You are here
Home > A la une ! > #Mipcom : The wit dévoile sa sélection

#Mipcom : The wit dévoile sa sélection

Cette année, The Wit a choisi de mettre en avant 4 productions latines surprenantes et plutôt discrètes ces derniers temps.

The Wit est un célèbre influenceur dans le monde de l’audiovisuel. Présent à chaque édition du Mipcom ou du Miptv, il dévoile en fin de marché les programmes qui selon lui sont les plus originaux. Ces dernières années, il a notamment mis en avant Mar de Plastico, Se quien ères, Paquita Salas ou encore la Verdad.  Cette nouvelle édition a mis 4 séries latines en avant dont trois espagnoles.

Vivir sin permiso :

Vivir sin permiso est une série qui mélange les conflits familiaux et le trafic de drogue. L’histoire prend place en Galice auprès de Nemesio dit Nemo Bandeira qui a fait fortune grâce à la drogue. L’homme est désormais loin des affaires illégales. En effet, il a fondé une entreprise de conserves qui fait de lui un puissant business man. Au sommet de sa carrière, il découvre qu’il est atteint de la maladie d’Alzeihmer. Hors de question pour Nemo de faire connaitre la nouvelle qui le mettrait en position de faiblesse. Il tente alors de cacher son état de santé tout en partant à la recherche d’un successeur. Mais la tâche s’avère difficile surtout lorsque son clan commence à se déchirer. Ses deux fils légitimes n’ont jamais porté le moindre intérêt pour l’entreprise familiale. A cela s’ajoute le fait que Mario Mendoza son beau-fils et brillant avocat semble être le mieux indiqué pour lui succéder, mais il n’est pas de son sang. Comme si ces trois candidats ne suffisaient pas, Nemo doit aussi affronter le retour de Berta Moliner, sa belle-soeur et de son fils adoptif Daniel Arteaga qui veulent leur part de l’héritage…

Victima numero 8 :

Victima numero 8 est une série co-produite entre  Telemadrid, ETB avec la collaboration Mediapro, Globomedia et K2000. Entre drame et thriller Victima numero 8 retrace les conséquences d’un attentat qui touche la ville de Bilbao faisant 7 victimes et une trentaine de blessés. Au travers des conséquences de cet acte, le téléspectateur découvre la vie de plusieurs protagonistes qui ne se connaissent pas. L’histoire est narrée comme un thriller au coeur de la barbarie.

La fiction est portée par Veronika Moral qui joue le rôle d’une policière en charge de l’enquête. Un genre de personnage similaire à celui qu’elle avait dans la série Vis a vis. Le reste du casting est en revanche beaucoup moins médiatique et compte sur César Mateo, María de Nati, Marcial Álvarez, Farah Hamed, Lisi Linder et Iñaki Ardana.

Más de 100 Mentiras :

Mas que 100n mentiras est une nouvelle série diffusée sur Flooxer un canal web du groupe Atresmedia. La fiction surfe sur le style de Elite diffusée sur Netflix. L’histoire est à la fois simple et mystérieuse : un hacker, 5 étudiants et beaucoup de choses cachées dans les smartphones des élèves et des professeurs… Lorsque les secrets commencent à voir le jour, la panique envahie l’établissement scolaire…

Produite par Lucky Road, la série se base sur le fait que chacun à un secret qu’il a peur de voir révélé au grand jour.

100 días para enamorarse de Telefe / Viacom :

Cien días para enamorarse est une comédie romantique venue d’Argentine. Cette télénovela diffusée sur Telefe raconte l’histoire de  Laura (Carla Peterson) et Antonia (Nancy Dupláa), deux amies qui s’aiment et se détestent à la fois. Leurs vies amoureuses respectives sont routinières. Pour les dynamiser : elles décident de mettre leurs relations à l’épreuve.

Elles se donnent 100 jours pour changer de vie, 100 jours pour tout recommencer et découvrir si leurs couples sont suffisamment forts pour résister à l’épreuve du temps.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top