You are here
Home > A la une ! > Velvet, Adrian Lastra : « La vie de Pedro va être bouleversée »

Velvet, Adrian Lastra : « La vie de Pedro va être bouleversée »

Pedro est un garçon simple, gentil qui donne la joie de vivre aux Galeries Velvet. Adrian Lastra interprète ce personnage maladroit et très attachant. A l’occasion de la diffusion de Velvet sur M6, il revient sur les dernières péripéties de Pedro. 

Comment Pedro, ton personnage dans Velvet va-t’il évoluer?
Dans Velvet, les choses évoluent rapidement d’un épisode à un autre que ça soit pour les intrigues ou les personnages. Émotionnellement, tout est éparpillé et c’est compliqué car Pedro est un personnage clair, et ça se ressent. Je ne crois pas que c’est quelqu’un qui cache des choses. Bien sûr, il a quelques secrets comme tout le monde, mais c’est une personne très proche des gens et les téléspectateurs s’identifient facilement à lui.

Qu’as-tu pensé lorsque tu as lu dans le scénario que Pedro et Rita (Cécilia Freire) allaient s’embrasser?
Cette scène change tout. J’étais dans l’idée que Pedro était amoureux de Clara (Marta Hazas) et qu’ils allaient se marier, mais lorsque j’ai lu qu’il allait embrasser Rita j’ai pensé : « Attention, c’est un écart de conduite », mais ce baiser représente beaucoup plus qu’une simple erreur.

Selon toi, quel épisode représente un tournant entre ce qu’il vit et ce qui va se passer?
Il tellement de choses dans chaque épisode qui sont des points clés que je ne sais pas lequel est le plus important. Par exemple, le premier tournant pour Pedro est le baiser avec Rita. Le second est la découverte qu’il est le père de l’enfant de son ex-petite amie et là en revanche, sa vie prend un virage à 180 degrés. Il a une relation avec Clara à laquelle il ne s’attendait pas et il est très doux et drôle.
A partir du septième épisode, Velvet devient plus dynamique, oscille avec la comédie et ça c’est surtout grâce à Rita et Pedro qui font ralentir la trame pour finalement faire quelque chose de drôle et de léger. C’est un plaisir de travailler avec Cécilia Freire.

Pedro est un peu perdu suite à son baiser avec Rita, est-il amoureux d’elle?
Même moi, je suis incapable de le dire (des rires). Ce que je peux dire, c’est que les téléspectateurs vont être surpris de voir avec qui va finir Pedro et qui est la meilleure pour lui. Je crois que Pedro est du genre gentil et innocent au point qu’il ne se rend pas compte de ce qui se passe entre Clara et Mateo (Javier Rey). C’est un pure conformiste et il est très heureux avec ce qu’il a alors que Clara est plus ambitieuse.

Avais-tu déjà travaillé avec Cécilia Freire auparavant?
Il y a un moment de cela, nous avons travaillé ensemble au théâtre et elle m’avait dit à l’époque qu’elle avait passé des essais pour Velvet et qu’elle attendait une réponse. Et la semaine suivante, lorsque l’on m’a dit qu’elle allait jouer Rita, j’étais heureux. Cécilia fait les choses avec beaucoup de facilité, c’est génial de travailler avec elle.

Le personnage de Pedro va-t’il prendre de l’importante?
Bien sûr, mais chaque personnage est parti d’un couple comme Ana (Paula Echevarría) et Alberto (Miguel Ángel Silvestre) et les trames se développent peu à peu pour les personnages comme Manuela Velles, et Maxi. Il y a beaucoup d’histoire.

Le casting de Velvet, est assez exceptionnel. Quelle a été ta réaction lorsque tu as découvert les acteurs avec qui tu allais travailler? 
Oui, lorsque l’on m’a annoncé les noms des acteurs qui allaient participé à la série, j’avais du mal à le croire car je n’ai jamais travaillé avec autant de grand noms, c’est un luxe. Par exemple, j’avais très envie de travailler avec Miguel Angel que j’avais rencontré il y a 7 ans sur le tournage d’un court-métrage. J’avais aussi envie de travailler avec Paula, les deux Manuela et bien sûr avec Marta que j’avais rencontré sur une autre série. Mais, j’ai halluciné à l’annonce de l’intégration d’ Aitana Sánchez Gijón et de José Sacristán et je ne savais pas si j’allais être à la hauteur face à eux.

A quel moment as-tu décidé de devenir acteur?
J’étudiais l’électronique lorsque le monde du spectacle s’est posé sur mon chemin. Dans la vie, je m’étais imaginé tout ce qui aller m’arriver. Lorsque j’ai vu ‘Operación Triunfo’, je me suis dit : « Pourquoi ne puis-je pas faire ça? » Je me suis beaucoup inspiré de David Bustamante surtout lorsque ma famille me disait : « tu ressemble énormément à l’enfant qui pleure beaucoup » (des rires). Donc, j’ai décidé de prendre des cours de chant lyrique. Et lorsque j’au vu à Madrid la comédie musicale We will rock you,  je me suis dit que je voulais faire un spectacle dans lequel je pourrais chanter et danser et c’est ce que j’ai fait pendant trois ans. La vie prend des tournants inattendus.

Source : Antena 3.

Laisser un commentaire

Top