You are here
Home > Archives > 2016 > Women in motion, la rencontre avec Salma Hayek

Women in motion, la rencontre avec Salma Hayek

  En partenariat avec le 69ème Festival International du Film, Kering présente la seconde édition des Talks Women in Motion : des séries d’entretiens ouverts afin d’échanger sur la place des femmes dans le cinéma. Ce lundi 16 mai, c’était au tour de l’actrice mexicaine Salma Hayek d’intervenir. 

CANNES, FRANCE - MAY 16: L-R Su-Mei Thompson, Zainab Salbi, Liza Azuelos and Salma Hayek Pinault attend Kering Talks Women In Motion At The 69th Cannes Film Festival on May 16, 2016 in Cannes. (Photo by Vittorio Zunino Celotto/Getty Images for Kering)
CANNES, FRANCE – MAY 16: L-R Su-Mei Thompson, Zainab Salbi, Liza Azuelos and Salma Hayek Pinault attend Kering Talks Women In Motion At The 69th Cannes Film Festival on May 16, 2016 in Cannes. (Photo by Vittorio Zunino Celotto/Getty Images for Kering)

Depuis 2 ans, Kering met en avant les femmes via l’événement Women in Motion. Le principe est simple. Durant presque deux heures, une série de journalistes et de professionnels du monde du cinéma rencontrent des personnalités du monde de l’audiovisuel afin d’évoquer la place des femmes dans la société. Depuis son ouverture le 12 mai, ces rencontres ont accueilli Judie Foster, Susan Sarandone Juliette Binoche…. Ce lundi 12 mai c’était au tour de Salma Hayek, Zainab Salbi et Su-Mei Thompson.

Même si la carrière de Salma Hayek s’est principalement construite aux Etats-Unis, il ne faut pas oublier que l’actrice est avant tout une mexicaine qui est née à Coatzacoalcos, Veracruz. D’ailleurs, elle n’hésite pas depuis des années à mettre ses origines en avant en rendant notamment hommage à la culture de son pays  avec le biopic sur Frida Kahlo. Durant l’entretien,  l’actrice a souligné le fait qu’elle était la première actrice mexicaine à faire carrière aux Etats-Unis depuis les années 30. Elle a insisté la force des femmes en déclarant :

« Les hommes ont les muscles mais nous, les femmes, avons la force de nous battre »

Il faut dire que Salma Hayek est très engagée dans la lutte contre les inégalités. Elle a notamment rejoint l’association chime for change.

Durant cet entretien, l’actrice mexicaine a parlé de son expérience personnelle en tant que femme latine aux États Unis. Elle est aussi revenue sur son rôle de productrice. En effet, depuis plusieurs années, elle œuvre pour mettre en avant les latinos dans le milieu de l’audiovisuel.  Il faut savoir qu’elle a fait ses début en tant qu’actrice dans des telenovelas au Mexique.

Elle a évoqué l’adaptation de Ugly Betty qui a été un projet difficile à mettre en place à l’époque. En effet, adapté d’une telenovela, l’histoire casse les stéréotypes de la femme en mettant en premier rôle une jeune diplômée latine au physique peu attrayant interprétée par America Ferrera qui tente de faire une carrière de journaliste dans le milieu de la mode.
Salma Hayek a raconté que fasse au manque de confiance de la part des producteurs, elle avait été cherchée des financements auprès des latinos. La série a notamment rassemblé plus de 6 millions de téléspectateurs pour le premier épisode.

Grâce à cette fiction, l’actrice et productrice a ouvert des portes permettant par la suite de voir d’autres programmes avec des acteurs latinos se développer.
Par exemple, Ana Ortiz qui jouait dans Ugly Betty a intégré le casting de Devious Maid, une série produite par Eva Longoria qui raconte le quotidien de femmes de ménages d’origine mexicaine.

 Vous pouvez suivre l’actualité de l’événement via le les hashtags officiels #WomenInMotion #Cannes2016. Nous remercions l’organisation pour son invitation et son accueil chaleureux. Voici un court extrait des déclarations de Salma Hayek.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top