You are here
Home > A la une ! > Le biopic poétique sur Pablo Neruda à la Quinzaine

Le biopic poétique sur Pablo Neruda à la Quinzaine

Le poétique biopic sur Pablo Neruda a été présenté pour la première fois lors de la quinzaine des réalisateurs. Entre fiction et réalité, le long-métrage réalisé par Pablo Larrain a fait sensation en dévoilant une oeuvre singulière loin des films historiques habituels. Avis aux parisiens, il sera projeté dimanche 5 juin à 17h dans le cadre de la reprise de la sélection au Forum des images.

Neruda réalisé Pablo Larrain est un long métrage poétique qui vous transporte entre fiction et réalité à travers l’évasion spectaculaire du poète et politicien Pablo Neruda.

Synopsis : 1948, la Guerre Froide s’est propagée jusqu’au Chili. Au Congrès, le sénateur Pablo Neruda critique ouvertement le gouvernement. Le président Videla demande alors sa destitution et confie au redoutable inspecteur Óscar Peluchonneau le soin de procéder à l’arrestation du poète.
Neruda et son épouse, la peintre Delia del Carril, échouent à quitter le pays et sont alors dans l’obligation de se cacher. Il joue avec l’inspecteur, laisse volontairement des indices pour rendre cette traque encore plus dangereuse et plus intime. Dans ce jeu du chat et de la souris, Neruda voit l’occasion de se réinventer et de devenir à la fois un symbole pour la liberté et une légende littéraire.

Alors qu’on s’attendait à voir un film plutôt triste et violent sur cette période très délicate au Chili, le long-métrage de Pablo Larrain nous a surpris par son humour et son goût décadent pour la poésie. Bien sûr, un biopic sur le célèbre poète et politicien serait incomplet sans quelques rythmes bien faites, mais le réalisateur a réussi le subtil mélange qu’il fallait pour captiver les spectateurs. On note notamment l’utilisation des deux voix off qui rythme le récit : celle de Pablo Neruda bien évidemment mais aussi celle du policier en charge de retrouver ce communiste si populaire.

Gael Garcia Bernal interprète cet agent de police anti-hero qui prend peut à peut de la place dans le récit et qui ne cesse de se questionner sur ses origines. En traquant le fugitif, il découvre des arts qui lui étaient jusqu’ici inconnues. L’ensemble du long-métrage donne une légère impression de films noirs quelques fois western avec un style de tournage façon années 50, le tout sur un air comique qui donne à réfléchir sur la démocratie en générale.

Pablo Neruda voulait marquer l’histoire et dans sa fuite des autorités il a réellement découvert la misère et les gens pour qui ils écrivaient. Films politiques? Le réalisateur reste pessimiste sur l’évolution du monde et des libertés, mais a signé ici une œuvre qui change des traditionnels drames. Il a su évoquer une période tragique avec humour, simplicité et en mélangeant les genres faisant ainsi de son film une œuvre universelle qu’on espère voir très prochainement dans les salles de cinéma françaises !

A la fin de la projection l’équipe du film s’est prêté avec simplicité au petit jeu des questions/ réponses avec les spectateurs présents dans la salle. Voici un résumé en vidéo des principaux moments de la projection. 

© 2016 – Fabula – AZ Films – Funny Balloons – Setembro Cine. All rights reserved.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top