#Cinema : Un Otoño sin Berlín l’opéra prima de Lara Izagirre

Lara Izagirre a su rapidement marquer les espritsavec son opéra Prima Otoño Sin Berlin. Une présentation en France au Festival du Cinéma Espagnol de Nantes mais aussi des avant-premières à travers le monde et au passage une rencontre en toute simplicité avec notre équipe. Bref, .une oeuvre forte qui séduit à travers le monde permettant à la jeune cinéaste de faire partie des réalisatrices à suivre. 

Lara Izagirre a réussi avec son Opéra Prima à séduire le public et la critique. En effet, Un Otoño sin Berlín a notamment été sélectionné au FCEN2016 dans la catégorie premier film avec une présentation de la réalisatrice en personne. 

Un Otono sin Berlin, un film intimiste raconté par Lara :

Otoño Sin Berlin est une oeuvre intimiste et singulière qui a pu compter sur un casting force pour porter cette histoire autour de la peur de l’extérieur.

L’histoire est centrée sur June, une jeune voyageuse qui rentre sans prévenir dans sa ville natale après avoir passé plusieurs années à l’étranger. Son retour s’annonce difficile. Le temps a passé et sa famille, tout comme Diego, son premier amour, ont bien changé…

C’est au détour d’un stand au Mipcom que nous avons eu l’occasion de rencontrer Lara Izagirre. Une interview improvisée, mais surtout un beau moment d’échange avec une artiste qui a su rester simple malgré le succès fulgurant de son premier film. 

Le processus de création : 

L long-métrage est notamment l’un des premiers grands rôle d’Irene Escolar (La Corona Partida, Isabel) qui a d’ailleurs reçu le premios Goya de la révélation féminine de l’année pour ce film. Irène a répondu très rapidement après la lecture du scénario. Mieux encore, c’est elle qui a proposé le nom de Tamar Novas (Mar Adentro, Los abrazos rotos) pour interpréter le difficile rôle de Diego.

Lara nous a confessé qu’à l’époque elle n’avait  pas revu Tamar depuis le film Mar Adentro d’Amenabar qui lui avait permis de décrocher le Goya d’acteur révélation. Entre temps, 11 années s’étaient écoulées. Quant ils se sont donnés rendez-vous dans un bar, Lara a instantanément vu en lui le Diego qu’elle recherchait. Après leur rencontre, elle lui a envoyé le scénario par mail anxieuse à l’idée de recevoir sa réponse. Trois heures après, Tamar l’a appelé pour accepté ce difficile challenge.

Le film aura nécessité trois mois de préparation en plein été. Lara a réuni toute l’équipe dans sa maison à Madrid.  Ces 3 mois ont permis de réécrire les dialogues avec les acteurs afin qu’ils soient plus fluides et viennent réellement d’eux. L’objectif de ce huit clos était de développer les liens entre Irene Escolar et Tamar Novas pour qu’ils s’expriment aussi avec les silences.

Silences qui sont présents dans le film et dont 70% de la musique prévue à été supprimée par la réalisatrice. L’objectif était de laisser libre court à l’imagination du spectateur. Elle ne voulait pas donner l’impression de le tromper avec des sentiments fictifs créés généralement par la bande-son.

L’avis de la rédaction :

Un Otoño sin Berlín est un film qui évoque le retour aux sources. En effet, il retrace le récit de June, une jeune femme qui revient dans son village natal du Pays Basque après un séjour à l’étranger. Mais les retrouvailles sont loin d’être heureuses. Même si sa famille se réjouie de la revoir tout comme ses amis, une personne de son passé a en revanche plus de mal à l’affronteR. Il s’agit de son ex petit ami Diego qui vit enfermé depuis des années. En renouant, elle découvre tous les noms-dits qu’elle fuit quelques années auparavant… Partira t’elle à nouveau?

Ce long-métrage traite de l’absence mais surtout des relations compliquées. Une histoire de portes tient une place centrale… Nous ne pouvons pas vous en dire plus afin de ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir cette œuvre. En effet, elle mérite toute l’attention qui lui a été portée jusqu’ici. Un otoño sin Berlin est une réalisation intense qui offre une réflexion sur la vie et sur les peurs de chacun.

On espère le voir prochainement dans toutes les bonnes salles de cinéma françaises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 5 =