You are here
Home > Archives > 2016 > Truman, le succès espagnol arrive dans les salles

Truman, le succès espagnol arrive dans les salles

Avec la température qui augmente, rien de tel qu’une salle de cinéma climatisée pour faire une pause en ce début d’été. Ça tombe bien, le long-métrage Truman de CESC GAY est disponible dans 130 salles françaises à partir du 6 juillet !

Il aura fallu se montrer patient mais nous pouvons désormais découvrir le fameux Truman de Cesc Gay. En Espagne, ce film est tout simplement l’un des plus gros succès de l’année 2015 avec 5 récompenses aux Premios Goya dont celui de la meilleure réalisation, du meilleur film ou encore des meilleurs acteurs. En France, il a déjà fait le tour de plusieurs festivals dont celui de Nantes entièrement dédié au cinéma espagnol. Il faut dire que Truman réunit deux grandes figures du cinéma latino : Ricardo Darin et Javier Camara qui étaient d’ailleurs mis à l’honneur lors de la dernière édition de Différent 9 organisé par l’association Espagnolas en Paris.

Truman est une histoire humaine à propos d’un sujet qui rassemble à savoir la mort d’un être cher. C’est un film qui parle de l’acceptation de la maladie. Julian, madrilène, reçoit la visite inattendue de son ami Tomas qui vit au Canada. Ils sont loin de se douter qu’ils vont passer avec Truman, le chien fidèle de Julian, des moments émouvants et surprenants…

Pour Cesc Gay, Truman est une fiction qui s’inspire tout droit de son vécu personnel puisqu’il a commencé à écrire un journal relatant ses émotions durant la longue maladie de sa mère. Il avait besoin d’écrire ce qu’il ressentait. Malgré un thème difficile à traiter, ce long-métrage reste une comédie avec une approche insouciante des relations humaines :

Je voulais m’inspirer de mon expérience avec humour ou, tout du moins, éviter le ton grave utilisé habituellement dans les films qui traitent de tels sujets. En relisant le journal que je tenais, je me suis rendu compte que j’avais adopté cette légèreté instinctivement, comme si c’était une démarche thérapeutique. Lorsqu’on combat la maladie, certaines situations et réactions, vues de l’extérieur, peuvent sembler comiques, absurdes et même grotesques. L’idée d’aborder de manière drôle et tendre un sujet aussi douloureux et traumatisant pour les gens qui sont concernés, m’a semblé intéressante.

L’objectif de Truman est de faire réfléchir les téléspectateurs sur leur manière d’aborder la mort, mais sans les bousculer, plutôt en les divertissant, qu’il leur permette de maîtriser la panique qui nous envahit lorsque la vie nous oblige à regarder la mort en face, d’une manière ou d’une autre. Selon Cesc Gay :

TRUMAN tente essentiellement de donner un sens à la perplexité, à l’incertitude et à l’inconnu. C’est un enchevêtrement de comédie et d’émotion, d’ironie et de tendresse. Un mélange de sentiments destiné à faire rire, pleurer, penser et sou- rire. TRUMAN est un essai. Une tentative de surmonter la panique que nous ressentons face à la maladie et à la mort imminente, la nôtre ou celle d’un être cher. C’est l’exploration de nos réactions devant l’inattendu, l’inconnu et la douleur. C’est aussi un film sur l’amitié et sur la relation de deux hommes faisant face à l’adversité, un homme malade et un autre qui l’accompagne.

Sortie française de 6 juillet.

Caroline
Caroline
Cinéaste passionnée par l'audiovisuel latino.
http://lamonteeiberique.com

Laisser un commentaire

Top