sagrera, Àlex Brendemühl, Circo Miró et Jon Kortajarena.

Penélope Cruz vient de se voir remettre des mains de Pedro Almodovar le césar d’honneur de l’année 2018.

Crédit photo : Penélope Cruz, César d’Honneur © © Juliette Paulet, Steven Baillin, Marie-Pierre Magherini – ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2018
Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

One thought on “5 films de Penélope Cruz que vous ne connaissez peut-être pas.

Laisser un commentaire

Top