You are here
Home > A la une ! > Alba Flores : « Tokio et Nairobi forment le duo féminin de la casa de papel »

Alba Flores : « Tokio et Nairobi forment le duo féminin de la casa de papel »

Alba Flores fait sensation dans La casa de papel. La comédienne découverte dans L’espionne de Tanger a vu sa carrière faire un pas en avant grâce à Vis a vis. Alors que la saison 3 sera prochainement diffusée sur la Fox, c’est dans une autre série que les français ont pu la découvrir : La casa de papel.

Dans la peau de Nairobi, elle est l’une des deux femmes de l’équipe de braqueurs. A l’occasion de la diffusion de la série sur Netflix, l’actrice se confie sur son personnage. 

La casa de papel, une série dans la lignée de Vis a vis :

Que penses-tu de la série La Casa de Papel?
Je peux dire qu’à l’instar de Vis a vis (une autre série dans laquelle a joué Alba), La casa de papel est une fiction qui se démarque des autres. Je crois que c’est une série qui va permettre à l’audiovisuel espagnol de faire un pas en avant.

Pour toi, quel est le genre de la série?
Je dirais que La casa de papel est une série d’action, un thriller dans les règles de l’art. C’est une fiction trépidante qu’on peut comparer à un film d’action.

As-tu du apprendre quelque chose en particulier pour jouer dans la série?
Non surtout qu’avant La casa de papel j’ai tourné dans Vis a vis (des rires). Je m’attendais par conséquent à tout. Dans ces conditions, les surprises n’étaient pas au rendez-vous. Bien sûr, vous me verrez faire des choses que je n’ai pas fait dans Vis a vis (des rires).

Nairobi, un personnage au grand coeur :

Parlons, un peu de Nairobi, ton personnage dans la série.
Nairobi forme avec Tokio le duo féminin de la bande qui prend en otage la fabrique de la monnaie. Dans l’équipe, elle est la falsificatrice professionnelle. Dans la mesure où ils ont l’intention de fabriquer des billets, je dirais qu’elle est le contrôle qualité. Malheureusement, il y a quelques complications car les billets peuvent être suivis à cause de leur numéro de série. L’objectif étant de partir avec cet argent, elle doit tout faire pour qu’ils soient intraçables.

Nairobi pourrait-elle se mettre dans la peau d’une otage?
Comme beaucoup de gens dans le monde, je dirais que Nairobi pourrait ressentir ce que ressent un otage. Je crois qu’elle comprend aussi ce que signifie être pris dans les mailles du système, de la bureaucratie. D’une certaine façon, c’est un personnage qui est très sympathique avec les otages.
Je pense qu’elle n’a pas conscience du mal qu’elle fait aux gens qui sont pris au piège. Elle pense que c’est un plan épatant qui va leur permettre de fuir avec de l’argent. Pour elle, il n’y aura pas de blessés.

Que penses-tu d’Alvaro Morte et de son personnage?
Alvaro Morte est un acteur spectaculaire et authentique. Son personnage dans la série est très rigide et je dois avouer que c’est ce que j’apprécie le moins le concernant.
Il impose trop de normes alors qu’en réalité il pourrait faire des exceptions qu’il le souhaitait. Toutes fois, j’apprécie le professeur car je dirais qu’il est un héros (des rires).

La casa de papel est disponible sur Netflix. Pour tout savoir sur la fiction, rendez-vous dans notre rubrique spéciale.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top