You are here
Home > A la une ! > Aitor Luna : « La Catedral del Mar est une série trépidante »

Aitor Luna : « La Catedral del Mar est une série trépidante »

Après Velvet Coleccion, Aitor Luna est de retour à la télévision dans La catedral del mar. A cette occasion, il se confie sur ce personnage difficile tiré du roman de Ildefonso Falcones. 

La Catedral del mar, une série trépidante :

En quoi la Catedral del mar est une série spéciale qui se différencie des autres?
Déjà, je dirais que le tournage de la série fut en soit très spécial voir incroyable et trépidant.
C’est une série impressionnante qui est à certains moment un peu crue, mais passionnante.

Que peux-tu dire à quelqu’un qui va découvrir la fiction sans avoir lu le livre?
La série est remplie d’art notamment grâce à ses décors merveilleux, mais aussi à cette immense figuration dont elle a pu bénéficier. L’équipe est incroyable.

As-tu lu le livre?
Oui et je dois dire que globalement c’est un livre plutôt facile et agréable à lire. D’ailleurs, la série est totalement fidèle à la nouvelle et je pense que les fans seront rassurés de le savoir. L’histoire est respectée hormis quelques petits changements.

Arnau, un homme prêt à tout pour lutter contre les injustices :

Comment t’es-tu préparé à interpréter Arnau? Que peux-tu nous dire sur lui?
Je dois dire que je n’avais pas d’images qui me permettait de le visualiser alors la construction s’est faite petit à petit. Pour lui, la construction de cette catedral est importante parce qu’elle représente la maison de sa mère. En effet, la vierge marie représente en quelque sorte sa mère et c’est une symbolique très émotionnelle. C’est donc très important que sa maman puisse avoir la meilleure maison du monde.

Quelle relation a t’il avec son père ainsi qu’avec son frère Joan?
Arnau éprouve beaucoup d’admiration pour son père qui lutte malgré le climat qui l’entoure. C’est un univers où l’on pense que les gens pauvres vont continuer de le rester alors que son père lui lutte pour la liberté. Il veut être libre, mais il se bat aussi pour que les autres puissent aussi l’être.
Joan est son frère alors qu’au départ il pense être fils unique. A la mort de son père, il n’est pas seul grâce à lui.

Va t’on s’arrêter sur une histoire d’amour avec Aledis (Andrea Duro)? 
Ils ont une relation passionnelle. C’est une forme histoire et les deux ressentent quelque chose au niveau des sentiments, mais aussi dans le corps. Ils se croisent pour la première fois dans la rue et c’est le coup de foudre.

Comment définir sa relation avec Mar (Michelle Jenner)?
Avec Mar, l’histoire est différente car la relation se créée petit à petit. Les sentiments se transforment en amour, mais cela arrive sur la durée.

Qui est Sahat?
C’est l’homme à qui il sauve la vie donc il a toujours une dette envers lui et il lui permet d’évoluer en lui apprenant tout ce qu’il sait sur les affaires.

Un tournage au Moyen Âge :

As-tu rencontré l’enfant qui joue aussi ton personnage?
Oui, nous avons travaillé ensemble durant tout le tournage notamment parce que toute l’équipe devait se déplacer à chaque changement de lieu. Pour franc, c’était très amusant.

Apprends-tu des personnes que tu interprètes?
Oui, les années passent et je garde généralement quelque chose des personnages que je joue. J’ai l’impression qu’ils s’ajoutent à ce que je suis. Par exemple, je suis plus revendicatif depuis que j’ai interprété Arnau.

As-tu une anecdote à nous raconter?
Oui, une qui concerne Andrea Duro. C’était une scène de sexe et à la fin nous avons décidé de sortir prendre l’air et Hugo, l’enfant qui joue Ernauld est venu voir Andrea et lui a dit : « Bien, qu’est ce que vous faisiez? » des rires.

Pour tout savoir sur la catedral del mar, rendez-vous dans notre rubrique spéciale. 

Laisser un commentaire

Top