Les différentes versions de Grand Hôtel

Grand Hôtel, la série espagnole qui s’est achevée en 2013 continue d’être régulièrement sollicitée à travers le monde. Alors que l’intégrale de la fiction est disponible DVD, nous vous proposons de découvrir les différentes adaptations qui en font désormais un programme international !

Grand Hôtel est une série sortie en 2011 en Espagne qui connaît très rapidement un succès international. La fiction signée Bambu produccionnes pour Antena 3 est rapidement vendue lors du MIPTV a de nombreux pays dont la France où elle est achetée par le groupe M6. Récompensée lors de plusieurs festival dont celui de Monte-Carlo, les Alma Awards, et plus surprenant  les Seoul International Drama Awards, Grand hôtel est reconnu à travers le monde pour sa qualité mais aussi son originalité au point que depuis quelques années, des adaptations fleurissent un peu partout…Alors que les français révisent cette histoire portée Amaia Salamanca et Yon Gonzalez, nous avons eu envie de faire le point sur ses adaptions qui pour nous ne surpasseront jamais l’originale espagnole !

  1. El hotel de los secretos, la version mexicaine :

El hotel de los secretos est une telenovela produite par Roberto Gómez Fernández pour le groupe Televisa. La série est entièrement basée sur la fiction espagnole. Au départ un premier épisode est tournée puis le projet semble oublié.Finalement, deux années après , le tournage reprend et la série est rapidement diffusée. Le casting comprend des acteurs très connus au Mexique dont Diana Bracho, Jorge Poza, Ilse Salas, Daniela Romo, Dominika Paleta, Alejandro de la Madrid, Juan Ferrara, Claudia Ramirez, Jesus Ochoa, Silvia Mariscal, Luis Couturier y Queta Lavat, Ximena Herrera, Carlos Rivera et Regina Blandon.

Etant donné qu’il s’agit d’une télénovela, elle compte 80 épisodes plus caricaturaux que l’original.

2. Secret of the Nile la sombre version egypticienne de la série :

Secret of the Nile est la version égyptienne de Grand hôtel. Sortie en 2016, la série a connu un gros succès dans son pays d’origine et est d’ailleurs l’une des premières fictions en langue arabe achetée par Netflix. L’histoire est fidèlement reprise mais transposée dans le glamour des années 50. Les décors sont soignés, le tournage a eu lieu dans l’ancien hôtel Cataract à Assouan.

Lorsqu’Ali arrive dans un hôtel de luxe pour rendre visite à sa soeur, il découvre qu’elle a disparu dans des circonstances suspectes. En essayant de retrouver sa soeur, Ali tombe amoureux de la fille du propriétaire de l’hôtel.

La fiction a des airs de moyen orient avec un brin d’exotisme et un générique très long ! Si vous n’êtes pas habitué à voir des séries venant du moyen orient, vous aurez sans doute du mal à entrer dans l’histoire.

3. Grand Hôtel made in USA :

Eva Longoria a souhaité produire une adaptation américaine de Grand hôtel. D’ailleurs, elle s’était déplacée jusqu’à Madrid pour négocier les droits de la série. Malheureusement, il s’agit d’une version plus inspirée qu’adapter. En effet, l’histoire est transposée à notre époque et délocalisée à Miami.

A la tête du Riviera, un luxueux hôtel de Miami Beach, le charismatique Santiago Mendoza doit faire face à des ennuis financiers. L’heure de gloire du palace semble révolue face à la redoutable concurrence de grandes chaînes. Il peut heureusement compter sur le soutien des siens et celui du personnel qui l’aide à faire tourner l’établissement au quotidien. Des secrets enfouis depuis longtemps pourraient bien achever de démolir la réputation de l’hôtel et semer la discorde au sein de la famille.

Honnêtement, il est difficile de déceler une ressemblance avec la version d’origine et la fiction perd en subtilité. Qualifiée de soap opéra, elle est finalement rapidement annulée.

4. La version française : le luxe sur la french riviera :

Comme les américains, les français ont choisi de faire une version contemporaine et glamour.

Anthony Costa (Victor Meutelet), vingt-cinq ans, se fait embaucher comme serveur au Grand Hôtel, palace historique de la Côte d’Azur pour tenter de comprendre ce qui est arrivé à sa sœur, femme de chambre ayant mystérieusement disparu il y a quelques mois. Seulement, le jeune homme ne s’imaginait pas qu’il tomberait sous le charme de la belle Margaux (Solène Hébert), l’héritière de la famille Vasseur, sur le point de se marier avec le directeur de l’hôtel Sam Mogador (Virgile Bramly)… Mais sous ce luxe se cachent de nombreux secrets enfouis depuis longtemps, prêts à refaire surface…

La fiction prend ici la forme d’une sage estivale tournée en partie à Saint Jean Cap Ferrat. Les scénaristes n’ont gardé que l’histoire de base.

Et vous qu’en pensez-vous? Une de ces versions peut-elle surpasser l’originale?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =