You are here
Home > A la une ! > La fiancée du désert : notre coup de coeur cannois sort dans les salles françaises

La fiancée du désert : notre coup de coeur cannois sort dans les salles françaises

Présenté dans la catégorie Un Certain Regard, La Novia del Desierto fût  sans hésitation notre coup coeur de ce 70 ème Festival de Cannes. Le film sort dans les salles françaises le 13 décembre. Une belle histoire à découvrir durant les fêtes !

Réalisé par Cecilia Atan et Valeria Pivato, La Novia del Desierto était avec Las Hijas de Abril et La Cordillera, l’un des seuls films latinos à être présenté dans la catégorie Un certain Regard de ce 70 ème Festival de Cannes. Le moins que l’on puisse dire est qu’il fût la surprise de cette compétition.

La Novia del Desierto, plus qu’un film social.

Synopsis : Teresa, 54 ans, a toujours travaillé pour la même famille jusqu’au jour où elle est contrainte d’accepter une place loin de Buenos Aires. Après des années de services, elle se retrouve seule et sans emplois. Sans alternative, elle accepte un nouveau travail dans la province de San Juan. Malheureusement, le voyage jusqu’à cette nouvelle vie sera difficile. Elle se fait peu d’amis sur le trajet et découvre un monde peu sûr. Au fil des kilomètre, elle se retrouve soumise à la volonté de l’imprévisible lorsqu’elle perd sa valide contenant tout ce qu’elle possède…

La Novia del desierto est le premier film de deux cinéaste argentines : Cecilia ATAN et Valeria PIVATO. Par ailleurs, ce long-métrage a reçu de nombreux prix avant même sa version définitive. En effet, il a obtenu le premio Opera Prima del INCAA (Instituto Nacional de Cine y Artes Audiovisuales de Argentina), mais aussi deux récompenses lors du festival du cinéma Latino de Toulouse. Après l’avoir vu, nous comprenons rapidement l’enthousiasme qu’il a déclenché.

Une belle leçon de vie :

Teresa a toujours eu une vie que l’on peut qualifier d’ennuyeuse. Durant plus de vingt années, elle n’a jamais osé prendre le moindre risque confondant ses patrons avec sa famille. Cette exilée chilienne en Argentine est rattrapée par la réalité. Peu à peu, elle se rend compte que ses employeurs et notamment l’enfant qu’elle a élevé ne sont pas réellement attachés à elle. Ainsi, ils la donnent à une autre famille, comme on se débarrasse d’un objet dont on ne sait plus quoi faire. Pourtant, c’est bien cette action qui est l’élément déclencheur qui va bouleverser sa vie. Sur la route qui la mène vers son nouveau travail, elle fait une rencontre exceptionnelle en la personne de El Gringo…. Nous ne vous en dirons pas plus pour ne pas vous gâcher le suspens…

La critique de la rédaction :

La Novia del desierto est une véritable leçon de vie.  En effet, optimiste, il est une ode à l’espoir comme on en voit peu au cinéma. Alors que nous nous attendions à tomber sur un simple film social, nous avons été finalement face à une production surprenante. Le personnage de Teresa est touchant au point d’y verser une petite larme. Ce rôle est interprété par Paulina Garcia que nous avons pu rencontrer à l’issue de la projection. Elle vous livre les raisons qui l’ont poussé à accepter de jouer Teresa. Il faut dire que ce long-métrage représentait un défi pour la comédienne au coeur de ce road trip à travers le désert.

Par ailleurs, elle est accompagnée de Claudio Rissi qui joue ce mystérieux Gringo. On citera aussi, les paysages magnifiques de cette Argentine sauvage. Les décors naturels nous permettent de nous immerger dans le film. De plus, les dialogues parfois comiques qui composent cette merveilleuse histoire empêchent de sombrer dans le dramatique.

En résumé, nous avons été littéralement séduit par La Novia del desierto, une leçon de vie optimiste. Nous vous recommandons de vous laisser tenter par ce film argentin sans prétention.

La Novia del desierto est à découvrir dans les salles françaises dès le 13 décembre. Nous espérons qu’il vous touchera autant que nous.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top