You are here
Home > A la une ! > #Interview : Andrea Duro se confie sur La catedral del mar et velvet collection

#Interview : Andrea Duro se confie sur La catedral del mar et velvet collection

Connue du grand public français pour son rôle dans physique ou chimie, la comédienne Andrea Duro a eu une actualité très chargée avec deux nouvelles séries : Velvet collection et la catedral del mar. Deux personnages bien différents sur les lesquels l’actrice se confie. 

Aledis Segura, une femme au destin tragique :

Qui est Aledis Segura, ton personnage dans la série la catedral del mar?
Aledis Segura est le premier amour d’Arnau. C’est un personnage très dramatique auquel il arrive énormément de choses comme c’est le cas à tous les personnages de cette nouvelle. Aledis est une femme douce et passionnée, mais ce sont ces qualités qui font la faire souffrir.

Quelle est sa relation avec Arnau?
Elle a une relation très compliquée avec Arnau. C’est passionnel car c’est son grand amour mais c’est une histoire qui n’a pas d’issue, tout simplement parce qu’il est impossible qu’ils soient ensemble. Ils ont une relation très adolescente et je crois qu’au final elle n’est bénéfique à aucun des deux. Au final, cette passion très forte fait que l’histoire du échappe. Par conséquent, il lui arrive des choses horribles mais ça lui est égal car c’est par amour.

Il y a une scène de sexe intense entre ton personnage et celui interprété par Aitor Luna. Comment as-tu vécu le tournage de cette séquence?
Cette scène est la passion pure et dure. Avant de tourner, j’ai pu échanger avec Aitor et nous avons travaillé ensemble sur ce que nous allions faire et ce qui allait être montré ou caché. Lorsque l’on tourne une scène de sexe, l’équipe est très réduite. Ça ne s’est pas très bien passé parce qu’au final il y a toujours de la honte et de la pudeur même si l’on a une bonne relation avec son collègue.

La catedral del mar, du livre à l’adaptation :

As-tu lu le livre?
Je l’avais lu il ya très longtemps et que j’avais adoré donc après les essais, j’ai eu envie de me replonger un peu dedans pour réviser et revoir mon personnage. Globalement, les scénarios ont été très fidèles à la nouvelle.

Comment s’est passé le tournage? Était-ce difficile de porter des costumes de l’époque? La série a été tournée à 75% en extérieur. Est-ce que ça a été un problème?
Le tournage a été difficile et compliqué, mais il a aussi été très divertissant et j’ai essayé d’en profiter au maximum. J’ai adoré les costumes après physiquement, j’ai eu les ongles noirs durant au moins trois semaines. Ils nous les maquillé pour paraitre sale. Les voyages sont épuisants mais ils font parti du travail. Je dirais que c’est aussi une manière de se déconnecter un peu.

Comment t’es-tu préparé à interpréter un personnage d’une autre époque?
Pour moi, il était important de parler avec le réalisateur. Nous avons eu de nombreuses réunions et il a clairement dit ce qu’il attendait de nous. Ce qui était difficile du moins je parle pour moi, c’était de comprendre la façon dont vivaient les femmes de cette époque. D’un point de vu féministe, c’était difficile notamment parce qu’elles étaient maltraitées et qu’on ne pouvait pas les défendre. Après, je crois qu’il est important de ne pas juger ce que fait un personnage. Je l’interprète et je m’arrête là.

En quoi la catedral del mar est-elle une série spéciale?
La catedral del mar est un drame, mais au final c’est une histoire magnifique pleine de drame qui a du coeur et même une âme. L’histoire est bien évidemment spéciale mais aussi l’époque dans laquelle elle se déroule. Je ne sais pas pour les autres mais en tout quoi pour moi, c’est un peu comme un rêve devenu réalité. C’est tout simplement wouah d’être en face de choses que j’avais seulement vue dans les films ou à la télévision. Je suis en train de le vivre et ça me touche énormément.

Entre velvet collection et la catedral del mar :

Tu joues aussi dans la série Velvet collection, que peux-tu nous dire sur Maggie ton personnage?
Maggie arrive de Paris avec Jonas. Elle a un style bien différent des femmes de barcelone. Elle a aussi une façon de travailler qui n’a rien à voir avec celle de Dona Blanca. D’une certaine façon, elle va lui permettre de se réveiller et de se moderniser. Elle attire les curiosités car c’est une fille très jeune bien loin de la quarantaine ou de la cinquantaine. 

Que penses-tu de la mode des années 70?
Elle est contemporaine d’une certaine façon et je pourrais notamment reprendre certaines robes du soir. Je crois que la mode revient toujours à son point de départ et qu’on récupère des choses d’une année à une autre.La mode est un jeu.

Que penses-tu de sa relation avec Jonas?
J’aimerais qu’ils soient heureux ensemble et qu’ils profitent de ce qu’ils ont. 

Que représente pour toi Brigitte Bardot, qui est très présente dans la série ?
Brigitte Bardot va être la modernité qui entre aux galeries. C’est une icône des années 70 qui va réussir à rompre avec le côté classique et élégant des actrices de cette époque. 

Laisser un commentaire

Top