You are here
Home > Archives > 2016 > « A Perfect Day » : l’ouverture du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes

« A Perfect Day » : l’ouverture du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes

Jeudi 17 mars 2016 a sonné l’ouverture du 26ème festival du cinéma espagnol de Nantes et, quel meilleur présage que de diffuser le film A PERFECT DAY de l’invité d’honneur Fernando León de Aranoa ?!

a-perfect-day-2015.39775

En présence du réalisateur Fernando León de Aranoa, la direction du festival du cinéma espagnol de Nantes que vous pouvez suivre sur son twitter @cinespagnol a lancé sa 26ème édition présentant les différents films et documentaires en compétition ainsi que les expositions et les thématiques représentées pour l’occasion (la fenêtre Basque ou encore Cycle Guerre). Pilar Martinez-Vasseur directrice du festival nous a parlé de la forte thématique de la guerre d’Espagne, de la vision d’hier et d’aujourd’hui avec les films et documentaires de l’époque, mais aussi d’après l’oeil des réalisateurs de la nouvelle génération qui sont les héritiers de cette histoire. Ceci ayant permis de faire un lien avec les guerres plus récentes, des Balkans mais aussi en Syrie et que la Guerre d’Espagne a aussi une vision internationale.

En lien avec la présentation de Pilar Martinez-Vasseur, le film « A Perfect Day, un jour comme un autre » nous ramène en 1995 à la fin de la guerre de Bosnie. Nous suivons un groupe d’humanitaires plutôt singulier.  Mambrú (Benicio del Toro) responsable du groupe pense qu’à une chose : rentrer chez lui, B (Tim Robbins)  est déconcertant avec un humour singulier et incarne la véritable âme du groupe, Damir (Fedja Stukan) est l’interprète qui souhaite tout simplement que la guerre se termine, Sophie (Mélanie Thierry) vient d’arriver sur le terrain et est pleine d’illusion, Katya (Olga Kurylenko) ex-maitresse de Mambrú est là pour contrôler le travail des équipes. A Perfect Day raconte le jour où cette équipe intervient sur un puits dans lequel un corps imposant flotte et contamine ce seul point d’eau de la région. Dans cette aventure, Mambrú rencontre Nikola (Eldar Residovic), un enfant du pays qui les accompagnera dans cette mission difficile.

A perfect day nous plonge dans des paysages magnifiques qui font parties intégrante de l’histoire. Les personnages sont touchants et leur complémentarité est tout simplement parfaite. Totalement conquis comme l’ensemble des spectateurs de la salle du Katorza, nous avons ri, réagi et été émus par ce film qui est une douce leçon de vie.

Après une sélection au festival de Cannes puis de Nantes, le film est sorti dans les salles le mercredi 17 mars.

Vous pouvez suivre toute l’actualité du festival de Nantes sur notre twitter ainsi que sur notre instagram. 

Pierre
Pierre
Grand consommateur depuis une quinzaine d'année des productions audiovisuelles espagnoles, je profite de cet espace pour vous en parler et vous donner mon avis.

Laisser un commentaire

Top